Météo Maroc: persistance du temps chaud    PLF 2021 : les cinq piliers recommandés par la CGEM    Compteur coronavirus : 2.423 nouveaux cas et 42 décès en 24H    De nouvelles mesures restrictives à Nouaceur    Holmarcom dévoile les ambitions de sa nouvelle compagnie d'assurance    Relance industrielle : le ministère de l'Industrie prépare une banque de projets d'investissement [Documents]    Benabdellah: « La crise du Covid-19 a démontré l'exclusion d'une large catégorie de la société »    Sahara marocain: ce qu'a dit Pedro Sanchez devant l'AG de l'ONU    Abdellah El Mouadden, DG d'Africa Motors : « avec DFSK, nous sommes en train d'écrire une très belle histoire de la marque au Maroc »    Vaccins anti-Covid19: des responsables chinois font une annonce    Le Liban peut ouvrir une voie nouvelle    Barça : Messi tire sur le staff technique du club catalan    A mourir d'ennui Le derby des nuls    Supercoupe d'Europe : Le Bayern reste insubmersible pour le retour du public    Le Zamalek et le Ahly forment un front commun    L'Atlético a refusé l'offre de City pour Giménez    Habib El Malki s'entretient avec Nikolaj Harris    Enquête. Les femmes journalistes victimes de violence en ligne    A l'ONU, le président du Zimbabwe demande la levée des sanctions occidentales    Humayun ' s Tomb, le temple de l' amour qui a inspiré le Taj Mahal    Manifestation à Marseille contre les mesures sanitaires    Le changement de saison n ' affecterait pas l'humeur    Pierre Troisgros, chef visionnaire et figure d' une prestigieuse dynastie    L'écrivain Gabriel Matzneff définitivement privé d'aide publique    Les Spice Girls refont parler d' elles    Attentats contre des ambassades des Etats-Unis en Afrique : le Soudan se prépare à verser des indemnités    Côte d'Ivoire : à l'approche de la présidentielle, la crainte de troubles publics    Atlanta: hausse de 5,6% du résultat net à 213 MDH    Médicaments contre le Covid-19 : 91% des pharmaciens ont constaté des perturbations d'approvisionnement    Affaire Omar Radi : «Certaines ONG défendent sans cesse l'ouverture d'enquêtes pour viol, excepté quand les victimes sont marocaines» dit le SNPM    Coronavirus : Un vent d'optimisme souffle sur Tanger    Algérie : le régime interdit une réunion du conseil national d'un parti de l'opposition    Algérie: les médias francophones publics réclament la libération de Khaled Drareni    Inondations au Sahel : au moins 112 morts et plus de 700.000 personnes affectées    Une nouvelle vidéo de Saad Lamjarred fait le bonheur de ses fans    Céline Dion : pourquoi est-elle si maigre ?    Achat d'armes américaines : le Maroc, pays dominant de la région MENA    Paris: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo    Liga : Jawad El Yamiq s'engage avec Real Valladolid    Derby Wydad-Raja (0-0) : Un nul sans spectacle !    Enzo Zidane au WAC: c'est pour bientôt !    Rabat: l'ambassadeur US reçu par Abdellatif Hammouchi    Maroc: emprunt obligataire d'un milliard d'euros, ce que l'on sait    Agadir: les professionnels du tourisme se retroussent les manches    Covid-19 : 807 professeurs et 413 élèves contaminés depuis le début de l'année scolaire    Le Musée Mohammed VI rend hommage à Gharbaoui    Le monde de l'écriture et les champs de la création maghnifique    Youssef Mhakkak interpelle notre conscience dans «je suis une conscience»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les jeunes de Morocco l'Ghedd : M'hebba !
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 09 - 12 - 2019


Bienveillance ! M'hebba dans notre belle darija !
Quelle est donc la signification de ce beau mot tombé dans l'oubli ?
Si l'on consulte la définition du dictionnaire, on y lit : «capacité à se montrer indulgent, gentil et attentionné envers autrui, d'une manière désintéressée et compréhensive».
Les mots sont riches de sens : l'attention, la gentillesse, la compréhension…/… autant de nobles sentiments destinés à autrui !
Est-ce parce que tous ces termes peinent aujourd'hui à trouver leur concrétisation dans le qu otidien que le mot bienveillance lui-même est si peu employé ?
Bien sûr, en français, le mot Fraternité dont la signification est voisine a -quant à elle- beaucoup plus le vent en poupe, mais cependant chez nous, «M'hebba» a gardé une belle vitalité et révèle un sens profond.
il serait urgent donc de redonner du contenu à ce mot «bienveillance», de lui redonner du concret sur le terrain, en ces moments où l'individualisme, la défiance et plus que tous les intérêts égoïstes ont remplacé l'amitié et la sollicitude envers les autres.
Les jeunes des associations regroupées sous le label «Morocco l'Ghedd» – Par-delà les Remparts, Marock'Jeunes, Hip-Hop Family, Moga'jeunes, Carrefour des Cultures Urbaines, Oriental Leaders, Les 109, JAT (Jeunes Action Tanger) et Marocains Pluriels – ont choisi en cette fin d'année 2019 de (re)donner de la visibilité et de l'énergie au mot M'hebba. Bien des catégories de notre population ont besoin de bienveillance, mais en cette période où le(s) racisme(s), le rejet de l'Autre, la haine de ce qui est «différent» font des ravages, ces jeunes militants ont décidé de se rapprocher des jeunes subsahariens vivant sur notre sol.
La majorité de ces jeunes subsahariens qu'ils soient étudiants, migrants ou travailleurs sont Chrétiens et nombre d'entre eux célébreront les fêtes de Noël, seuls ou entre eux -souvent dans les paroisses où ils se retrouvent – la venue du Pape François au Maroc, à l'invitation de SM le Roi, a été l'occasion de montrer que le Maroc, malgré les aléas du monde, reste une terre de vivre-ensemble…
Dans nombre de villes, des activités telles «Plantons la Fraternité» (où des oliviers ont été plantés par les jeunes devant les mosquées, les synagogues et les églises du Royaume) ont suivi cette rencontre historique, aujourd'hui les jeunes de Morocco l'Ghedd ont donc décidé de confectionner des bûches -gâteau traditionnel de Noël- sur lesquelles sera inscrit le mot «M'hebba» et d'aller les partager avec de jeunes subsahariens.
Cette initiative qui sera donc organisée à Marrakech, Fès, Tanger, Oujda, Casa, Rabat, Essaouira, Salé, aura lieu le dimanche 22 décembre à quelques jours de Noël et aura valeur de symbole de partage, de dialogue : de M'hebba donc.
Cette bienveillance dont notre monde manque si cruellement…
Sans le dire, cette action – des photos, des vidéos, des reportages seront bien sûr publiés- aura évidemment pour objectif de montrer à l'ensemble de nos compatriotes à quel point nous manquons bien trop souvent de bienveillance envers les jeunes subsahariens qui vivent parmi nous : étant nous-mêmes une Nation d'émigration essayons d'être exemplaires vis-à-vis des populations étrangères qui vivent en notre sein.
M'hebba donc !
Vous qui lisez ces lignes, joignez-vous donc à ces jeunes de Morocco l'Ghedd et contribuez – là où vous vivez – à faire de ce dimanche 22 décembre un beau moment de bienveillance mutuelle : allez partager une bûche avec les jeunes (ou moins jeunes) subsahariens et chrétiens de votre ville, rapprochement des religions, des origines, des générations… soyons à l'origine d'un beau mouvement qui, j'en suis sûr, ne demande qu'à s'étendre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.