Allam succède à Chaouki    Ouverture prochaine d'un consulat général de Gambie à Dakhla    S.M le Roi procède à la désignation des membres de la Commission spéciale sur le modèle de développement    RAM rejoint l'Alliance Oneworld en mars prochain    WAC-ASFAR, match phare de la mise à jour    L'intelligence artificielle, entre opportunité et menace pour la santé    Un grand pas dans le projet national pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel    La musique gnaoua, entre rituel africain et culte des saints vénérés au Maroc    André Azoulay: Il s'agit d'une consécration de l'engagement pionnier d'Essaouira    La CGEM veut améliorer la performance environnementale des PME    Le vivarium du jardin zoologique de Rabat désormais ouvert au public    Egypte-Algérie: Un président controversé en félicite un autre    L'emprunt obligataire AWB visé par l'AMMC    Les Algériens ne veulent pas Tebboune    Marrakech. Arrestation d'un homme pour possession et trafic de drogue    Football: Qui sont les joueurs africains les mieux payés?    Algérie : Abdelmadjid Tebboune, nouveau président    Les Jugements sont exécutoires    Participation massive au championnat du Maroc de lutte    Vidéo Commune de Dar Bouazza : Abattus comme des chiens…    Quelque 5.000 participants attendus au "10 km de M'diq"    Et de 6 pour Lydec qui se voit décrocher le « Top Performer RSE » !    Présidentielles algériennes : Abdelmadjid Tebboune vainqueur selon les résultats préliminaires    Le PPS au Parlement    Karim El Aynaoui : « Atlantic Dialogues », une invitation à formuler des réponses urgentes aux grands défis communs »    Les 100 femmes les plus puissantes du monde, selon Forbes    Prison locale de Bouizakarne : Journée sportive pour les détenus mineurs    Asilah : 12 millions de dirhams pour réhabiliter et fermer l'actuelle décharge publique    Nouvelle défaite cruelle de l'OCK    Eliminatoires Mondial-2022 : La date du tirage au sort fixée    PLF2020: L'article de la discorde    La France et Maroc tiennent leur forum interparlementaire    Twitter rêve de réseaux sociaux plus ouverts et de conversations en ligne moins énervées    Les Guinéens contre le 3ème mandat d'Alpha Condé…    Habib Sidinou, un président sobre et altruiste    Iberia annonce une ligne Madrid-Fès pour l'été 2020    Espagne: Les 3 footballeurs accusés de viol écopent de 38 ans de prison chacuns    Destitution: le vote préliminaire sur le renvoi de Trump en procès reporté à vendredi    Présidé par SM le Roi : Adoption de plusieurs textes en Conseil des ministres    Neutralité carbone en 2050: l'UE s'engage, mais sans la Pologne    Fares appelle à l'élaboration de rapports et études annuels sur la détention préventive    Une première, deux conventions collectives dans l'enseignement privé    Académie française: Abdeljalil Lahjomri reçoit le Grand Prix de la francophonie    G-B : La Livre sterling s'envole après la victoire des Tories    Expo: La symphonie en bleu de Saâd Hassani    Festival du film de Marrakech: Moins de glamour et plus de cinéma    Un colloque pour débattre du rôle de la darija    La Fédération de rugby minée par une crise sans précédent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouvelles démissions au MP
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 16 - 08 - 2006

Les élections du tiers sortant de la Chambre des conseillers qui auront lieu le 8 septembre ont mis le Mouvement Populaire à rude épreuve. Deux autres figures de proue ont présenté leurs démissions. Il s'agit de Saïd Lebbar et Salah Hamzaoui.
Les élections du 8 septembre pour le renouvellement du tiers de la Chambre des conseillers mettent de nouveau le MP (Mouvement populaire) à rude épreuve avec, notamment, la levée de boucliers qui a précédé la désignation des candidats et les quelques démissions qui l'ont suivie.
L'on apprend ainsi, de sources harakies, que Saïd Lebbar a démissionné du MP après avoir échoué à arracher la caution des siens pour briguer un siège dans la région Fès-Boulemane. La hiérarchie harakie lui a préféré Lahcen Bouoûd. Ce dernier devra notamment faire face à Mohamed Naqqad, un transfuge du MDS (Mouvement démocratique et social) qui émarge actuellement à l'USFP. Pour se porter candidat à la deuxième Chambre dans la même région, Saïd Lebbar aurait rejoint les rangs du FFD.
Salah Hamzaoui a également déposé sa démission après avoir échoué à arracher la caution du MP pour une candidature dans la région de Tadla-Azilal. Cette dernière est revenue à Abdelaziz Chraïbi, l'un des neuf députés qui ont démissionné de la première Chambre pour briguer des sièges dans la seconde.
Selon les mêmes sources, Soualhi Bouzekri aurait suivi l'exemple de Lebbar et de Hamzaoui. Le vice-président de la Chambre des conseillers désirait se présenter dans la région de Chaouia-Ourdigha, région où la caution du MP est allée à Belhaj Dermoumi.
Un membre du bureau politique du MP nous a précisé à ce propos que les cautions ont été octroyées de manière démocratique puisqu'elles ont fait l'objet d'un vote au sein de cette instance. «Cela s'est passé sans problème notoire, sauf pour trois régions», précise notre source qui indique que la fusion des trois (ex) composantes de la Haraka n'a pas facilité les choses. C'était surtout le cas pour la région de Tadla-Azilal où voulaient se présenter trois "grosses pointures" du parti, alors que le nombre de sièges en jeu est réduit.
Une autre source harakie affirme que le problème des cautions a été résolu en partie grâce à l'alliance passée avec le Parti de l'environnement et du développement (PED) d'Ahmed Alami et le Parti du renouveau et de l'équité (PRE) de Chakir Achehbar. C'est le cas, par exemple, pour le MP Reddad Oulaïd qui se présentera à Tadla-Azilal sous les couleurs du PED. Cette option a été rejetée par Salah Hamzaoui et Saïd Lebbar.
«On ne peut pas satisfaire toutes les ambitions, mais nous souhaitons bonne chance à tous ceux qui partent», commente un responsable haraki.
Transhumance politique
Lors de la constitution, en avril dernier à Fès, du conseil national et du bureau politique du MP, phases qui scellaient le processus de fusion des trois composantes de la famille harakie (MP, MNP et UD), plusieurs membres avaient décidé de quitter ce parti pour rejoindre d'autres formations. C'était notamment le cas pour les députés Gajmoula Bent Abbi et Ahmed Zarouf qui ont choisi de rallier le PPS après avoir échoué à se faire élire au bureau politique du MP.
Les élections du 8 septembre 2006 pour le renouvellement du tiers de la Chambre des conseillers ont été précédées par la démission de neuf députés appartenant à diverses formations politiques ; lesquels ont décidé de « troquer » un an de députation contre un mandat de neuf ans chez les "sénateurs".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.