La conscription concernera 15.000 appelés    Vers le renforcement de la coopération entre le Parlement marocain et l'UIP    Le Maroc et les Iles Fidji veulent booster leurs relations    De la nécessité d'investir dans la jeunesse    L'Indice des prix des actifs immobiliers demeure orienté à la baisse    Mise en service à Rabat des nouveaux autobus    Le Soudan se dote d'un nouveau pouvoir    Le régime syrien va permettre aux civils de sortir de la région d'Idleb    News    L'ultime défi de l'Imperatore Franck Ribéry à la Fiorentina    De l'or pour la taekwondiste marocaine Soukaina Sahib    Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions : L'IRT gagne mais sa qualification reste compromise    Jeux africains : l'Egypte domine le classement, le Maroc 4ème    Fouzi Lekjaa démissionne de la présidence de la RSB    Féminicide à Sidi Slimane    Divers    Faire souvent la sieste, un signe précoce d'Alzheimer ?    Abdelhamid Azzubair, un artiste éclectique qui exalte la calligraphie arabe    Dwayne Johnson récupère sa place d'acteur le mieux payé au monde    Le Festival international de Volubilis de musique mondiale traditionnelle de retour à Meknès    L'orchestre philharmonique Symphonyat attendu à l'hippodrome de Casablanca    Kelaât Sraghna : Elle rend l'âme lors d'une soirée arrosée    Festival «Oued Eddahab » : Le coup d'envoi ce vendredi    Festival Tifawin : Les arts du rural en fête    Transfert: Le PSG « intransigeant » sur le cas Neymar, selon la presse    Le KACM signe un contrat de haut niveau    Les ministres de tutelle veulent professionnaliser le sport dans le continent    Le cinéma sans frontières fait escale à Berkane    Selon BAM, repli de 0,9% des prix des actifs immobiliers au T2-2019    Des migrants privés de terre ferme, d'autres de secours    Italie: Deuxième jour de consultations pour sortir de la crise    Boris Johnson reçu par Macron, tenant de la fermeté sur le Brexit    Crise de Hong Kong: Craignant un Tian an men 2, Pékin tergiverse…    Finance climatique. Une délégation marocaine en Corée    Ces jeunes artistes marocains qui brillent de mille feux    20 ans de règne : Un billet commémoratif de 20 DH émis par BAM    Fête de la Jeunesse : 443 personnes graciées    Grâce à la recharge *5 : Inwi démocratise l'achat d'applications sur Google Play Store    La relance sur fond de responsabilité    Arrestation à Sidi Slimane d'un individu soupçonné d'assener des coups mortels à sa femme    Service militaire : Démarrage de l'incorporation des appelés    Maroc–Iles Fidji : Vers un partenariat mutuellement bénéfique    Accidents de la route : 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain    Quel temps fera-t-il ce jeudi ?    Service militaire obligatoire : 900 candidats accueillis à Oujda    Discours du roi. Un modèle de développement aux spécificités marocaines    Edito : Révolution    La fragile économie du lac Malawi victime du climat et de la surpêche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Point de vue : «Terrasses en Scènes» de Morocco l'Ghedd !
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 18 - 03 - 2019

Quel est donc ce «Label» apparu il y a quelques semaines sur les réseaux sociaux et sur le terrain ?
Morocco l'Ghedd !!!!
Il s'agit ni plus ni moins que d'une nouvelle façon pour nos jeunes de s'engager et de peser sur les décisions et les orientations prises au sein de notre société : «apporter une nouvelle façon de militer et donner du «109» (sang neuf) au mouvement associatif est l'un des objectifs de ce mouvement. D'ailleurs -et pour la première fois- les jeunes ont préféré le mot «Label» à toute autre désignation, afin de montrer leur volonté d'innovation.
Morocco l'Ghedd est donc un label conçu pour la jeunesse : associatif, culturel, sociétal «par, pour et avec les jeunes» comme ils l'annoncent eux-mêmes !
Redonner confiance à la jeunesse n'est pas une tâche facile et Morocco l'Ghedd compte beaucoup sur une nouvelle façon de communiquer pour faire entendre leurs propositions et qu'elles soient prises en compte.
«Constituer un mouvement d'opinion, qui participera, influencera, proposera, ouvrira des pistes nouvelles et fera entendre la voix de la jeunesse» : est la philosophie du Label. Morocco l'Ghedd regroupe déjà 10 associations : Marock'Jeunes (Marrakech),
Les Passagers (Oujda), Marocains Pluriels et les Juniors (Casablanca), Par-Delà les Remparts (Fès), Vent Nouveau (Essaouira), Horizons (Mohammedia), Platane (El Hajeb), Jeunes pour le patrimoine et le développement (Essaouira), Rassemblance (Paris 18ème) et Yban (Casablanca).
A ce jour Morocco l'Ghedd a organisé -sur le terrain- des actions concertées telles que: «Des livres dans les arbres», «Hommage à nos forces de l'ordre » ou encore «Fik lberd, Hak Khoud», «Selfie No'Zbel»…/…et aujourd'hui «Terrasses en scènes».
En effet, l'affaire des jeunes musiciens des rues de Casablanca a mis en relief notre mauvaise gestion de l'animation de nos rues, de nos places publiques, des terrasses de nos café et restaurants…
Il nous faut concilier l'envie de nos jeunes artistes de s'exprimer (musique, théâtre, impro, danse…/…), la qualité de vie des riverains, l' attractivité de nos commerces et le plaisir des touristes, des passants…
Heureusement Rachid Afirat, gouverneur de la préfecture d'Anfa a mieux que quiconque compris l'enjeu, il a réuni à plusieurs reprises ces jeunes musiciens et de jeunes acteurs culturels travaillant à l'adoption d'une charte et aux moyens de donner droit de cité à l'art de rues.
Les 10 associations de Morocco l'Ghedd ont donc voulu montrer que «c'est possible» en organisant ce samedi 23 mars la 1ère édition de «Terrasses en scènes» grâce à une collaboration constructive entre tous: jeunes artistes, habitants, commerçants, autorités».
Les jeunes des 10 associations membres de Morocco l'Ghedd vont tous s'investir pour que ce jour-là un Café -avec lequel ils seront mis d'accord- mette sa terrasse à la disposition de jeunes talents qui ainsi pourront se produire pour leur plaisir devant un public, tout en apportant un «plus» à la clientèle du café et aux touristes-marocains ou étrangers- de passage.
Ils veulent ainsi lancer un exemple et contribuer à (re)lancer une dynamique culturelle.
D'ores et déjà des lieux sont déterminés : à Paris dans le quartier de la Goutte d'Or ce sera au café «La Môme» à 15h, à Casa ce sera sur la terrasse du «Segafredo» -boulevard d'Anfa à 16h, à El Hajeb ce sera le Café «J'ai Soif» à 16h, à Fès le café «Péroké Café» en ancienne médina, Derb Aguouale Sefli à 15h…/…
Les 10 associations de Morocco l'Ghedd veulent «lancer l'initiative» mais en fait chaque association, chaque café, chaque restaurant doit se l'approprier, l'objectif étant que ce soit un maximum de villes qui s'impliquent dans cette action.
Chacun est donc invité -dans sa ville, sa commune, son quartier- à se joindre à cette initiative – et à organiser cette journée «Terrasses en scènes» afin qu'elle se multiplie à travers le Royaume, et puisse se répéter durant les mois d'été, pour le plaisir de tous. En fait nous sommes en train d'assister à la naissance d'une nouvelle forme d'implication de notre jeunesse qui a décidé de se saisir du Maroc de demain à pleines mains…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.