Coronavirus : 61 nouveaux cas, 8.132 au total, samedi 6 juin à 10h    La CNDP publie son bulletin sur la confiance numérique    Rabat prépare son plan de relance post Covid-19    Le Maroc au sommet mondial sur la vaccination    Distribution de kits sanitaires dans les centres de protection de l'enfance    Tribunaux numériques et cabinets d'avocats virtuels se pressent au portillon    Les entreprises ne jurent que par le marketing digital    Projet ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social    Le premier cabinet d'avocat virtuel voit le jour à Casablanca    Belhanda troquerait Istanbul contre Riyad    Hamada El Baihi : L'Algérie est coupable de la persistance de la souffrance des populations séquestrées à Tindouf    Le capitalisme américain est-il raciste depuis toujours ?    Distribution de kits sanitaires à 4.300 enfants en situation de précarité    Saad Dine El Otmani : Le dépistage massif des salariés permettra d'accélérer la reprise de l'activité économique    Volonté de Marrakech et d'El Kelâa des Sraghna de booster l'enseignement préscolaire    Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Le Maroc plaide pour une mobilisation accrue contre les actes de violence de Daech en Afrique de l'Ouest et au Sahel    Les propositions du PPS pour un nouveau contrat politique»    Raul Gonzalez futur entraîneur d'Amine Harit?    Benfica: Taarabt élu homme du match contre Tondela    Un journal indien fustige le blackout total sur la situation du coronavirus à Tindouf    Chelsea en pole position pour accueillir Timo Werner!    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, vendredi 5 juin    Confinement: Tous ensemble?    Actes de violence de ce groupe terroriste en Afrique de l'Ouest et au Sahel    TDN: le Maroc en tête des destinations touristiques mondiales sûres dans l'après Covid    «De la nécessité de la réforme et restructuration du secteur des ICC»    La province de Khouribga désormais indemne du coronavirus    La vérité derrière le mensonge    Covid-19: Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Confinement: les Etats africains ont perdu plus de 100 milliards de dollars de recettes fiscales    Afghanistan: Les troupes US bientôt «at home»?    Coronavirus: une baisse de 54,6% du trafic aérien au mois de mars 2020    Modèle de développement: Des pistes de relance pour Fès-Meknès    Reprise des vols: La Turquie conclut un accord préliminaire avec le Maroc    Aérien: Ce que risquent de perdre les compagnies africaines    Le virus prépare une révolution monétaire    Bientôt le retour du public dans les stades d'Italie    Hamza El Hajoui : Le sport joue un rôle économique et social créateur de valeur ajoutée et d'opportunités d'emploi    Cannes s'offre Wes Anderson, François Ozone et Steve McQueen dans la sélection officielle    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Midelt à l'heure du 1er forum de l'investissement dans la filière pommier
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 18 - 12 - 2019

Commercialisation, construction d'unités frigorifiques, renforcement du marché local…
Le pommier n'a pas encore atteint son plein potentiel. En effet, plusieurs difficultés entravent l'évolution de cette filière nécessitant de promouvoir l'investissement en faveur de cet arbre fruitier connu pour ses multiples vertus. Pour y parvenir, la province de Midelt, le ministère de l'agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, la Chambre régionale d'agriculture et le conseil provincial de Midelt ont organisé le 17 décembre 2019, le 1er Forum de l'investissement dans la filière pommier. Plus de 300 participants ont ainsi pris part à cet événement afin d'échanger autour de la filière pommier, son importance et les opportunités de l'investissement dans le secteur.
Plusieurs projets sont prévus pour la valorisation de ce fruit périssable, notamment la construction d'unités frigorifiques en collaboration avec des investisseurs marocains, selon Mohammed Bousfoul, directeur régional de l'agriculture de Draa-Tafilalet. A ce titre le coût d'une unité frigorifique est à partir de 12 millions de dirhams dont 25% est supporté par l'Etat. En attendant de réunir toutes les conditions (stockage) pour s'attaquer à l'export, l'objectif serait de remplir les besoins du marché local. Globalement, la capacité de stockage actuelle est de 64.000 tonnes visant 100.000 tonnes en 2021.
La capitale de la pomme dévoile ses variétés
En arrivant à la ville de Midelt, la pomme est présente partout. Signe de cette omniprésence, une sculpture représentant une pomme rouge garnit l'avenue principale de cette ville du Moyen Atlas. Dans les marchés, une vingtaine de variétés est commercialisée en grande quantité.
Draâ-Tafilalet : Un potentiel grandissant
Dans la région, ils sont 35.000 agriculteurs et une centaine d'investisseurs à opérer dans la filière du pommier. 17.450 ha est la superficie totale sur laquelle s'étend le pommier, soit 65% de la sole plantée en arboriculture fruitière enregistrant une production moyenne annuelle de 400.000 tonnes. Cette culture rapporte 50.000 dirhams par hectare représentant une véritable valeur ajoutée.
Outre son volet financier, le secteur du pommier a un rôle socio-économique pour la région dans la mesure où il génère de l'emploi. Ainsi, 2,24 millions de journées de travail ont été comptabilisées réalisant un chiffre d'affaires de 1,17 milliard de dirhams. Le secteur assure un revenu pour 60.000 personnes. Il ouvre également des opportunités d'investissement: en amont de la filière avec la reconversion de la céréaliculture en arboriculture fruitière, et à l'aval pour ce qui concerne la commercialisation et entreposage des fruits.
La commercialisation et la multiplication des intermédiaires empêchent le secteur de se développer
Selon les organisateurs de ce 1er forum, l'objectif de cet événement serait d'augmenter la capacité de stockage et de conservation de la pomme au niveau régional et d'intégrer les industries de transformation de la pomme. Malgré les avancées réalisées pour le secteur, certains défis restent à surmonter comme la commercialisation et le grand nombre d'intermédiaires. Ainsi, la commercialisation de la pomme est faible car la plupart des agriculteurs font la vente sur pied à des prix relativement dérisoires. Ajoutons à cela le nombre insuffisant d'unités frigorifiques destinées au stockage de la pomme au niveau régional.
En termes de pourcentage, la quantité stockée ne représente que 22% de la production annuelle.
Industrie de la transformation de la pomme : Deux unités avec une capacité inférieure à 100 tonnes
Sur le volet industriel, la transformation de la pomme en vinaigre et jus reste encore sous-exploitée. Et pour cause: il existe seulement deux unités dotées d'une capacité de traitement inférieure à 100 tonnes. Afin de hisser le secteur, les organisateurs misent gros.
Dédiée aux investisseurs nationaux et locaux, cette rencontre veut mettre en avant les opportunités de l'investissement dans la filière pommier, exposer des business models qui ont réussi soit localement, soit au niveau national ou international, soutenir l'investissement et créer des offres d'emploi pour les jeunes. Au programme : des rencontres, des expositions, des démonstrations, des ateliers thématiques de formation et de sensibilisation sont organisés en faveur des agriculteurs, des investisseurs et des jeunes de la région.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.