Juventus : Sarri passe à la trappe, Pirlo nommé entraineur    Le député M'jid El Guerrab: « Le nombre de décès au Maroc demeure presque 100 fois inférieur par rapport à la France »    Vidéo : Manifestations explosives contre les pouvoirs en place    Un matelas anti covid-19 pour Messi    Champions League: le Barça et le Bayern passent en quart (VIDEOS)    La Botola a désormais un nouveau leader    Coronavirus : 1.345 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 32.007 cas cumulés samedi 8 août à 18 heures    Coronavirus : record de 1345 cas positifs au Maroc ce samedi    Relance économique: El Othmani a échangé avec des experts    Selon un flash Covid-19 élaboré par l'ONMT Marrakech a une prépondérance des chambres d'hôtel de 74% tout comme Rome    Covid-19 : Fermeture du port de Laâyoune jusqu'à nouvel ordre    Fonds d'investissement stratégique : le décret arrive au parlement    Tanger : La Marine Royale saisit 1200 kg de chira    Fati Jamali confirme sa contamination par le nouveau coronavirus    Explosions au Liban: Moulay Hicham et Cheikh El Kettani blessent les Libanais    Oujda: 12 lingots d'or et plus de 2 millions d'euros saisis par la BNPJ    Marché des changes: le dirham quasi-stable face à l'euro    OCP fête son siècle d'existence    Vaccin anti-Covid-19: un institut indien compte produire plus de 100 millions de doses    Arrivée à Beyrouth de l'aide marocaine médicale et humanitaire    Le tourisme: Une affaire de santé aussi    Rabat constitue son parc à sculpture    Un concours pour révéler les talents arabes du court-métrage    Le classement général de la Botola (mise à jour)    Le chômage poursuit son envolée au deuxième trimestre sous l'effet du Covid-19    La finance participative, un écosystème en perpétuelle évolution    Rachid Yazami : Je n'en reviens toujours pas qu'une telle quantité de nitrate d'ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    Macron réclame une enquête internationale    Berkane s'offre le WAC    Rentrée scolaire 2020-2021 : Démarrage des cours le 7 septembre    La hausse des cas touchés par le coronavirus perçue différemment    Aguerd vers Rennes et En-Neysiri en quart de l'Europa League    Examen de passage pour Gattuso    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen au sujet du détournement de l'aide humanitaire par le Polisario et l'Algérie    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Etablissements et entreprises publics : Un investissement prévisionnel de plus de 101 milliards de dirhams en 2020
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 21 - 10 - 2019

Les investissements réalisés par les EEP se sont chiffrés à fin 2018 à 66,03 milliards de dirhams affichant un taux de réalisation de 68%. Pour 2019, ces investissements devraient atteindre les 73,32 milliards DH avec un taux de réalisation prévisionnel de 74%.
101,19 milliards de dirhams est l'investissement prévisionnel des Etablissements et entreprises publics (EEP) en 2020. Ce volume marque une stabilisation à un palier avoisinant les 100 milliards de dirhams pour la deuxième année consécutive, couplée cette fois-ci à un taux d'exécution de plus en plus élevé. C'est ce que l'on peut relever du rapport sur les EEP publié en accompagnement de la loi de Finances 2020. Cet investissement devrait revenir à 100,44 milliards de dirhams en 2021 avant de baisser à 91,52 milliards de dirhams en 2022. Avec un portefeuille global de 225 établissements publics, 43 sociétés anonymes à participation directe du Trésor et 479 filiales ou participations publiques indirectes, les EEP continuent d'afficher une amélioration de leurs performances. Ceci se traduit par une hausse de 5,2 % de leur chiffre d'affaires à fin 2018.
Ce dernier s'est élevé à 238,327 milliards de dirhams avec une prévision de clôture de l'année 2019 de 244,69 milliards de dirhams. La valeur ajoutée des EEP s'est pour sa part améliorée de 1,6% par rapport à 2017 atteignant ainsi les 81,26 milliards de dirhams fin 2018. La prévision de clôture de l'année 2019 porte sur une valeur ajoutée de l'ordre de 92,64 milliards de dirhams en progression de 13,8 % fin 2018. En ce qui concerne les investissements réalisés par les EEP, ils se sont chiffrés à fin 2018 à 66,03 milliards de dirhams affichant un taux de réalisation de 68%. Pour 2019, ces investissements devraient atteindre les 73,32 milliards de dirhams avec un taux de réalisation prévisionnel de 74%. Par ailleurs les produits versés par les EEP au budget général de l'Etat se sont chiffrés en 2018 à 9,33 milliards de dirhams. Les prévisions 2019 tablent sur un versement de 11,45 milliards de dirhams enregistrant ainsi un bond de 23 %.
Les produits de la privatisation devraient se situer autour de 5 millions de dirhams. A souligner que les prévisions des produits versés au titre de l'exercice 2020 sont de 12,2 milliards de dirhams outre 3 millions de dirhams au titre des recettes des opérations de privatisation. Il est à noter que le secteur des EEP a connu de grandes mutations ces dix dernières années. D'importantes réformes ont été opérées sur la période 1999-2019.
Citons dans ce sens les réformes liées à leur contrôle et à leur gouvernance, les libéralisations et les restructurations sectorielles, les privatisations, les concessions de services publics et le développement des différentes formes de partenariats public-privé. La période 1999-2019 a également été marquée par une diversification de la consistance des EEP. Cette période a connu la création de 117 entités dont 64% ayant une assise territoriale et 34% agissant dans le domaine social.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.