RAM: El Othmani promet des aides urgentes    Equipementiers: L'après crise encore plus critique…    L'OCP défend sa marge d'Ebitda    Covid-19: D'autres moyens de dépistage bientôt lancés    A partir du 6 avril : Al Barid Bank versera les aides financières aux bénéficiaires    Coronavirus : M'jid El Guerrab interpelle le ministre français de l'Education nationale    Tuez-les par balle» : tel est l'ordre du président philippin contre ceux qui refusent le confinement    Coronavirus : 17 nouveaux cas confirmés, 708 au total, jeudi 2 avril à 21h    Agriculture : La situation du marché à un niveau normal    Le dernier délai pour renouveler l'assurance automobile fixé au 30 avril    Prochaine réunion à huis clos du Conseil de sécurité sur le Sahara    Le point avec Abdellah El Ouardi, préfet de police de Casablanca    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    Rummenigge : La crise va stopper l'inflation malsaine dans le foot    Une amende pour Boateng après avoir quitté Munich sans autorisation    TIBU Maroc s'adapte au coronavirus    Des communes d'El Jadida mettent la main à la pâte    La croissance économique devrait s'établir à 2,2% en 2019    Mohamed El Youbi: On s'attend à un aplatissement de la courbe de l'épidémie au Maroc    Ministère de la Solidarité et ONG main dans la main    Le Fonds des Nations unies pour la population lance l'opération Salama    Léa Seydoux : Pour moi, un héros ça pardonne    Décès de Marcel Botbol des suites du coronavirus    Un sosie d'Elvis donne un concert depuis sa fenêtre    Confinement: nouvelles pratiques, vieilles fractures    Enchères de Sotheby's: Melehi et Belkahia en vedette    Mohamed Belmou : «Nous sommes pour l'idée d'allouer le budget des festivals pour lutter contre le corona»    Fonds Spécial Covid-19    Saad Lamjarred réagit au décès de Marcel Botbol (PHOTO)    Sous le thème «Philosophie de jeu de la FRMF» : La FRMF tient son séminaire en ligne    Les éboueurs, des soldats nocturnes qui veillent à la propreté    Confinement : que regardent les téléspectateurs marocains?    La télévision au temps de Coronavirus et la reprise du pouvoir d'initiative    Le Maroc a été parmi les premiers à fournir la chloroquine malgré la forte demande au niveau mondial    Coronavirus: La Corée du Nord épargnée ?    Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    Mustapha Adib, ex-espion des services de l'hexagone, tombe bien bas    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    Lutte anti-coronavirus : Evacuation d'un grand marché populaire à Laâyoune    Un joueur du FUS se blesse pendant ses entraînements à domicile    Adieu Si Fadel    Commerce extérieur : Les indices reculent au quatrième trimestre 2019    Coronavirus : Décès à Paris du musicien marocain Marcel Botbol    Brèves Internationales    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Selon les détails de l'enquête nationale du HCP : 63% des entreprises sur l'axe Casa-Tanger
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 22 - 11 - 2019

Les TPME représentent 93% de l'ensemble des entreprises au Maroc alors que 64% sont des TPE, 29% sont des PME et 7% des GE (Grandes entre-prises).
«Les entreprises sont fortement concentrées au niveau de l'axe Casablanca-Tanger (63%)». C'est l'une des conclusions phares de l'enquête nationale auprès des entreprises menée par le HCP (Haut-Commissariat au Plan). «39% des entreprises sont implantées dans la région de Casablanca-Settat, suivie par la région de Rabat-Salé-Kénitra (15%) et la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (9%). En outre, l'axe Casablanca-Tanger regroupe 68% des entreprises industrielles qui sont pour la plupart dans la région de Casablanca–Settat (47%)», poursuit la même source. Il faut préciser que cette enquête vise à appréhender les activités des entreprises dans leur diversité et leur perception du cadre juridique, économique et social dans lequel elles opèrent.
Selon le HCP, «elle couvre tout le territoire national et cible toutes les entreprises organisées, à savoir celles qui détiennent une comptabilité formelle. Elle concerne les entreprises opérant dans les secteurs de l'industrie, de la construction, du commerce et des services et exclut de ce champ les secteurs financier, de l'agriculture et de l'informel. Cette enquête s'est déroulée entre les mois de janvier et juillet 2019». Dans le détail, l'enquête révèle que les TPME (Très petites et moyennes entreprises) représentent 93% de l'ensemble des entreprises au Maroc alors que 64% sont des TPE (Très petites entreprises), 29% sont des PME (Petites et moyennes entreprises) et 7% des GE (Grandes entreprises). «Par répartition par âge, les entreprises sont globalement de création récente : 75% des entreprises ont moins de 20 ans et 35% ont moins de 10 ans. 40% des TPE ont moins de 10 ans.
Plus de la moitié des GE ont plus de 20 ans», poursuit la même source. Dans un autre registre, la répartition par secteur d'activité des entreprises a révélé que plus des deux tiers des entreprises opèrent dans le secteur tertiaire alors que moins de 10% exercent dans le secteur industriel sachant qu'il existe une répartition quasi uniforme des GE entre les secteurs. L'enquête montre aussi que plus des trois quarts des entreprises âgées de moins de 10 ans exercent dans le tertiaire tandis que les entreprises industrielles ne représentent que 3% de l'ensemble de cette classe. Par ailleurs, les entreprises exportatrices représentent 7% de l'ensemble.
«41% des entreprises exportatrices opèrent dans l'industrie alors que 60% des GE exportatrices sont dans l'industrie», explique-t-on au HCP. Et de préciser: «Un tiers des entreprises exportatrices a moins de 10 ans et plus de la moitié des entreprises exportatrices opérant dans l'industrie ont plus de 20 ans». A noter que les entreprises exportatrices se créent en grande partie dans le secteur tertiaire. Il faut signaler enfin que «près de 5% des entreprises au Maroc sont dirigées par des étrangers». «15% des GE sont dirigées par des étrangers.
Cette proportion est de même ordre dans tous les secteurs, sauf pour la construction», conclut la même source faisant savoir que 12,8% des entreprises sont dirigées par des femmes sachant que la présence des femmes dirigeantes est plus importante dans le secteur tertiaire que dans l'industrie, en particulier dans les entreprises récentes.
Mode de recrutement
Les résultats du HCP sont édifiants concernant les modes de recrutement. «67% des entreprises recrutent par le biais des candidatures spontanées, 40% par cooptation et 16% via l'Anapec». Pour les GE, 35% recourent à des cabinets spécialisés comme deuxième moyen d'embauche après les candidatures sur le tas. Les sites internet d'offres d'emplois, les sites web des entreprises et les réseaux sociaux sont sollicités respectivement par 15, 10 et 5% des entreprises. 50% des entreprises ont recruté des techniciens spécialisés et 12% ont recruté des ingénieurs. «Les GE recrutent principalement des profils d'un niveau élevé (ingénieurs, cadres supérieurs) alors que la cible des TPE en matière de recrutement est constituée principalement de techniciens spécialisés et d'ouvriers qualifiés», note le HCP. Et d'ajouter: «43% des entreprises invoquent le manque d'expérience comme principale difficulté de recrutement des ingénieurs. L'absence de formation appropriée pour ce profil est évoquée par 36% des entreprises et 49% des GE. Près de 20% des GE considèrent les salaires élevés comme un obstacle au recrutement des ingénieurs».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.