Selon « Enjeux stratégiques », la communauté mondiale condamne fermement l'enrôlement d'enfants soldats par le polisario    Témara : Coup d'envoi d'un projet sur le renforcement des capacités des femmes    CAN. Lions de l'Atlas: Bounou de retour, Fajr et Hakimi toujours absents    Coronavirus/Maroc : 88 nouveaux cas admis en REA en 24H    Le Maroc réitère sa solidarité totale avec les Emirats Arabes Unis suite à l'attaque des Houthis contre Abou Dhabi    Climat : Des jeunes leaders marocains à l'honneur dans le cadre d'une campagne lancée par l'ONU    Mali: Un militaire français tué dans une attaque contre un camp de l'opération Barkhane à Gao    Essaouira : Le programme complémentaire de réhabilitation de Mogador, objet d'une visite ministérielle    Crise ukrainienne : Evacuation des familles du personnel de l'ambassade US en Ukraine    Images animées : Après 35 ans de gloire, le GIF est ringardisé    Italie: Berlusconi renonce à briguer la présidence    Alger au fond de l'isolement!    Cameroun: Au moins 16 morts dans un incendie "accidentel" dans une discothèque de Yaoundé    La femme marocaine traditionnelle à l'honneur    Omicron : Voici la partie du corps où le variant frappe en premier    Le Maroc, premier pays de destination de l'émigration française en Afrique    Eliminatoires Mondial Costa Rica : Les sélections féminines marocaine et sénégalaise font match nul    Club des Avocats au Maroc : Plainte déposée contre Hafid Derradji    Tayeb Hamdi : Le sous variant BA.2 d'Omicron nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Covid: Record quotidien d'infections en Russie pour le troisième jour consécutif    Le lac Aguelmam Azegza près de Khénifra accueille la 5e édition du «Ice Swim in Morocco»    Invité d'Info Soir, Rachid Benzine dit tout sur son nouveau livre « Voyage au bout de l'enfance » (Vidéo)    Températures prévues pour le lundi 24 janvier 2022    Casablanca : Le centre de santé Oum Keltoum-Al Walaa inauguré    Remontada spectaculaire des Rojiblancos face à Valence    BAM: Les indicateurs hebdomadaires en 5 points clés    Halilhodžić : le match contre la RD Congo, ce sera du 50-50    CAN 2021 : 12 cas positifs au Covid-19 dans la sélection des Comores    Covid-19: Pékin dépiste un quartier entier, à deux semaines des JO-2022    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude (expert)    Togo. La charte des partis politiques change    Sahara marocain: le SG de l'ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien    Magazine : Saïd Afifi, âme de déconstruction massive    L'Humeur : Quand échoppe trouve carouble à son battant    Open d'Australie: Nadal trop fort pour Mannarino (VIDEO)    Novak Djokovic veut jouer l'Open d'Australie en 2023    Les Etats arabes du Golfe cherchent à « restaurer la confiance » avec le Liban m    Une ONG américaine dénonce l'utilisation des enfants-soldats dans les camps de Tindouf    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Maroc/Météo : temps assez froid et faibles pluies par endroits ce dimanche 23 janvier    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Sahara. Guterres: « Il est dans l'intérêt de tous de résoudre une fois pour toutes ce différend »    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Brésil: les défilés du carnaval de Rio de Janeiro reportés en avril pour cause de pandémie (officiel)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La force de l'exemple
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 13 - 07 - 2020

Mardi dernier était organisée en live la seconde édition des «Débats de l'Ecran» initiés par les associations de jeunes unies sous le Label Morocco l'Ghedd et Marocains Pluriels.
Le thème en était «Parole aux jeunes, paroles de jeunes», l'objectif en était de permettre aux jeunes engagés sur le terrain de s'exprimer sur ces 4 mois de pandémie et leurs attentes.
En effet, notre jeunesse a été particulièrement active durant la période de confinement et la société dans son ensemble a paru découvrir une jeunesse qu'elle méconnaissait bien souvent, voire qu'elle méprisait. Ces jeunes qui ont été présents sur le terrain, sur les réseaux sociaux, pour aider, sensibiliser, accompagner ont été les fers de lance d'un vaste mouvement de solidarité dans notre pays.
Cette légitimité qu'ils ont acquise, ils n'entendent pas l'abandonner ni la voir oubliée par les responsables -notamment les politiques et les élus.
Les élections locales qui viennent de se dérouler en France -pays où vit une très importante communauté marocaine et franco-marocaine- ont vu émerger une nouvelle génération de maires issus de ses rangs. En quoi cela peut-il inspirer les jeunes Marocain(e)s du Royaume, en quoi cela peut-il servir de «moteur», d'exemple?
C'est à la lumière de ces événements que les jeunes responsables associatifs invités à cette seconde édition des «Débats de l'Ecran» étaient amenés à s'exprimer.
«Qu'ont-ils à dire, qu'ont-ils à nous dire ?
Comment ont-ils vécu la pandémie, le confinement ?
Et maintenant qu'espèrent-ils, qu'attendent-ils, que veulent-ils ?
Ils ont investi les créneaux de la culture, de la vie associative de l'humanitaire... comment envisagent-ils d'influer plus amplement sur la vie de notre société ?
Comment se positionnent-ils vis-à-vis des élections qui s'annoncent ?»
C'est à toutes ces questions qu'ils ont cherché à répondre, et sincèrement le débat était à la hauteur des attentes: plus de 2 heures de discussion, 1.700 participants et un débat où tout s'est dit dans la franchise et le respect. Vraiment on ne peut qu'être fier et plein d'espoir en écoutant cette jeunesse.
Le terme «engagement» a d'ailleurs été le mot le plus souvent employé ce soir-là...
Tarik Fadli – véritable génie du digital – était le grand témoin à l'écoute de 7 jeunes militants associatifs de terrain : Mohameed Smait de Saf'Jeunesse à Safi, Mohamed Âamissi de Kech'Jeunesse à Marrakech, Fatima Zahra Bachraoui Ouassaidi de Oriental Leaders à Oujda, Achraf Tamlakoutan de Par-Delà les Remparts à Fès, Moussa Laarif de Hip-Hop Family à Rabat, Mounir Aznail de Marock'Jeunes à Marrakech, et Otmane Mazzine de MOGAJeunes à Essaouira… tous percutants.
Une conclusion unanime venue de tous les jeunes intervenants peut se résumer en ces quelques phrases :
«La jeunesse -et l'ensemble de la population – aspire à un Maroc plus juste, plus égalitaire, avec moins de disparités sociales, territoriales... un Maroc de la méritocratie, or cela ne peut se faire seul, d'autant plus que des «poches de résistance» s'opposent et s'opposeront bien évidemment au changement.
Il est indispensable que la jeunesse fasse entendre sa voix.
L'engagement associatif, culturel, humanitaire, social... est le moyen efficace, concret, mobilisateur de s'impliquer dans la vie de notre pays.
L'autre moyen dont les citoyens en général – et la jeunesse en particulier – doivent également se saisir est le vote !
Le Maroc ne changera qu'avec ses jeunes et par ses jeunes...
Il faut que les nouvelles générations occupent l'espace, tout l'espace !».
A titre personnel j'ai vu dans ces 2 heures de débat une raison supplémentaire de croire en notre futur, de croire en notre pays et de constater à quel point mon intuition – qui date de plusieurs années -était juste : lorsque l'on se dit engagé, militant, que l'on se veut «exemplaire» en quelque sorte, c'est bien dans des moments d'anxiété, de doute, de danger comme ceux que l'on vient de traverser qu'il faut le prouver. Moi-même, tout autant que de nombreuses personnes de la société civile, je m'y étais engagé, et c'est bien auprès de ces centaines -ces milliers de jeunes- que j'en ai puisé la force.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.