Loi de finances rectificative: séance commune du Parlement ce mercredi    Adoption en Conseil de gouvernement du projet de loi de finances rectificative    Vacances d'été: les horaires à éviter sur les autoroutes du Maroc    La mosquée Hassan II cherche un exploitant pour ses hammams    Stress test: Les banques marocaines toujours résilientes    4 terroristes présumés arrêtés à Nador    Covid-19: Inquiétude chez les élus américains    Covid19: 186 nouveaux cas ce mardi à 10h00    Plus de 45.000 MRE regagnent leur pays de résidence    Abderrahmane El Youssoufi raconté par son compagnon de route    Le monde arabe en 2033 [Analyse]    Si Abderrahmane et Marie-Hélène El Youssoufi ont fêté avec le TAS un sacre attendu depuis 80 ans    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Une vie et un destin hors du commun    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Les principaux chantiers et réformes économiques à l'actif du gouvernement El Youssoufi    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : La culture, une source d'intérêt majeure pour El Youssoufi    Renard: «j'ai conseillé à Achraf d'accepter le transfert à l'Inter»    Futsal: Hicham Dguig prolonge jusqu'en 2024    Tensions sino-américaines en mer de Chine    Hausse du SMIG : Voici ce que vous devez savoir    Les villes-hôtes candidates se mettent au travail    Biennale de Danse en Afrique du 22 au 27 mars 2021    51e FNAP: la ville ocre vibre aux rythmes des arts Populaires    Maroc/Covid-19: les fonctionnaires de trois prisons reconfinés    BDS – Défendre une cause c'est bien, respecter les avis des autres c'est mieux    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Le père fondateur de la presse ittihadie    Milouda: Une leçon de vie écrite aux couleurs de l'espoir    La Fondation du Forum d'Assilah annonce son programme d'activités culturelles et artistiques d'été    Le président brésilien annonce sa contamination au Covid-19    Le prince Moulay El Hassan décroche son bac    Le Wydad entame sa préparation collective à Agadir    Les mosquées ouvriront leurs portes    La Chambre des conseillers: adoption en commission d'un projet de loi édictant des mesures spécifiques à l'état d'urgence sanitaire    Coronavirus : quel impact sur les congés    Officiel: la date de réouverture des mosquées au Maroc    Qui est Driss Isbayene, le nouvel ambassadeur du Maroc au Mali ?    Le Marocain Aziz Krir remporte le titre    Côte d'Ivoire : Drogba brigue le poste de président de la FIF    Hamza Mehimdate, un photographe émotionnel    Les températures resteront élevées pendant plusieurs jours : La canicule s'installe !    Mauritanie : l'ex-président convoqué devant une commission d'enquête    L'Égypte, la France, l'Allemagne et la Jordanie avertissent Israël contre ses projets d'expansion    CGEM/PPS : rencontre autour du développement économique et social    COVID-19. Pour qui roule l'OMS?    Immigration clandestine: baisse des arrivées sur les côtes espagnoles    Les États-Unis n'accorderont pas de visas aux étudiants étrangers si les cours sont en ligne    Adil Bouaouad en quête de « rédemption »    « Derb Mila » à Casablanca embelli par des fresques murales    1.107 cas de triche au bac détectés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Point de vue : Faites la Jeunesse avant qu'elle ne soit vieillesse…
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 08 - 2019

Je garde en mémoire les phrases de deux jeunes lord d'une discussion, phrases qui me marqueront à jamais : la première est celle d'un jeune qui alors que l'on parlait avenir me dit (et en darija la connotation est encore plus poignante):
«Je rouille plus vite que le banc sur lequel je suis assis»; la seconde est celle d'un jeune de Sidi Moumen à qui je disais mon incompréhension devant «le choix» d'un jeune de 20 ans de se faire exploser -emportant avec lui dans une mort aussi horrible d'innocentes victimes – et lui de me répondre : «Nous sommes morts dans nos têtes depuis si longtemps».
En quelques mots ces jeunes qui décrivent les quartiers où ils vivent comme «l'autre côté du soleil», ont décrit le sentiment mortifère qui les habite et leur coupe les ailes, les privant de toute envie, de tout espoir, de toute projection dans l'avenir. Il me semble que si j'avais une responsabilité politique, si j'étais un élu ces phrases m'empêcheraient de dormir et me pousseraient à agir au maximum pour rendre à cette jeunesse le goût à la vie.
Ô responsables faites de notre jeunesse votre priorité, faites de notre jeunesse une cause nationale !
Emploi, culture, santé, sport, formation, éducation… y a-t-il une partie de notre population qui soit autant concernée par un si grand nombre de domaines que la jeunesse ?
Il nous faut inventer un délégué interministériel à la Jeunesse, un ambassadeur itinérant ou encore un Haut Commissaire à la Jeunesse, bref quelqu'un capable de «faire du terrain», de faire bouger l'Administration, d'harmoniser les politiques, de ruer dans les brancards… sous peine de voir l'inertie gangréner les esprits de nos jeunes qui agissent, si rien n'est fait en leur direction. Personnellement je connais tant et tant d'associations de jeunes qui dans leur ville, leur commune, leur quartier, leur école sont des acteurs de terrain hors pair mais se retrouvent sans interlocuteurs… Dieu merci des exemples viennent nous montrer qu'il est possible de faire autrement et les résultats sont alors probants: c'est le cas à Marrakech où les jeunes de Marock'Jeunes ont réussi une superbe action avec les jeunes filles bénévoles belges, c'est aussi le cas à Essaouira où les MOGAjeunes lancent une superbe initiative «Cinéma sur la Muraille» en partenariat avec la cinémathèque du Maroc que dirige Narjiss Nejjar et le CCM… dans ces deux cas ce sont l'écoute et le soutien du wali Si Karim Kassi Lahlou qui ont permis ces actions ! Idem à Casa Anfa où de jeunes artistes des rues qui avaient été arrêtés pour tapage ont créé l'association «Free l'Fen» grâce à la rencontre et au partenariat qui s'en sont suivis entre le jeune musicien Badr Moutaz et le gouverneur d'Anfa Si Rachid Afirat. Que dire qui n'ait déjà été dénoncé quant à l'absence de ligne politique claire et volontariste en direction de la jeunesse, personnellement je n'ai de cesse d'alerter, de me faire l'écho des demandes, des besoins, des envies de ces jeunes qui sont en attente de présent et d'avenir. Les propositions sont multiples et je les répercute autant de fois que cela m'est possible, je ne me contente pas d'écrire, de parler, d'utiliser les réseaux sociaux à bon escient, je laboure le terrain -là où bat le pouls de la jeunesse – Nous préparons d'ailleurs pour la rentrée une grande initiative, que nous voulons comme un électrochoc, avec les jeunes de Morocco l‘ghedd. Aujourd'hui donc à l'occasion de la Fête de la Jeunesse, je voudrais à nouveau répercuter une initiative lancée sur Facebook : «Faites la Jeunesse». Utilisez-là pour mettre en lumière ces jeunes que vous connaissez et qui forment les portraits multiples de notre meilleur atout, la jeunesse.
En voici le descriptif :
«Faites la Jeunesse !
Ce mercredi 21 août ce sera la Fête de la Jeunesse, profitons de cette occasion pour mettre en avant des jeunes de notre entourage, de notre voisinage, de notre connaissance qui méritent que les projecteurs se braquent sur eux :
pour faire connaître un talent,
pour saluer un(e) jeune militant(e) associatif, un(e) jeun(e) ayant accompli une action à saluer,
pour attirer l'attention sur un(e) jeune qui cherche à «s'en sortir» malgré des conditions précaires, pour venir en aide à un(e) jeune méritant qui a besoin d'un coup de pouce…
Bref faisons de cette journée – concrètement – une opportunité pour notre jeunesse : les réseaux sociaux ont ce pouvoir de créer des ponts, ouvrir des voies, peut-être l'un(e) de ces jeunes y puisera-t-il sa chance ?!
En tout cas cette page doit nous permettre de découvrir les portraits divers, pluriels, multiples de notre jeunesse.
Publiez une photo de ce(tte) jeune que vous souhaitez nous faire connaître et quelques lignes pour le découvrir…
Faites la Jeunesse c'est elle qui fera le Maroc à venir… »


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.