Clusters à Tanger : les autorités durcissent les mesures et ferment des entrées    Fonds d'aide cinématographique : 19 projets retenus et plus de 24 MDH d'avances accordées    Croissance économique : Une régression de 5,8% anticipée par le HCP en 2020    Covid-19: 203 nouvelles contamination et 5 décés ces dernières 24H    Alerte météo : temps chaud et orages jusqu'à lundi au Maroc    Coronavirus : 3212 cas actifs dimanche 12 juillet à 18 heures, 12.283 guérisons    Sainte Sophie. Erdogan veut mettre la main sur l'Islam    Bourse: le flou persiste pour Casablanca    Espoir, engagement et responsabilité    Préférence nationale : voici les mécanismes qui seront opérationnels    Malheurs des ouvrières agricoles    Oppo A92 désormais disponible au Maroc    Sit-in des robes noires en solidarité avec le sulfureux Me Ziane    Test de dépistage pour le voyage... et pour la reprise du travail    8e réunion de la Commission ministérielle chargée des MRE et des Affaires de la Migration    Youssef Zalal: «Je veux devenir le meilleur au Monde!»    Abdeladim Chennaoui n'est plus    Le tourisme de demain sera celui de la Culture, de l'Ecologie et du Bien-être    Lkraimi, une vie à l'ombre...    Turquie: l'ancienne basilique Sainte-Sophie redevient mosquée    Le dilemme Santé/Economie!    Pour la création d'une Haute Autorité de la Santé [Tribune]    RAM : Les passagers empruntant les vols au départ du Maroc sont dispensés de tests, mais...    Mohamed Hayak, directeur général de Chada FM, n'est plus    Marrakech : Hadirate Al Anwar signe une nouvelle œuvre [Diapo]    RAM renforce ses fréquences sur deux liaisons    Maroc vs Amnesty: Le gouvernement insiste sur les preuves    Liga: les résultats et le classement de la 36e journée    Le coup de gueule des Marocains souhaitant regagner leurs pays de résidence (VIDEO)    Casablanca: Abdeladim Chennaoui inhumé au cimetière Chouhada (VIDEO)    Dialogue social: un 2ème round aura lieu    Athlétisme: Drôle de meeting et un gros bug à Zurich    Une série de réunions de la DTN pour développer le football national    L'OMDH préoccupé par les relations du Maroc avec Amnesty International    Musée Mohammed VI d'Art moderne et contemporain    Reprise des activités à la Maison de la culture de Béni Mellal    "Papicha" au Festival du cinéma arabe de Séoul    Mohamed Benabdelkader : La réforme du système judiciaire passe par l'amélioration des conditions de travail des magistrats    Le Cameroun n'a pas encore donné son accord officiel pour la tenue du dernier carré de la C1    Driss Guerraoui porté à la présidence du Réseau Afrique des maisons de la francophonie    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Parricide pour une histoire de mariage
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 04 - 12 - 2003

Un agriculteur sexagénaire a été tué par ses deux fils après sa décision de se remarier avec une jeune fille à Sidi Allal Tazi. La Cour d'appel de Kénitra les a condamnés à 20 ans de réclusion criminelle.
Dans le prétoire de la Chambre criminelle près la Cour d'appel du Gharb, les deux frères, auteurs du parricide, étaient rongés par les remords en cette matinée du mercredi. Les magistrats de la Cour n'en revenaient pas. Ali et Mohamed, 39 et 41ans, n'osaient pas soutenir le regard du procureur du Roi. N'était leur état d'ébriété avancé, ils n'auraient jamais pu songer à commettre un forfait de cette nature, devaient-ils lui déclarer, les yeux embués de larmes. Leur paternel était un homme respecté dans la localité de Sidi Allal Tazi , un agriculteur qui aimait le labeur dans ses champs de blé tendre. En dépit de son âge, il adorait profiter des plaisirs de la vie sans perdre de vue ses devoirs envers les membres de sa famille, ô combien nombreuse, ni même négliger ses obligations religieuses. Seulement voilà, lassé de son ménage avec son épouse Khadija , Jilali se mit en quête d'une jeune compagne pour se remémorer sa jeunesse . Homme nanti, il pouvait fort bien contracter un autre mariage. Il avait déjà des vues sur une fille de sa bourgade qui le faisait loucher chaque fois qu'elle passait près de lui. Toutefois,celle qu'il projetait prendre pour épouse était la préférée d'Ali qui n'avait d'yeux que pour elle. Lui-même passait le clair de son temps à méditer sur l'heureux événement qui ferait de lui un mari porté aux nues d'autant plus qu'il ignorait tout du projet de son père. Mohamed, son frère et meilleur confident, l'avait toujours encouragé à demander sa main avant que quelqu'un n'en vienne à la lui ravir. Jilali était sur son petit nuage lorsque sa demande en mariage fut bénie par les parents de sa jeune et future épouse, consentante à son corps défendant. Entre-temps, ses deux fils aînés qui venaient d'achever une journée bien fructueuse de négoce au souk hebdomadaire de mardi buvaient autour d'un feu allumé tout en évoquant des souvenirs d'enfance. Une fois les bouteilles vidées, ils étaient plus éméchés que de coutume, marchant en titubant jusqu'à l'arrivée au domicile familial. Leur père les attendait pour annoncer la bonne nouvelle. Et juste au moment où il devait prononcer le nom de la future belle mère, ses deux rejetons bondirent sur lui comme des fauves, pour lui fracasser le crâne contree le sol avec une violence inouïe. La mort fut presque instantanée. Les cris d'horreur de leur mère attireront tous le voisinage. Quelques heures plus tard, les services de la Gendarmerie atterrissent à l'endroit précité et arrêtent les deux frères meurtriers qui n'ont manifesté aucune résistance . Déférés dernièrement devant la Cour d'appel de Kénitra, chacun d'eux écopera de 20 ans de réclusion criminelle.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.