Le roi Mohammed VI écrit au président du Paraguay    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    L'ECONOMIE, OTAGE D'UN VIRUS    Les célébrités marocaines rendent hommage à Hammadi Ammor (PHOTOS)    Soutien à la Palestine: le chanteur Ahmed Chaouki devient la risée de la Toile (PHOTOS)    Marrakech : « Kwayria », la plateforme de promotion des jeunes talents du ballon rond (Reportage)    La Sûreté nationale célèbre son 65e anniversaire    Décès de Hammadi Ammor: les confessions touchantes de son fils (VIDEO)    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Exploration de l'espace : la Chine réussit à poser un robot sur la planète Mars    Heure légale: retour à GMT+1 le dimanche 16 mai à 02H00    Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Inde: Les exportations agricoles en hausse de 17,5% en 2020-2021    Le Gunner déchu, Matteo Guendouzi, annoncé de retour en France    Mesures restrictives: Les Marocains sont à bout    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Le Roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à la Palestine    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    Le roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à Gaza et en Cisjordanie    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Afghanistan : attentat dans une mosquée près de Kaboul    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Affaire Brahim Ghali : le silence du gouvernement espagnol est «contre-productif»    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Whatever Lola wants» de Nabil Ayouch présenté à Tanger
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 12 - 2008

Considéré comme un «conte de fées moderne», le dernier film de Nabil Ayouch, «Whatever Lola wants», a été projeté dans le cadre du 10ème Festival national du film qui se poursuit jusqu'au 20 décembre.
Le dernier film de Nabil Ayouch «Whatever Lola wants» a été au centre d'une rencontre organisée, mercredi 17 décembre à Tanger. Comme prévu, cette rencontre, qui s'inscrit dans le cadre de la 10ème édition du Festival national du film, s'est déroulée en présence d'un grand nombre de journalistes, critiques de cinéma et cinéphiles. Tourné à New York et au Caire, le film «Whatever Lola wants» est un beau «conte de fée moderne» qui a nécessité quelque 10 millions d'euros. «C'est le film que j'ai toujours rêvé de réaliser», a expliqué Nabil Ayouch. Et de souligner qu'un casting a été lancé en Australie, en Angleterre et aux Etats- Unis pour trouver l'actrice qui interpréterait le personnage de Lola. «Nous avons dû voir entre 400 et 500 jeunes filles avant de découvrir Lora Ramsay à Los- Angelos». Le casting pour l'autre personnage clé du film a permis de choisir l'actrice libanaise Carmen Lebbos pour incarner le rôle d'Ismahan.
Ce film qui met en scène ces deux héroïnes de cultures différentes vise le rapprochement entre les civilisations occidentale et arabe. «Il y a, d'un côté, Ismahan qui transmet à l'autre sa passion pour la danse du ventre. C'est une danse de procréation qui remonte à trois mille ans. Alors que Lola transmet à Ismahan sa passion pour la vie», a précisé Nabil Ayouch.
Interprété par des acteurs internationaux, arabes et marocains, ce film est une coproduction franco-marocaine. Il raconte l'histoire de Lola, une jeune Américaine de 27 ans qui travaille comme factrice à New York. Passionnée par la danse, elle rêve d'en faire carrière. Elle découvre l'histoire de la grande star de la danse orientale, Ismahan, grâce à son meilleur ami Youssef, un jeune Egyptien gay installé à New York. C'est une véritable légende égyptienne dont elle est désormais fascinée. Lola rencontre, au cours d'une soirée, Zack, un autre Egyptien qui poursuit des études en business à New York. Elle en tombe éperdument amoureuse. Mais l'idylle tourne rapidement court quand Zack décide de retourner au bercail. Lola, aussi impulsive que naïve, décide immédiatement de le suivre en Egypte.
Quand elle est arrivée au Caire, elle est déçue aussi bien par l'accueil de la famille de Zack que par l'attitude du jeune homme. Mais au lieu de rentrer en Amérique, elle se met à la recherche de la grande danseuse Ismahan et la retrouve isolée dans une vieille maison. Elle arrive difficilement à la convaincre à lui enseigner des cours de danse. Grâce à l'assiduité et la naïveté de Lola, Ismahan commence à enseigner la danse à Lola et se sent de nouveau s'ouvrir à la vie. Ismahan réussit, quelques mois après, à faire d'elle une des plus grandes danseuses du Caire.
Lors de cette rencontre, il a été évoqué aussi le problème de la déprogrammation de «Whatever Lola wants» au dernier Festival international du cinéma d'Alexandrie ainsi que la nationalité de ce film qui porte le titre de la chanson de chanteuse américaine de jazz Sarah Vaughan. «Le cinéma marocain s'est mondialisé et je trouve que la nationalité du film est un faux débat », a conclu Nabil Ayouch.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.