Vidéo – But spectaculaire de Boufal face à Yassine Bounou    Casablanca : La réouverture du Complexe Sportif Mohammed V annoncée pour fin mai    Examen des moyens de coopération agricole entre le Maroc et la RDC    Le ministère de la Santé organise la Semaine nationale de vaccination    L'artiste-peintre Abdellah El Haitout expose à Tanger    Les Instances représentatives des communautés israélites marocaines réanimées    ONCF: 2 millions de voyageurs durant les dernières vacances scolaires    SIGPA souligne l'importance de l'agriculture au sein de sa stratégie commerciale    Réouverture du Complexe Sportif Mohammed V    Siam 2019 : Soufiane Alaoui, DG de Soulara    Parlement: Le PAM remplace son chef de groupe    Loi-cadre sur l'enseignement: La CDT prépare ses conseillers    Agriculture durable: CAM s'aligne sur les objectifs de la FAO    Constitution: Référendum en Egypte    Langues = avenir    Cinéma: «Les 3M, une histoire inachevée» Une ode à l'amitié au-delà de la religion    CAN 2019. 56 arbitres en stage de préparation à partir du 28 avril à Rabat    Le roi Mohammed VI donne ses instructions au ministre de l'Intérieur    Rabat hausse le ton : Le Maroc rejette certaines idées et projets improductifs véhiculés au sujet de la question du Sahara    Partenariat en faveur de l'écosystème de la cédraie du Moyen Atlas    L'expertise suisse au service des montagnes marocaines    S.M le Roi offre un dîner en l'honneur des invités et participants au SIAM    L'AMEE sensibilise sur le rôle du pompage solaire    Journée culturelle marocaine en Bulgarie    Bouillon de culture    Remise du Grand prix national de la presse agricole et rurale    Mohamad Salah veut "plus de respect" pour les femmes dans le monde musulman    Vidéo. Le pape lave et embrasse les pieds de douze détenus    La terre a tremblé à Taroudant    Le rapport Mueller n'apporte « aucune preuve » d'ingérence russe, selon le Kremlin    25ème journée de la Botola Maroc Telecom : Avec le derby Wydad-Raja, la course au titre se précise    Marathon international de Rabat : Les migrants sur la ligne de départ    22ème Prix Charjah pour la création arabe : Trois Marocains primés au Caire    Mahjoub Raji: une autre voix s'est éteinte…    Le Maroc aux commandes du réseau MENA de Biosécurité    Algérie: «Le peuple veut qu'ils partent tous!»    Grève des étudiants en médecine. Le spectre d'une année blanche s'éloigne    Oujda : Arrestation d'un Algérien réclamé par les autorités judiciaires de son pays    Mohamed Benabdelkader : La communication contribue au renforcement de la participation à la vie publique    Pôle Nature et vie un voyage en terre connue    Liga : La semaine du titre pour le Barça    Championnats juniors de golf    Communication publique : Le dilemme de la fonction et l'identification de ses rôles    Jiří Oberfalzer : L'Initiative d'autonomie représente une solution durable au Sahara    L'ONU en quête d'unité pour réclamer un cessez-le-feu en Libye    Contribution du Maroc à l'aménagement de la mosquée Al Aqsa et de son environnement    Le Maroc à Abou Dhabi : Ouverture de la 4ème édition dans la capitale émiratie    Tottenham élimine City dans un match d'anthologie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Forum maroco-belge : Un premier événement intégrant la migration dans la coopération bilatérale
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 25 - 03 - 2019

31% de migrants marocains d'Europe ont un diplôme supérieur. Sur les 82% des jeunes marocains résidant à l'étranger, 70% sont prêts à soutenir le Maroc.
Le Forum maroco-belge, organisé vendredi à Rabat, est, selon Abdelkrim Benoutiq, le «1er événement intégrant la migration après 35 ans de coopération bilatérale entre les deux pays». Lors de cet événement consacré aux compétences marocaines en Belgique, le ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger (MRE) et des affaires de la migration évoque également le choix maroco-belge depuis 2016 de répondre bilatéralement aux questions de la migration. M. Benoutiq saisit aussi son passage pour faire une annonce.
Un bilan de 20 ans de la société civile
«Le 1er forum dédié à la société civile se tiendra en octobre prochain. Il dressera le bilan des 20 ans des associations œuvrant dans les pays de résidence», avance-t-il. Le ministre ne manque pas de rappeler, par l'occasion, que son département prépare les conditions pour accueillir les jeunes. A propos de cette catégorie, Rachid Madrane, ministre francophone de la jeunesse, de l'aide à la jeunesse, des maisons de justice, des sports et de la promotion de Bruxelles, avance des chiffres. Comme il le précise, 31% de migrants marocains d'Europe ont un diplôme supérieur. Sur les 82% des jeunes marocains résidant à l'étranger, 70% sont, selon ses dires, prêts à soutenir le Maroc. «Il devient de plus en plus important d'accompagner les jeunes», ajoute-t-il. Le ministre francophone ne manque pas également d'appeler le Maroc à faire de la migration un levier de développement.
Un minimum d'organisation
Cet intérêt pour les jeunes est également exprimé par Mohamed Ameur. L'ambassadeur du Maroc en Belgique livre, de plus, un constat. «Il ne suffit pas de se rencontrer lors d'un forum. Il faut réfléchir à une manière pour rassembler les compétences. Nous avons une grande force. Ce qui manque c'est un minimum d'organisation», estime-t-il. En outre, il est, selon ses dires, temps d'avoir «un espace culturel marocain en Belgique». Une manière de contribuer, à ses yeux, au rayonnement du Maroc, à l'intégration et à l'attachement au pays.
De nouveaux projets en cours
Egalement de la partie, Mohamed Yatim, ministre de l'emploi et de l'insertion professionnelle, s'exprime sur «le nouveau projet, Amuddu, en cours avec la Belgique. L'objectif étant d'encourager les jeunes et femmes à entreprendre des initiatives privées en auto-emploi».
A son tour, Astrid De Laminne De Bex, conseillère coopération au développement à l'ambassade de Belgique au Maroc, qui se félicite de ce projet, cite un autre. Ce deuxième projet a, selon ses dires, trait au secteur privé. «Nous saluons ce rapprochement», commente-t-elle.
Aussi, la Belgique et le Maroc veillent, selon ses dires, à la mise en œuvre d'un programme triangulaire de coopération Sud-Sud. Il s'agit, comme elle l'indique, d'un programme liant l'Agence marocaine de coopération internationale et l'Agence belge de développement (Enabel) pour financer des projets africains.
Le détail des projets
Selon Evelien Masschlein, représentante résidente de l'Agence belge de développement (Enabel) au Maroc, cette structure dont l'appellation signifie rendre les gens capables, travaille, depuis 2018, sur la migration. Il est question, selon ses dires, de mesurer «l'impact positif de la migration pour le développement des pays d'origine et de résidence». Comme elle le précise, Enabel appuie la migration.
A propos du projet «Amuddu», qui veut dire voyage en amazigh, elle indique qu'il se veut «d'améliorer l'employabilité des migrants». Ce projet qui se poursuit jusqu'à 2022 dispose d'un financement belge de 4.600.000 euros.
Quant au deuxième projet, intitulé Maghrib Belgium Impulse, il est destiné, selon ses dires, aux Marocains résidant en Belgique pour investir au Maroc. Ce projet, qui bénéficie d'un financement belge de 1.250.000 euros et s'étalera jusqu'à 2022 se veut également de développer les entreprises au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.