PAM : des dirigeants du parti refusent de participer au bureau politique formé par Abdellatif Ouahbi    Lourde sanction contre les supporters de Dortmund    Accident mortel sur l'autoroute de Taza (PHOTOS)    Mehdi Lahlou : les banques islamiques ne sont aucunement différentes des banques classiques    Crédit du Maroc dresse le bilan de son plan stratégique CAP 2020    Violence scolaire : Les nouvelles approches du ministère, selon Amzazi    Blocage de l'adoption du code pénal, la sèche mise au point de Ben Abdelkader    Marocains rapatriés de Wuhan: les précisions du ministère    L'OMP organise une session de formation sur la protection des droits des détenus    Une voiture interceptée à l'entrée de Salé    Agadir : mise en échec d'une tentative de trafic de cigarettes et de tabac à narguilé    L'autre guerre    Les Panafricaines alertent sur l'urgence climatique    Equipementiers Une 4e usine pour TE Connectivity    Top mondial YouTube: Zouhair Bahaoui cartonne avec son nouveau clip (VIDEO)    Résultats financiers: CIH Bank tire son épingle du jeu en 2019    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Azilal : le parc jurassique ouvrira ses portes fin mars    Le Maroc prêt à apporter au Qatar tous les moyens humains et logistiques pour réussir le Mondial-2022 de football    Heureuse nouvelle pour Hamza Mendyl! (PHOTO)    Le mouvement de contestation populaire né il y a un an en Algérie cherche son second souffle    Coronavirus : nouveaux foyers en Asie, morts en Iran, l'inquiétude remonte    L'Allemagne renforce les mesures de sécurité après l'attentat raciste de Hanau    Dans le bagage des candidats à la Maison Blanche il y a aussi… des casseroles    Tout comme le patrimoine marocain en général : La judaica marocaine a souffert du pillage à travers le temps    Le Maroc, terre d'un patrimoine ancestral : Les trésors juifs de Casablanca    Adieu Abdeslam Alla    Le HCP note une baisse de 0,1% de l'indice des prix à la consommation    Ce que pense Nouamane Lahlou de Dounia Batma et Saad Lamjarred (VIDEO)    La déconstruction d'un mythe    Le coronavirus pourrait coûter jusqu'à 30 milliards de dollars au secteur aérien    Officiel: Badr Hari de retour sur le ring (VIDEO)    Transferts: Après Ziyech, Idrissi annoncé en Premier League?    U.E: Les «villes libres» réclament des subventions…    ONU : Omar Hilale briefe le Conseil de sécurité sur sa visite en RCA    Mohamed Benchaâboun: « Tous les indicateurs montrent que la dette marocaine est soutenable »    Economie nationale : 2020 devrait connaître un ralentissement    Wana retire sa plainte contre Maroc Telecom    Pourquoi Marrakech perd ses événements    L'ambassadrice des Pays-Bas se félicite de l'intégration des MRE dans la société néérlandaise    Appel à la consécration d'une justice citoyenne    La Commission de la programmation n'en fait qu'à sa tête    Divers sportifs    Achraf Hakimi et son retour au Real Madrid    La Commission européenne salue les efforts du Royaume en matière de réformes fiscales    L'industrie du cinéma a été plus inclusive en 2019 que lors de la décennie précédente    Le CCM dévoile les jurys du 21ème Festival national du film de Tanger    L'espoir du rap Pop Smoke abattu chez lui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027 : La communication se renforce autour du dispositif
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 01 - 2020

Les projets menés visent par ailleurs à assurer une utilisation rationalisée de ces ressources ainsi qu'à développer des ressources non conventionnelles telles que la réutilisation des eaux usées traitées.
Les réunions de communication autour du programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation pour la période 2020-2027 s'enchaînent. Les différentes régions du Maroc discutent de ce dispositif portant sur une enveloppe globale de 115,4 milliards de dirhams. Ce programme, découlant de la Haute orientation royale, s'inscrit dans la continuité de la politique engagée en matière de barrages et d'infrastructures hydrauliques. L'ambition étant de renforcer et de diversifier les ressources d'approvisionnement, d'accompagner la hausse de la demande, de garantir la sécurité hydrique du Royaume et de lutter contre les effets des changements climatiques. Le programme tend en effet à garantir le développement des zones rurales par le renforcement des ressources en eau destinées à l'irrigation. Les grandes lignes de cette feuille de route ont été détaillées, mardi 21 janvier, simultanément dans l'Oriental et à Beni Mellal-Khénifra où les opérateurs des deux régions ont été sensibilisés à cette initiative. Détails
Barrages : 94 sites identifiés dans l'Oriental
Dans la région de l'oriental, le programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation à l'horizon 2027 tend à combler le manque enregistré au niveau des ressources hydriques. Le dispositif portera sur la construction de petits barrages et barrages collinaires. A cet effet 94 sites ont été identifiés dans la région. Citons à cet effet le projet d'agrandissement du barrage Mohammed V à Taourirt qui portera la capacité de stockage de 250 millions mètres cubes à 1 milliard mètres cubes à terme ainsi que la construction de nouveaux barrages dans les provinces de Berkane, Driouch et Figuig ou encore le barrage Targa ou Madi en cours de construction dans la province de Guercif.
De même, le programme natoional prévoit d'autres chantiers notamment en matière de gestion de la demande et d'économie et valorisation de l'eau, de renforcement de l'approvisionnement en eau potable, de traitement et réutilisation des eaux usées et de communication et sensibilisation à la préservation de l'eau. Notons qu'en dépit des ressources en eau limitées, la région de l'Oriental a connu ces dernières années la réalisation de plusieurs projets et programmes axés sur la généralisation de l'accès à l'eau potable et la préservation des ressources hydriques.
Les projets menés visent par ailleurs à assurer une utilisation rationalisée de ces ressources ainsi qu'à développer des ressources non conventionnelles telles que la réutilisation des eaux usées traitées. Ainsi, 1,86 milliard de dirhams ont été engagés pour la réalisation des projets intégrés dans le secteur de l'eau au niveau de l'ensemble des provinces de l'Oriental. A cela s'ajoute le programme d'irrigation de 1.500 hectares de terres agricoles dans la zone frontalière à travers l'usage des eaux usées traitées. Ce programme s'inscrit en effet dans le cadre du plan Grand Oujda (vision 2020) pour un montant de 204 millions de dirhams. La région connaît également le déploiement du programme de réduction des disparités en milieu rural 2017-2013 ayant consacré une enveloppe de 300 MDH au renforcement de l'approvisionnement en eau dans le milieu rural. De même, un montant de 204 millions de dirhams a été destiné à la réalisation de projets dans le secteur de l'eau au titre de 2020.
Irrigation localisée : 13.844 hectares reconvertis à Béni Mellal-Khénifra
Au niveau de la région de Béni Mellal-Khénifra, tous les efforts ont convergé vers une mise en œuvre optimale des projets du programme national d'économie d'eau et d'irrigation (PNEEI). Un large éventail de projet a été mis en place. En agriculture, on relève la reconversion collective en irrigation localisée inscrite dans le cadre de la troisième phase du plan agricole régional de 13.844 hectares au profit de 3960 bénéficiaires au niveau des différentes communes rurales de la région. S'agissant de la reconversion individuelle en irrigation localisée, les représentants de la région évoquent l'équipement d'une superficie de 8.550 hectares ainsi que l'amélioration de l'équilibre hydraulique du canal principal sur une superficie de 22.235 hectares profitant ainsi à 5.500 bénéficiaires. L'engagement étant de renouveler et de moderniser les équipements hydro- agricoles afin d'assurer un contrôle efficient du débit et renforcer à cet effet l'efficacité au niveau des canaux. Il a également été procédé au développement des petits et moyens périmètres d'irrigation avec une programmation à terme de 240 kilomètres de seguias et la création de 97 points d'eau dédiés à l'abreuvement du cheptel.
Il a été rappelé également que dans le cadre du Programme prioritaire national d'approvisionnement en eau, l'offre hydrique dans la région a été renforcée notamment avec la réalisation de 5 grands barrages d'une capacité de 224 millions mètres cubes. Notons que deux grands barrages sont programmés totalisant ainsi une capacité de 245 millions m3. D'une enveloppe globale de 2,4 milliards de dirhams, il est question du barrage de Tyoughza à Azilal (160 millions m3) et Tagzert à Béni Mellal (85 millions m3).
Ces barrages contribueront à l'approvisionnement en eau potable et les eaux d'irrigation au niveau des périmètres irrigués. Et de souligner que 61 petits barrages sont programmés dans le cadre du Programme prioritaire totalisant ainsi plus de 260 millions de dirhams. 27 barrages sont prévus à Azilal, contre 10 à Béni Mellal, 20 à Khénifra, 3 à Khouribga et 1 à Fkih Ben Saleh. Pour ce qui est de la réutilisation des eaux traitées, quatre projets sont programmés au niveau de la région dont trois à Béni Mellal. L'objectif formulé dans ce segment est d'atteindre 6 millions de mètres cubes annuellement à l'horizon 2026.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.