Les ménages marocains vivent avec près de 3 sources de revenu    Paix et stabilité au Proche-Orient : Blinken salue le « rôle clé » joué par le Maroc    Les démêlés judiciaires de Brahim Ghali se poursuivent en Espagne, Santiago Pedraz Gómez enfonce le clou    Algérie : le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie et le mouvement Rachad classés «organisations terroristes» par le régime    Aménagement de 250 centres pour accueillir les mineurs migrants en Espagne    Bab Sebta: les autorités espagnoles utilisent des grenades lacrymogènes pour disperser les migrants (VIDEO)    Crise de Sebta: le Maroc rappelle son ambassadrice en Espagne    Déficit budgétaire de 21,4 MMDH à fin avril    Collectivités territoriales: le Maroc obtient un prêt du Japon    Hausse de 3,3% des primes émises à fin mars    FinanceCom devient O Capital Group    Réunion du Conseil de gouvernement: ce qui est prévu    Solidarité totale avec le peuple palestinien pour la défense de ses droits légitimes    Bayt Mal Al-Qods, un engagement indéfectible au service de la résilience de la ville sainte    France : Karim Benzema dans la sélection de Deschamps pour l'Euro    Le Real Madrid a trouvé un successeur pour Zidane    Le cavalier marocain Abdelkebir Ouaddar se classe 3ème    Nouveaux cas, vaccination...: le bilan de ce mardi 18 mai (Maroc/Covid-19)    Alerte météo: il va faire très chaud dans ces régions du Maroc    Direction des prisons: bonne nouvelle pour les familles des détenus    Création de 342 salles d'enseignement préscolaire au titre de 2020-2021    MAScIR conçoit un dispositif pour le dépistage en temps réel et sans réactifs    Le Festival du Cinéma Méditerranéen de Tétouan en format digital    Lancement du concours d'art vidéo «Eye on the Street»    L'œuvre de Michel Ocelot à l'honneur    Deux migrants blessés à la frontière entre le Maroc et Sebta hospitalisés à Tétouan    Clientélisme, surenchère idéologique et démagogie : la recette d'El Habib Choubani pour les législatives de 2021    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 18 mai    Le sang des Palestiniens continue de couler    Le département d'Etat américain publie la déclaration tripartite Maroc-Etats-Unis-Israël sur son site    Un chef militaire kurde tué lors d'une opération turque en Irak    Nouvelle édition du Festival du film éducatif pour les enfants des centres d' estivage    "C'est mieux là-bas" de Zouhair Chebbale projeté à Strasbourg    «Miroir de l'âme» : Voyage au cœur de l'univers sensuel de Rajae Lahlou    Younès Belhanda rejoint le championnat saoudien    Les Forces Royales Air renforcent leurs drones    La France efface la dette du Soudan    Dessalement : le marocain Hyrenco propose une technologie à faible coût    Trafic international de drogue : saisie de 1,2 tonne de chira à Boucraa et Gueltat Zemmour    Achraf Hakimi : "Je ne peux pas savoir ce que l'avenir nous réserve"    Destinée aux MRE : L'application de transfert d'argent «Taptap Send» lancée au Maroc    Les sanctions urgentes à prendre par la FRMF    Covid-19 : Le Maroc bien parti pour contenir la pandémie    L'AS Salé représente le Maroc à la 1ère Basketball Africa League    Casablanca : Des policiers usent de leurs armes pour interpeller des individus agressifs    Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Rabat: Le Café des Oudayas rouvre ses portes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lois électorales : Feu vert de la Cour constitutionnelle
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 04 - 2021

Quotient électoral, listes régionales, représentativité des femmes et organisation patronale…
La Cour constitutionnelle souligne que la Constitution ne prévoit aucune règle fixant les modalités de calcul du quotient électoral, laissant ainsi au législateur le soin de trancher ce sujet.
Les lois électorales définitivement entérinées. En effet, la Cour constitutionnelle vient de donner son visa pour trois lois électorales. Après la loi organique relative aux partis politiques et celle sur les nominations, les sages de la Cour ont jugé que trois autres lois organiques sont conformes à la Constitution du pays. Il s'agit notamment de la loi organique N°04.21 modifiant et complétant la loi organique N°27.11 relative à la Chambre des représentants, la loi organique N°05.21 modifiant et complétant la loi organique N°28.11 relative à la Chambre des conseillers et la loi organique N°06.21 modifiant et complétant la loi organique N°59.11 relative à l'élection des membres des conseils des collectivités territoriales. Pour rappel, ces lois avaient été adoptées par le Parlement en session extraordinaire. Parmi les questions qui ont suscité le débat à l'occasion de l'examen de ces textes, figure l'adoption du quotient électoral calculé sur la base des inscrits aux listes électorales. À ce propos, la Cour constitutionnelle souligne que la Constitution ne prévoit aucune règle fixant les modalités de calcul du quotient électoral, laissant ainsi au législateur le soin de trancher ce sujet. Dans le même sens, la Haute juridiction fait observer que la Loi fondamentale stipule que le système électoral relatif à la Chambre des représentants (article 62) et aux collectivités territoriales (146), incluant les modalités de distribution des sièges, est fixé par une loi organique. Ces trois textes constituent, aux côtés de la loi organique N°07.21 modifiant et complétant la loi organique N°29.11 relative aux partis politiques, le nouveau dispositif électoral adopté en prévision des prochaines échéances. Il faut dire que la décision de la Cour constitutionnelle était très attendue puisque cette dernière a le pouvoir de filtrer toutes les nouvelles modifications introduites par le gouvernement ainsi que par le Parlement avec ses deux Chambres, aux lois organiques. Finalement, la Cour a estimé que toutes les nouveautés introduites au texte étaient conformes à la Constitution du pays. Après cette décision, les textes concernés pourront dans les prochains jours être publiés dans le Bulletin officiel du pays, étape ultime pour leur entrée en vigueur effective. Le Maroc va organiser au cours des prochains mois plusieurs scrutins pour renouveler l'ensemble des instances élues. Les textes qui viennent d'être adoptés ont été le fruit de plusieurs mois de consultations entre le gouvernement représenté par le ministère de l'intérieur et les différentes formations politiques du pays. Les scrutins seront organisés au cours de l'été prochain puisque le Parlement doit inaugurer une nouvelle législature en octobre prochain comme prévue par la Constitution du pays. Cette dernière stipule dans son article 65 que «le Parlement siège pendant deux sessions par an. Le Roi préside l'ouverture de la première session qui commence le deuxième vendredi d'octobre. La seconde session s'ouvre le deuxième vendredi d'avril».
Chambre des Conseillers
Le Parlement avait adopté à la majorité le projet de loi organique 05.21 modifiant et complétant la loi organique 28.11 relative à la Chambre des conseillers permettant aux organisations professionnelles des employeurs les plus représentatives (patronat) de garder un groupe parlementaire au sein de la Chambre, et ce afin de faire entendre, en toute indépendance, la voix et les préoccupations des acteurs économiques et de participer au contrôle et à l'orientation des politiques publiques. Dans le cadre de l'unification des nouvelles bases juridiques et leur généralisation aux deux Chambres du Parlement, le texte renferme les mêmes amendements proposés en ce qui concerne la Chambre des représentants, et relatifs au renforcement des garanties régissant la concurrence électorale.
Ainsi le projet de loi prévoit les dispositions garantissant l'engagement des candidats élus à leur appartenance au parti politique ou à l'organisation syndicale ou professionnelle tout au long du mandat électif sous peine de révocation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.