Marché de capitaux : Près de 77 MMDH de levées en 2020    En-Nesyri buteur de la Liga grâce à un nouveau triplé    CHAN : La Guinée rattrapée par la Zambie sur le fil !    CHAN / Namibie-Tanzanie : Une première... les 3 arbitres étaient des femmes !    Berkane : Découverte des plus anciennes gravures rupestres de l'Afrique du Nord    Africa Investment Conference : Le Royaume-Uni post-Brexit cible des marchés clés en Afrique    Précisions sur les conditions de détention de Maâti Mounjib    Orange Maroc se prépare à la 5G    Compteur coronavirus : 925 cas testés positifs et 23 décès en 24 heures    MOROCCO MALL: Les soldes d'hiver de retour    ICESCO : Technologies intelligentes et agriculture en Afrique    Hamid Bouchikhi classé parmi les théoriciens du management les plus influents    C'est parti pour la campagne de vaccination    Allal Amraoui : «L'attitude schizophrène de l'Espagne envers le Maroc interroge à plusieurs égards»    Origine du Covid-19: l'OMS estime qu'il est trop tôt pour tirer des conclusions    COVID-19 : La Grèce prolonge le confinement jusqu'au 1er février    Le Crédit Agricole du Maroc à l'écoute des professionnels de la filière céréalière    Bouznika : De nouveaux résultats concrets font avancer le dialogue inter-libyen    Coronavirus : le Maroc autorise le vaccin de Sinopharm    Vaccins Astrazeneca et SinoPharm au Maroc: ce que l'on sait    CHAN2021 : le Maroc cherche un schéma offensif plus efficace    Message de condoléances et de compassion du Souverain à la famille de feu Moulay M'Hamed Iraki    Jean-Marie Heydt dévoile son livre « Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions »    Vaccin AstraZeneca : les précisions de l'ambassade de l'Inde à Rabat    Des experts internationaux plaident pour une approche coordonnée de la lutte contre la corruption    Quand l'Espagne nourrit l'ambiguïté envers le Maroc !    La contribution du Maroc au désarmement mise en exergue à Genève    L'inexorable décrépitude de "La Comédie " La mémoire théâtrale de Fès compte ses jours !    Pantins et commanditaires obnubilés par une guerre imaginaire    La RDC s ' en tire à bon compte face à la Libye    Les dirigeants algériens isolés de la dynamique de l'histoire    Bouznika abrite un nouveau round du dialogue inter-libyen    Fusion Danse Morocco, un nouveau rendez-vous artistique pluriculturel    Sonia Bennis expose ses récentes œuvres à Marrakech    LF 2021 : voici les principales mesures fiscales [Document]    Vaccins anti-Covid-19 : La fièvre des «vaxxies» va bientôt atteindre le Maroc    Défense aérienne : Le Maroc acquiert le fameux système de défense aérienne "Patriot"    USA: Majoritaires au Congrès, les démocrates pressés de mettre en œuvre l'agenda de Biden    Le Rallye Aïcha des Gazelles reporte sa 30eme édition    L'homme aux chaussettes rouges quitte DFC    Groupe C : Maroc-Rwanda / La qualification au prochain tour en ligne de mire    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    «Le secret de la lettre», nouveau roman de Mohammed Ennaji    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plusieurs acteurs et films marocains primés au FESPACO
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 17 - 03 - 2009

Plusieurs acteurs et films marocains ont été primés à la 21ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO).
Les productions cinématographiques marocaines ne sont pas revenues bredouille du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Plusieurs acteurs et films marocains ont été primés à la 21ème édition de cette messe du cinéma africain qui s'est déroulée du 28 février au 7 mars derniers sous le thème «Cinéma africain : Tourisme et patrimoine culturels».
Le film «Nos lieux interdits» de Leila Kilani a obtenu le 1er Prix dans la compétition documentaire, qui est doté de 3 millions de F CFA (100 F CFA=1,70 dh environ). Ce film-enquête sur les violences d'Etat avait également reçu au Festival national du film de Tanger le Prix du cinquantenaire. «Nos lieux interdits», qui selon son auteur, «s'inscrit dans un moment précis de l'histoire du Maroc, cette phase de catharsis, phase critique, singulière, incarnée par l'Instance Équité et Réconciliation», est l'un des premiers films documentaires à recevoir le fonds d'aide marocain à la production cinématographique.
Il a ainsi ouvert la voie dans le paysage cinématographique national à d'autres productions dans les catégories documentaires. Catégorie qui souffrait de manque de soutien et par là de manque d'intérêt de la part des réalisateurs marocains.
Dans la compétition long-métrage du Fespaco, Abdel Karim Akauach a obtenu le Prix du meilleur décor dans le film «Adieu mères» de Mohamed Ismaïl, d'une valeur de 1 million de F CFA. Dans le même film, le réalisateur Kamal Kamal s'est vu décerner le Prix de la meilleure musique, qui est doté également d'un million de F CFA. L'actrice Sanaa Mouziane quant à elle, a remporté le Prix de la meilleure interprétation féminine pour son rôle dans le film «Les jardins de Samira» de Latif Lahlou.
Rappelons que trois long-métrages marocains étaient en compétition pour l'Etalon d'or de Yennenga, la plus haute distinction du Fespaco finalement remportée par le film «Teza» de l'Ethiopien Haile Gerima, 62 ans, qui lui a valu en septembre le Prix spécial du jury de la Mostra de Venise. Il s'agit, outre «Les jardins de Samira» et «Adieu mères», de «Whatever Lola wants» de Nabil Ayouch. Dans la catégorie des Prix spéciaux, Al Ghaba (Les démons du Caire) du réalisateur Ahmed Atef a remporté le Prix de la ville de Ouagadougou d'une valeur de 2 millions de F CFA.
Le Fespaco, créé en 1969, est la plus grande manifestation cinématographique du continent africain et décerne à chacune de ses biennales le trophée de «L'Etalon de Yennenga» à la meilleure œuvre cinématographique de long-métrage. Pour cette édition, 129 films étaient en compétition, dont 20 longs-métrages et 20 courts-métrages de fiction, 30 documentaires, 29 films en TV-vidéo, 13 séries télévisées et 17 films de la diaspora. Des changements importants ont été introduits pour cette 21ème édition. Ainsi, le nombre des films en compétition a été réduit de façon substantielle.
Selon le délégué général du festival, Michel Ouédrago :«cette rigueur sélective est désormais nécessaire pour ne retenir que le meilleur crû lors de cette édition».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.