L'ex-PDG de Platinum Power rebondit mais...    Royal Air Maroc: Le détail du plan de départs "volontaires"    Investissement: 94 projets en cours de réalisation à Fès-Meknès    France: Le gouvernement d'Edouard Philippe démissionne    Bac 2020: L'examen démarre avec des mesures sanitaires strictes    Covid19: Le Maroc franchit la barre des 13.000 cas    Trafic de drogue: Un réseau maroco-espagnol démantelé    Industrie culturelle: Les premières mesures avant la stratégie    Achraf Hakimi débarque à l'Inter Milan    "Night Walk" : Premier long métrage marocain distribué à Hollywood    Les stars de la musique appellent à sauver la scène britannique    Tom Hanks : Je ne sais pas quand est ce que je vais pouvoir reprendre mon travail    Les allégations algéro-polisariennes mises à nu devant le CDH    Les prix font un bond de 2,9% dans la métallurgie en mai    L'ANP et l'AFD renforcent leur partenariat pour un développement durable et compétitif des ports    L'ouverture des frontières espagnoles aux Marocains conditionnée par la réciprocité    Rapatriement d'un nouveau groupe de Marocains bloqués en Egypte    Le Maroc appelle l'Unesco à plancher sur un multilatéralisme innovant, pragmatique et inclusif    Le Maroc demande officiellement à Amnesty International d'apporter la preuve de ses accusations    Exposé de Mohamed Benabdelkader sur le schéma directeur de la transformation digitale du système judiciaire    L'ovalie nationale est plus que jamais sur la touche    L'EN de futsal se hisse au 24è rang mondial    Mise à nu de la propagande de l'Algérie et du «Polisario» sur les droits de l'Homme au Sahara    Les médias palestiniens se félicitent de l'initiative du Premier secrétaire de l'USFP    Crise du Covid-19: le Maroc salué par la Commission européenne    Bourita: le Maroc ne peut accepter les allégations sans preuves claires    «En créer l'atmosphère nécessaire, d'unité et d'enthousiasme»    Le groupe BCP dévoile une nouvelle organisation pour soutenir sa dynamique    Coronavirus: 319 nouveaux vendredi 3 juillet à 18 heures, 9160 guérisons au total    Premier League: Manchester City corrige Liverpool!    Quand les footballeurs marocains font le bonheur des clubs égyptiens    Liga: le Real Madrid creuse l'écart, Messi veut claquer la porte!    Très touchée par La pandémie l'Espagne revient a La vie    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    Tanger: un gardien de nuit sème la terreur dans une station-service    L'Espagne maintiendra les frontières avec le Maroc et l'Algérie fermées par manque de réciprocité    Le roi Mohammed VI a écrit au président biélorusse    Libération de dix humanitaires au Niger après deux semaines de captivité    Plus de 150 Marocains rapatriés d'Egypte    Bac à Casablanca: la belle initiative du caïd de Sbata (VIDEO)    Démission du gouvernement français: ce que l'on sait    ONCF: 350.000 voyageurs depuis l'annonce du déconfinement    Un PJDiste ose : « Les Amazighs et les Juifs marocains d'Israël sont des traitres »    Remaniement : le Premier ministre français Édouard Philippe démissionne, son remplaçant désigné dans quelques heures    L'appel de la Palestine à la communauté internationale pour contrecarrer l'arbitraire israélien    Le beau message de Bachir Abdou à Saad Lamjarred (PHOTO)    « Folle de lui » de TiiwTiiw & LACRIM enflamme la toile    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ould Mohamed Vall au Maroc
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 21 - 11 - 2005

Quatre mois après son arrivée au pouvoir, le Colonel Ely Ould Mohamed Vall se rend au Maroc, à l'invitation de SM le Roi Mohammed VI. Une visite d'amitié, riche en symboles et qui a pour cadre Marrakech, l'ancienne capitale des Almoravides.
C'est une visite d'amitié qu'entreprend à partir de ce lundi 21 novembre au Maroc, le président mauritanien Ely Ould Mohamed Vall, à l'invitation de SM le Roi Mohammed VI.
Au programme de ce sommet étalé sur deux jours, une série d'entretiens entre sa Majesté, le Roi Mohammed VI et le président mauritanien. Un dîner officiel sera offert par le Souverain en l'honneur de son illustre hôte et de la délégation officielle l'accompagnant.
Le contexte de cette rencontre est particulier tant pour le Maroc – où viennent de s'achever les célébrations du cinquantenaire de l'indépendance que pour la Mauritanie où le nouveau régime s'est fixé comme objectif de jeter en deux ans, les fondements d'un Etat démocratique, égalitaire et réconcilié avec lui même.
Un chantier en cours et qui se construit en concertation avec les partis politiques et la société civile. Autant pour le gouvernement que pour ces différents acteurs, la mission n'est pas de tout repos. A l'heure même où s'effectue cette visite du président Ould Vall au Maroc, Nouakchott est en train d'accoucher d'une Commission nationale électorale indépendante (CENI), chargée de superviser les prochaines élections.
Parmi les points saillants à l'actif du nouveau régime, une amnistie générale à l'origine du retour d'un certain nombre d'exilés politiques, une prudente et difficile campagne d'assainissement économique (l'ancien régime laisse une ardoise de 80 milliards d'ouguiyas) et le pilotage jusque-là sans fausse note d'une transition qui avance en contournant certains obstacles comme le passif humanitaire hérité des années de braise (1989-1991).
En relation avec ce thème délicat, une marche de soutien aux déportés mauritaniens était prévue à Nouakchott, à l'appel d'un parti politique. Soucieux de mener à bien la transition, le président mauritanien souhaite léguer ce dossier très polémique au futur président issu des élections de 2007. Sur le fond, le challenge reste inchangé : la construction d'un Etat démocratique avec des règles de jeu transparent.
Une œuvre de Titan qui explique sans doute pourquoi, depuis son arrivée dans le Palais le plus convoité en Mauritanie, le Colonel Ely Ould Mohamed n'a eu à franchir les frontières de son vaste pays (deux fois plus large que la France) qu'en deux occasions. D'abord une visite éclaire en Gambie, où son prédécesseur, avait fait une longue escale sur le chemin de son exil qatarie. Puis, un séjour en Tunisie dans le cadre du Sommet sur la société de l'information.
Le Maroc est donc le premier pays directement frontalier avec la Mauritanie à accueillir Ely Ould Mohamed Vall. Que cette visite ait pour cadre Marrakech, fondée par les illustres Almoravides (références dont se réclament les manuels scolaires des deux pays) n'illustre encore qu'assez bien les liens historiques et cultuels unissant les deux pays.
Le Royaume qui avait gardé un silence constructif et diplomatique, au lendemain du putsch, a été le premier pays à envoyer un émissaire au nouveau régime. Les relations entre les deux pays sont donc au beau fixe, comme en témoigne l'existence de la Haute commission mixte de coopération présidée par les deux Premiers ministres et les nombreux accords dans plusieurs secteurs d'activités. La prochaine transsaharienne qui devra relier Tanger, à Nouadhibou, à Nouakchott, à Rosso et à Dakar, donnera sans doute une nouvelle impulsion aux activités économiques entre les deux pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.