48es Assises de l'Union internationale de la presse francophone : Latifa Akharbach anime une table ronde    Immobilier. Toujours pas de corrélation entre transactions et prix    Al Boraq: 2,5 millions de voyageurs en une année    Financement extérieur : Plus de 4 MMDH mobilisés en 2018    Unis contre Trump, les démocrates exposent leur division entre modérés et progressistes    IRAN: L'augmentation du prix de l'essence met le feu aux poudres…    Badr Hari organise le mariage secret de Ronaldo à Marrakech    Cartouches, montres de luxe, bijoux et 476 kg de cocaïne saisis à Harhoura    Ce vendredi, alerte météo dans plusieurs provinces du royaume    Accidents de la circulation : 9 morts et 1.711 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    Le Maroc que nous voulons...    Billetterie en ligne : Le Raja et guichet.ma, champions de la transformation numérique du sport    L'ACAPS à la rencontre des associations de protection du consommateur    PLF 2020, M. Benchaaboun nu parmi les loups…    Edito : Modèle    Distinction : SMAA sacré «Meilleur importateur» d'Opel    Difficulté d'accès au financement : le constat choquant du HCP    Londres, une capitale qui se déguste!    MEDays: Le monde face à la subversion et aux incertitudes    Si l'école ne parle pas la langue de ses élèves…    Le parlement de l'enfant : Une expérience prometteuse    Les prix des actifs immobiliers repartent à la hausse    La bonne opération du Onze national à Bujumbura    L'EN des locaux déroule face à la Guinée    Dmii débarque à Tanger, Gamondi quitte Agadir    Los Angeles se met à l'heure marocaine    Driss Lachguar : Il est nécessaire de doter les femmes des compétences scientifiques et d'encadrement    Habib El Malki et Fatiha Saddas élus au Conseil de l'Alliance progressiste    Gordon Sondland, l'ambassadeur au centre des accusations contre Trump    Un plan national de lutte contre la mendicité des enfants bientôt dévoilé    La SGM et l'Université Mohammed V scellent un partenariat    Le Maroc a choisi la voie du libéralisme et de l'ouverture    Les nouveautés en matière de géologie du quaternaire en débat à Kénitra    La richesse du patrimoine culturel africain célébrée à Mohammédia    Nouvelle édition du Festival international des écoles de cinéma de Tétouan    La sélection nationale des joueurs locaux s'impose face à la Guinée    S'toon Zoo, les pros de l'impro sont de retour !    Tkayes School dédie sa 6ème édition à la région de Casablanca    Ferrari Roma. Honorée par son chef d'Etat    Vidéo. Un séisme frappe le Mexique    Coupe du Trône: Le TAS de Casablanca entre dans l'histoire    Rajae Lahlou: La quête de soi        Jean Numa Caux à l'espace Rivages à Rabat    Sport-étude. TIBU s'allie avec des Américains    Forum des jeunes leaders. Une plateforme d'expression    Violences sur les réseaux : Seule une femme victime sur dix porte plainte    Les fonds envoyés à l'étranger par les résidents de l'UE en hausse à 35,6 milliards d'euros en 2018    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sothema : Une santé relative en 2006
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 01 - 05 - 2007

Sothema a connu, en 2006, une stagnation de son chiffre d'affaires et une chute de son résultat net. Elle a perdu 60 % de son chiffre d'affaires du marché public.
Après une difficile année 2006, Sothema veut se refaire une santé en investissant 270 millions de dirhams dans une nouvelle usine. Au cours de l'exercice précédent, cette entreprise spécialisée dans la fabrication et la commercialisation des médicaments a perdu 60 % de son chiffre d'affaires réalisé dans le marché public. Son résultat net a chuté de 12,32 %, passant de 49,91 millions de dirhams en 2005 à 43,75 millions de dirhams en 2005. Pour la même période de comparaison, le chiffre d'affaires est resté le même : 526 millions de dirhams. L'annonce de ces résultats financiers annuels a été faite par Omar Tazi, président-directeur général de Sothema, le jeudi 26 avril, à la Bourse de Casablanca. «Malgré une conjoncture difficile caractérisée par une concurrence des génériques sur les marchés publics ainsi que les grèves des médecins et pharmaciens, Sothema a conservé sa sixième place dans le classement de la profession. La baisse du chiffre d'affaires réalisé sur le marché public a été compensée par une croissance importante sur le marché privé de 10 % et sur le marché de l'exportation de 24 %», explique-t-on.
Pour renouer avec les bénéfices, le management de Sothema mise donc sur une nouvelle usine pour une production destinée à l'exportation. D'un montant global de 270 millions de dirhams, ce projet consiste en la construction d'une unité stérile sur une surface couverte de 10.900 m2 dont trois ateliers de production dédiés à la fabrication de la seringue auto-injectable.
«Ce projet d'investissement vise à consolider les parts de marché de l'activité Export et Façonnage de Sothema. Il permettra ainsi d'augmenter son chiffre d'affaires pour atteindre la barre d'un milliard de dirhams à l'horizon 2010», annonce-t-on chez cette entreprise. L'on explique cette tendance vers l'exportation par l'attrait du marché mondial. «Le marché international des produits injectables est très attrayant. Sothema reçoit de nombreuses demandes de façonnage, mais n'arrive pas à les honorer faute de capacité de production d'où le besoin d'une usine imposante complètement dédiée aux injectables», selon la même source. En fait, cette activité permet de dégager une forte valeur ajoutée. La seringue pré-remplie, avec son mode d'emploi sécurisé, est de plus en plus préconisée dans les traitements d'urgence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.