Tourisme : La tendance positive du début d'année se confirme    Trump annonce un durcissement « substantiel » des sanctions contre l'Iran    Brexit : l'UE appelle Londres à négocier sérieusement pour empêcher un « no deal »    Les Clintons à Marrakech pour l'anniversaire du milliardaire marocain Marc Lasry    U.S. Seeks to Heighten Scrutiny of Foreign Investment in Tech, Infrastructure, Data    Le CESE appelle à accélérer l'éradication de la pratique du mariage d'enfants    Royal Air Maroc, transporteur officiel de la Biennale de Luanda    Nador: Arrestation d'un récidiviste pour tentative d'homicide volontaire à l'arme à feu    Affaire Hajar Raissouni: La demande de liberté provisoire sera examinée jeudi    Festival national du théâtre de Tétouan : Lancement de l'appel à candidatures    Croissance et Gouvernance!    «Eco-Tire» remporte le prix de l'écocitoyenneté offert par Vivo Energy Maroc    Rapport de la Cour des comptes : Tamek tire à boulets rouges sur Jettou    Un concours pour créer l'identité visuelle de l'Agence nationale de la sécurité routière    Assemblée Générale Ordinaire de la FRMF    L'intervention fracassante de Adil Miloudi cause la suspension du Kotbi Tonight    Aux 12èmes rencontres photographiques de Bamako : Yasmine Hajji s'exprime sur les «Words of world» en installation vidéo    Meknès. Le Barbe et l'Arabe-Barbe à l'honneur    Maroc-France. Appel à projet pour l'enseignement des soft skills à l'université    Mur à Sebta. Vox se fait remonter les bretelles par le PP    Guaido poursuivi pour ses liens présumés avec des narco-trafiquants    Heetch Maroc propose à ses partenaires le statut d'auto-entrepreneur    Moga Festival ou l'avant-garde de la musique électronique    Aéroport Mohammed V : Inauguration d'un espace arrivée dédié aux nationaux    La « Cour suprême » de Facebook pourra annuler les décisions de Mark Zuckerberg    Le Professeur Rachid Yazami reçoit à Paris le Prix de l'Investisseur arabe    Incendies: Fermeture de milliers d'écoles en Indonésie et en Malaisie    Sahara : A quoi joue l'Espagne ?    Quel gouvernement pour le PLF 2020?    Le Maroc invité d'honneur du festival d'Helsinki de la musique sacrée    Météo: le temps qu'il fera ce mercredi    Concentration des recettes fiscales sur un nombre limité de contribuables    Bolton, un va-t-en-guerre finalement incompatible avec le trumpisme    Brad Pitt parle d'apesanteur et de corne des pieds avec un astronaute    Le Maroc remporte le prix Cheikh Aissa Al Khalifa d'actions bénévoles    Le Sénégal réitère son soutien à la marocanité du Sahara    Habib El Malki reçoit une délégation de diplomates accréditées en Australie    Divers    Innovation et technologie agricoles, clés de la réduction de la pauvreté    Revanche Atlético-Juventus : Retrouvailles Félix-Ronaldo    Le PSG sans Mbappé et Cavani et le Real sans Marcelo    Réélection de Said Naciri à la tête de la Ligue nationale du football professionnel    La performance de la Bourse de Casablanca quasi stable    Coup d'envoie de la 4ème Semaine du cinéma marocain en Côte d'Ivoire    La Maison de la poésie de Tétouan entame sa saison culturelle par une nuit de la poésie    Bouillon de culture    Arbitrage, corruption à la CAF, rapport financier... Tout sur l'Assemblée générale de la FRMF    Ligue des champions: Raja et Wydad proches de la phase de poules    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les droits sociaux et juridiques de l'artiste à l'ordre du jour
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 12 - 2018

Le Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques tient son 7ème congrès
Les politiques culturelles, les droits sociaux des artistes, les droits d'auteur et droits voisins… sont parmi les points d'ordre du 7ème congrès national du Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques, prévu du 21 au 23 décembre, à M'diq. En effet, ce congrès se veut ainsi une étape nouvelle dans l'action militante du syndicat après un quart de siècle au service des droits des professionnels ainsi qu'une étape où le congrès tentera de répondre à de nouveaux questionnements partant des exigences de la scène professionnelle. «C'est une occasion pour les participants d'évaluer la situation actuelle de la scène artistique et la discussion du document d'orientation.
Celui-ci regroupe l'ensemble des orientations du syndicat», indique à ce sujet Bouhcine Messaoud, président du syndicat. Et d'ajouter que «plusieurs axes seront abordés à cette occasion dont notamment les droits sociaux et juridiques de l'artiste. Sera également discuté le renforcement des compétences du syndicat. Nous remarquons qu'il existe un grand vide au niveau de la formation syndicale». Lors de ce congrès il a été décidé aussi d'activer et de mettre à niveau les filières professionnelles au sein des structures sectorielles, et de consacrer le concept de la régionalisation et de la décentralisation dans l'organisation interne du syndicat.
Selon le président du syndicat, l'année culturelle 2018 s'est soldée par la réalisation d'importants projets. «La loi de l'artiste figure parmi les grands chantiers. C'est un grand exploit. Elle représente un pas important dans la protection des artistes contre toute forme d'injustice et d'exploitation et une avancée dans leur droit à la protection sociale. Il a nécessité presque 5 ans de travail». M. Messaoud a également cité l'application de la disposition de la loi relative à la protection du droit d'auteur et droits voisins. «Cela a permis au Bureau marocain du droit d'auteur d'accroître ses revenus», dit-il. Notons que le congrès intervient suite au renouvellement et à la restructuration de la formation syndicale, conformément aux décisions du congrès national extraordinaire tenu en 2016. «Le syndicat a changé d'appellation et de structures pour s'ouvrir à tous les métiers relatifs aux arts dramatiques».
Près de 200 congressistes, délégués par les assemblées générales des 18 sections régionales des 12 régions du Maroc, prendront part à ce rendez-vous. Il connaîtra également la présence d'artistes, de journalistes, d'acteurs associatifs, de personnalités publiques et de représentants de syndicats amis d'Egypte, des Emirats Arabes Unis, de France et de Jordanie. Au programme de ce congrès, un hommage fort aux dirigeants successifs du syndicat depuis sa création, à savoir Aziz Saad Allah, Mohamed Qouati et Hassan Ennafali, en reconnaissance de leurs efforts au sein du syndicat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.