Nabil Benabdallah: «le rôle de l'Etat est capital dans la gestion de la prochaine étape»    La marocanité du Sahara, une «réalité appuyée par des preuves historiques solides»    Les distributeurs : le mauvais cheval de l'Etat    Zaki élu meilleur gardien de l'histoire de l'Afrique    La Serie A ouvre ses portes à Mazraoui     Des experts africains reconnaissants à SM le Roi    Le transport en relooke dans le Souss!    Coronavirus : que les roquets se taisent !    L'ennemi n° 1    Qu'en est-il pour le jour d'après?    HCP: Le Maroc se retrouve très proche de la zone de succès    «Nous vous aideront à affiner le protocole si cela est nécessaire»    Afghanistan: L'échange de prisonniers comme premier pas vers la paix?    «Un roman qui prend son temps, mais sans manquer de vitesse»    Coronavirus/masques : une unité industrielle à Chichaoua réoriente son activité    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    L'ONCF annonce un retour progressif à partir du 1er juin    Coronavirus : 35 nouveaux cas, 7.636 au total, jeudi 28 mai à 10h    Vent de précampagne électorale dans les barreaux    Justice: Un premier agenda pour l'après-confinement    La loi sur les travailleurs sociaux au Conseil du gouvernement    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    La conjonction de tous les risques    Liaisons maritimes pour rapatrier les touristes français bloqués au Maroc    CGEM : un plan de relance de 100 milliards DH sur 12 mois    Le Maroc se classe en tête des pays africains les plus intégrés sur le plan macroéconomique    Violence contre les femmes à Marrakech : 30 appels téléphoniques enregistrés en deux semaines    Contribution de l'INDH à la lutte contre le Covid-19 à Taounate    Programme intégré pour lutter contre le coronavirus à Asilah    Ligue des champions, Coupe de la Confédération et CHAN s'acheminent vers l'annulation    L'examen du calendrier de la saison 2020 au centre d'une réunion en ligne de l'Union arabe de karaté    Reprendre, oui mais comment ?    Disny accusée d'avoir fermé les yeux sur 14 ans de harcèlement sexuel    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    Hakimi a-t-il dit adieu au titre de champion?    L'engagement documentaire    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    Il est grand temps de penser le Maroc d'après    Les stars de la musique africaine en concert virtuel    HBO mise sur son catalogue pour booster sa nouvelle plateforme de streaming    Procès à distance : 6.001 détenus bénéficiaires    Hong Kong se soulève contre un projet loi imposé par Pékin…    VH et MFM lancent un grand concours et une expo à vocation solidaire    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    A Madagascar et à travers l'Afrique, la ruée controversée vers l'artemisia    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BERD : Des formations en ligne pour les femmes entrepreneurs du Maroc
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 04 - 2020


En vue de les soutenir en cette crise sanitaire
Une attention particulière accordée par la BERD aux femmes entrepreneurs du Maroc. Compte tenu du contexte sanitaire et économique actuel, la Banque européenne pour la restructuration et le développement (BERD) renforce plus que jamais son appui aux petites et moyennes entreprises gérées et détenues par des femmes au Maroc.
«La pandémie de Covid-19 et ses conséquences économiques soulèvent un problème sans précédent pour les régions où la BERD investit. Pendant cette période de perturbations économiques majeures, il est indispensable de faire en sorte que les entreprises puissent s'adapter pour faire face aux difficultés à venir. Les femmes entrepreneurs seront sans doute particulièrement touchées par la crise car leurs entreprises tendent à être concentrées dans certains secteurs», relève-t-on de l'institution financière. A cet effet, la BERD a commencé à dispenser une série de formations en ligne à plus de 20 chefs d'entreprises femmes ayant participé à son programme pour les femmes entrepreneurs. Une action que la banque initie avec l'appui de l'Union européenne au titre de son initiative européenne pour l'inclusion financière.
«Cette Initiative propose une aide financière aux micro, petites et moyennes entreprises, y compris les start-up innovantes, dans les pays du voisinage sud de l'Union européenne», explique la BERD.
La formation mise en ligne par la banque vient en réponse à la nécessité de s'adapter au télétravail en cette période de confinement. Le cursus porte sur le marketing numérique ainsi que sur la présence et la visibilité en ligne. Le programme aborde également la gestion de crise et le marketing innovant, dotant ainsi les participantes d'outils nécessaires pour concevoir une stratégie de communication reflétant les défis à relever en cette période de crise et pour préparer la suite. La BERD indique par ailleurs que les femmes entrepreneurs au Maroc auront aussi la possibilité de prendre part à un programme de mentorat personnalisé avec Endeavor Morocco. Il s'agit d'une antenne de l'organisation internationale Endeavor ayant pour vocation de soutenir l'entrepreneuriat à fort impact. Les bénéficiaires pourront, donc, accéder à un réseau de sociétés de conseil en gestion, d'incubateurs d'entreprises, de fonds de placement et de fonds de capital-investissement, ainsi que d'entreprises de hautes technologies.
La finalité étant d'échanger conseils et expériences pour développer leurs compétences et leurs stratégies. Rappelons que le Programme des femmes entrepreneurs au Maroc a été lancé en 2018 par la BERD. Ce dispositif associe des services de conseil et des lignes de crédit accordées par l'intermédiaire de banques partenaires locales, BMCE Bank of Africa et BMCI et représentant au total 35 millions d'euros, destinés à des investissements dans des projets stimulant la compétitivité des entreprises. Et d'un point de vue plus global, la BERD s'est engagée dès le début de cette crise sanitaire liée à la pandémie mondiale du Covid-19 à apporter un soutien immédiat aux entreprises concernées par l'impact du coronavirus.
La banque a approuvé, dans un premier temps, un programme de solidarité de 1 milliard d'euros pour les clients existants confrontés à des difficultés temporaires. Ce programme prévoit une panoplie de mesures dont un appui sous forme de capital à court terme, de refinancement, de financement des échanges et de restructuration.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.