Casablanca : Inauguration de l'annexe du tribunal de commerce réservée au registre de commerce    Joe Biden retirera toutes les troupes américaines d'Afghanistan d'ici le 11 septembre    Vaccination Covid au Maroc: les derniers chiffres    Evolution du coronavirus au Maroc : 684 nouveaux cas, 502.961 au total, mardi 13 avril 2021 à 18 heures    Messages du roi Mohammed VI aux chefs d'Etat des pays musulmans    David Govrin, représentant d'Israël au Maroc, nous ouvre son coeur (TEASER)    La FRMVB adopte ses rapports moral et financier lors de son AGO à Marrakech    Liverpool-Real, la magie évanouie d'Anfield face au sorcier Zidane    Front commun de Moscou et Téhéran face aux Occidentaux    La haute précision marocaine mondialement reconnue    Ventre vide, tables garnies    Meryem Aassid : «notre vision est d'explorer la chanson amazighe dans toute sa splendeur !»    Quand l'art fédère le Grand Maghreb    Votre livre de poche motivateur    Maroc/Covid-19: nouvel horaire pour le bulletin quotidien durant Ramadan    Mariage des mineures : une plaie gangrenée    Couvre-feu à Casablanca: le tramway adapte ses horaires    Coronavirus : l'utilisation du vaccin de Johnson & Johnson suspendue par les autorités américaines    Ramadan: voici les nouveaux horaires des cours diffusés à la télévision    La France regrette les menaces d'Alger envers son ambassadeur    Interview avec l'Ambassadeur du Sénégal au Maroc : les dessous de l'initiative sénégalaise à Dakhla    La loi 46.19, une occasion pour lutter efficacement contre la corruption    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue omanais    Barça: le clan Messi dément une rumeur au sujet de Neymar    PSG-Bayern: à quelle heure et sur quelles chaînes? (Ligue des champions)    M. Benabdelkader : Bientôt un nouveau projet de loi régissant la fonction d'Adoul    SM le Roi lance l'opération de soutien alimentaire «Ramadan 1442»    Transport: la nouvelle flotte de bus fait le bonheur des Casablancais    Gaz Butane : Hausse de 9% de la moyenne de subvention unitaire par bouteille (12kg) à fin avril    Golf : Hideki Matsuyama, soleil levant à Augusta    Des chiffres alarmants de demandes de mariages des mineures (Président du ministère public)    Diversité des genres : le groupe OCP s'associe à IFC    Raja / Lassaâd Chebbi : Une association de raison qui profite aux deux parties    Les rebelles Houthis du Yémen affirment avoir lancé 17 drones et missiles sur l'Arabie saoudite    Naima Lamcharki, meilleure actrice au Festival international du film arabe de Malmö    Sociétés cotées : Baisse de 34,4 % de la masse bénéficiaire    La Bourse de Casablanca débute en légère baisse    Financement anti-Covid : le plaidoyer de Benchâaboun    Le mois sacré de Ramadan débutera mercredi au Maroc    Formation : la Fondation Phosboucraâ opte pour le distanciel    Officiel: le Tunisien Lassaad Chabbi nouveau coach du Raja Casablanca    Casablanca : le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Real Madrid: Florentino Pérez réélu président    Journée internationale de la femme : ASEGUIM-Settat honore Mme Cissé Nantènin Kanté    Ramadan: Joe Biden adresse ses vœux aux musulmans    Chtouka Ait Baha : Tout sur l'inscription les greniers collectifs au patrimoine mondial de l'UNESCO (Vidéo)    Un hommage au grand artiste Mohamed Melehi aura lieu en mai prochain à Marrakech    La Fondation TGCC lance la première édition du Prix Mustaqbal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La situation reste critique
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 16 - 04 - 2009

Lors d'une rencontre tenue, mardi 14 avril à Casablanca, la coalition civile pour la santé reproductive demande que le droit des femmes à la vie à la santé soit inscrit comme une priorité politique et sociale du gouvernement.
L'Organisation panafricaine de lutte contre le sida (OPALS) tire la sonnette d'alarme sur la santé maternelle au Maroc. «Malgré les progrès scientifiques et technologiques, le droit des femmes marocaines à la santé continue d'être bafoué. Peut-on accepter que trois Marocaines meurent chaque jour encore aujourd'hui en couches alors que la médecine a largement profité des progrès technologiques?», affirme Nadia Bezad, présidente déléguée de l'Organisation panafricaine de lutte contre le sida (OPALS).
Pour faire le point sur la santé sexuelle et reproductive au Maroc, une rencontre a été organisée mardi à Casablanca par la coalition civile pour la santé reproductive. Mme Bezad n'a pas manqué de souligner que le Maroc compte trois fois plus de femmes contaminées par les IST que les hommes. Les IST/sida sont responsables de 600.000 infections chaque année dont la majorité touche des femmes qui sont vulnérables sur le plan biologique et social. «Au début de sa propagation, le Sida était surtout masculin mais depuis ces dernières années, la courbe de contamination des femmes a été plus importante et aujourd'hui, nous avons quasiment autant de femmes que d'hommes contaminés». Et de poursuivre que: «les femmes ont encore moins de chance de se faire prendre en charge médicalement. La contamination de la femme est toujours considérée comme dégradée et dégradante». Face à cette situation dégradante, une coalition civile pour la santé reproductive avait été créée en mars 2008. Jusqu'à ce jour, la coalition a réussi à rassembler 227 signatures. Celle-ci appelle le gouvernement à reconnaître le droit des femmes à la vie, la santé et l'intégrité physique comme étant le plus élémentaire des droits humains. La coalition demande également que ce droit soit inscrit comme une priorité politique et sociale du gouvernement et que ce dernier prenne toutes les mesures nécessaires pour promouvoir ce droit conformément à ses engagements nationaux et internationaux. Selon la coalition, l'objectif de passer de 227 à 50 décès pour 100.000 naissances à l'horizon 2012 est irréalisable. «Il faut être réaliste. Il y a un retard difficilement rattrapable de la part du ministère de la Santé», indique Mme Bezad. La présidente de la Ligue démocratique des droits de la femme, Fouzia Assouli, présente lors de cette rencontre, a appelé à plus de transparence de la part du ministère de la Santé. «Les statistiques sur la mortalité maternelle datent depuis une dizaine d'années. Le ministère doit nous présenter chaque année de nouvelles statistiques et un bilan de la situation».
Cette manifestation a aussi été l'occasion de présenter les recommandations sur le séminaire «IST/sida et production de la santé reproductive». Susciter une mobilisation et un renforcement des actions d'IEC, surtout en milieu rural, pour appuyer les structures de prise en charge en matière de santé reproductive figurent parmi les principales recommandations.
La coalition souhaite aussi renforcer la formation sur les IST/sida et santé reproductive, élaborer des outils pédagogiques adaptés et inciter les hommes à promouvoir la responsabilité conjointe dans tous les aspects de la santé reproductive et de la planification familiale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.