Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    Nouvelle-Zélande: la Première ministre reporte son mariage pour cause de Covid    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Ukraine : Londres accuse Moscou de « chercher à installer un dirigeant prorusse à Kiev »    CAN 2021: Les entraînements des Lions de l'Atlas sans Hakimi, Bounou et Fajr    Vahid Halilhodzic commente le tirage au sort des barrages, Qatar 2022    CAN 2021: le sélectionneur du Ghana licencié    Halilhodzic: « Le tirage aurait pu être pire » (VIDEO)    Éliminatoires Mondial Costa Rica: le Maroc et le Sénégal font match nul    Après le discours de Felipe VI, Albares modère son optimisme quant à la reprise des relations avec le Maroc    Neuf individus dont deux policiers interpellés    Présidentielle: Macron en tête des intentions de vote au premier tour (Sondage)    CAN 2021: Les Comores sans gardien de buts face au Cameroun    Covid-19 au Maroc : 7 638 nouvelles infections et 31 décès ce samedi    Sahara marocain: Le SG de l'ONU appelle toutes les parties à reprendre le processus politique    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    Maroc/Coronavirus-Bilan 24H: 31 décès et 5.750 guérisons    La Bourse de Casablanca indécise du 17 au 21 janvier    Appel au rapatriement des Marocains de la Syrie après une attaque d'ISIS    Marque Employeur.La SMT certifiée pour la deuxième année consécutive    Strasbourg : Des trophées pour les initiatives les plus distinguées de la société civile franco-marocaine    Assassinat du président haïtien: plusieurs enquêtes mais le flou perdure    Attijariwafa bank et l'AMCI accompagnent les étudiants et lauréats internationaux de la Coopération du Royaume du Maroc    Casablanca: La mise en oeuvre de la stratégie nationale de la jeunesse en débat    L'Espagne intensifie sa présence militaire autour des fermes piscicoles    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    Mali : l'Union européenne agite le chiffon rouge face à Bamako et Wagner    Réunion d'urgence de la Ligue arabe dimanche au sujet de l'attaque des Houthis contre les Emirats arabes unis    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Abdelilah Benkirane endeuillé (PHOTO)    OMS :Un tiers de la population mondiale n'a pas accès à une cuisine propre    Pourquoi peut-on contracter la Covid-19 plusieurs fois ? Le point avec un immunologue    Les marocains en tête des bénéficiaires des visas pour la France en 2021    France : le Conseil constitutionnel donne son aval au "passe vaccinal"    Programme foot : les matchs à suivre ce week-end    CAN-2021: La délocalisation de deux matchs à venir démentie par la CAF    Matières premières : une stabilisation des cours prévue en 2022    La maladie n'est pas à priori à l'origine de la disparition des abeilles dans certaines régions (ONSSA)    Ryanair: prête pour rester au Maroc?    Dessalement de l'eau: pourquoi le Maroc peut le faire    Maroc/Météo: Chutes de neige et pluies annoncées ce samedi 22 janvier    Covid: le Brésil reporte les défilés de ses célébrissimes carnavals à avril    Biden et le Premier ministre du Japon promettent un front uni face à la Chine    Vin Diesel n'oublie pas le Maroc    Younes Megri : « Ce que dit mon neveu ne concerne que sa personne »    5 figures contemporaines du féminisme marocain    Reportage : Lancement du projet de préservation des mosaïques historiques de Volubilis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Asilah : La ville des arts par excellence
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 14 - 08 - 2007

La ville blanche est considérée comme un espace d'exposition et de développement d'art contemporain par excellence. Elle compte une cinquantaine d'artistes peintres, plus de cinq galeries et plusieurs autres ateliers et lieux d'exposition.
La ville d'Asilah s'impose comme terre d'art contemporain. Cet art s'y est développé au fil du temps et grâce à son festival annuel culturel. Cela remonte en 1978 lorsque onze artistes peintres, qui faisaient partie de l'Association marocaine des arts plastiques (AMAP), avaient été invités à peindre des fresques murales. C'est à cette époque qu'il y a eu la création des ateliers pour enfants où plusieurs artistes peintres, originaires de la ville d'Asilah, se sont initiés aux premiers éléments de l'art contemporain. Ce qui a entraîné l'émergence d'une vague de jeunes peintres, il s'agit entre autres de Younès El Kherraz, Hakim Ghaïlane, Abdelkader Melehi, Mouad Jebari, Mohamed Anzaoui, Anass Bounani, Abderrahmane Mellouk, Souhaïl Benazouz, Narjiss Jbari.
D'ailleurs, des artistes peintres de renom qui ont participé à cette époque au moussem d'Asilah ont été fascinés par la ville d'Asilah et y ont établi leur deuxième résidence. Parmi ces artistes : Farid Belkahia, Mohamed Melihi, Saâd Lhassani et bien d'autres.
Mais dans le passé, plusieurs peintres zaïlachis ont marqué la vie artistique de la ville. Parmi ceux-ci, figurent, entre autres, les regrettés Abdelilah Bououd et Brahim Jbari, Mme Elina Atencio, la famille Mesnani au sein de laquelle la peinture se transmettait de père en fils et Mohamed Lhaloui.
La ville blanche compte maintenant une cinquantaine d'artistes peintres. Ils ont réussi à se faire une place dans le domaine de l'art contemporain. Et beaucoup d'entre eux ont choisi de s'installer à Asilah. La ville demeure, selon eux, leur lieu d'inspiration par excellence.
Par ailleurs, Asilah est devenue un espace d'exposition permanent grâce à ces artistes zaïlachis et d'autres artistes étrangers qui ont choisi de s'établir définitivement dans cette ville. Plusieurs d'entre eux ont créé des galeries, d'ateliers et des lieux d'exposition. Comme c'est le cas pour l'artiste peintre belge, Anne- Judith Van Loock qui vit à Asilah depuis 1989. Elle a créé, en 1995, avec Ahmed Benraadiya, son mari, la galerie Aplanos. «J'ai voulu créé ainsi un lieu de rencontre et d'échange d'idées entre mes amis artistes peintres et non pas un lieu de commerce. L'ouverture de la galerie Aplanos a eu lieu avec le vernissage de l'exposition de l'artiste zaïlachi Khalil, qui est un peintre de renom international et qui ne signe pas et ne vend pas ses œuvres. J'ai travaillé par la suite avec des jeunes artistes peintres zaïlachis. La galerie Aplanos a abrité des expositions des artistes peintres de différentes nationalités», a confié l'artiste peintre Van Loock dont sa galerie abrite, actuellement et pour la première fois, ses tableaux sous le thème «Féminitude». Elle a fait remarquer que le métier du galeriste n'est pas rentable «mais je trouve un grand plaisir de participer aux activités culturelles et artistiques de cette ville».
Le jeune artiste peintre Hakim Ghaïlan a créé «Galerie Hakim» en 2002. Ce lauréat de l'école des Beaux-arts de Tétouan s'est vu ainsi réaliser le rêve de sa vie. «Lorsque j'ai entamé cette expérience il y a eu beaucoup de fermetures de galeries dont cinq à Casablanca. Mais personnellement j'arrive à maintenir l'équilibre et financer les dépenses de la galerie grâce aux revenus de mon métier de galeriste. L'essentiel pour moi c'est d'exposer à d'artistes et surtout de promouvoir cet art dans ma ville natale», explique l'artiste peintre zaïlachi. C'est le cas aussi de la jeune artiste peintre Kawtar Echrigui qui a créé il y a trois ans son espace Librairie d'art (galerie). Elle se dit que sa petite affaire n'est pas rentable mais lui permet d'être en contact constant avec les gens de l'art. «Je travaille surtout avec les jeunes qui viennent de différentes régions du Maroc pour exposer dans ma petite galerie».
L'artiste française, Mona Liaras, vient s'ajouter à cette liste de galeristes. Elle a créé la galerie d'art Monassilah dont l'inauguration a eu lieu avec le vernissage collectif de quatre artistes peintres : Khadija Tnana, Narjiss Joubari, Regine Azema et Mona Liaras.
Notons que le Centre Hassan II des rencontres internationales et la Bibliothèque Prince Bandar Bin Sultan à Asilah abritent pendant toute l'année des exposions pour les grands noms d'art contemporain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.