Maroc/Météo : Temps assez chaud ce mardi 3 août    Tokyo 2020 / Athlétisme : Première médaille d'or pour le Maroc grâce à Soufiane El Bakkali    Adjudications: Hausse de 46,2% des émissions du Trésor en 2020    La canicule sévit en Grèce, les vagues de chaleur se font fréquentes en Europe    Covid-19/ Casablanca : Reportage au cœur des services de réanimation du CHU Ibn Rochd    Hommages olympiques du roi Mohammed VI à Soufiane El Bakkali après son sacre    Eagle Hills livre la première phase de « Rabat Square »    Le Parlement Jeunesse du Maroc tient sa 3ème session législative    Israël accuse et menace l'Iran qui rejette toute implication    Amrani met en exergue les choix visionnaires de Sa Majesté le Roi    Lancement du Guide de la procédure d'extradition    JO-2020 : El Bakkali offre au Maroc l'Or olympique    Une coupe spectaculaire... sur les traces de la Botola    Dissolution de la direction technique nationale et gel de toutes les activités    Rabat/plage des Oudayas : Le surf de plus en plus populaire (Reportage)    Le Chef d'Etat-major de l'Armée de Terre des Etats-Unis reçu par le ministre chargé de l'Administration de la Défense Nationale    Baisse des revenus des sociétés de financement en 2020    Ministère de l'Economie, des Finances et de la réforme administrative. Un nouvel organigramme entre en vigueur    Pfizer et Moderna augmentent le prix de leurs vaccins contre le Covid    L'intérieur dément les allégations sur la désertion des Forces auxiliaires à Sebta    Dalsinky, l'artiste qui réunit sculpture et peinture (Interview)    La découverte: Imane Benzalim, une femme de chœur    Fatima Regragui tire sa révérence    Le groupe marocain Asif est de retour avec « Balbala »    Couvre-feu à 21H, interdiction des déplacements, fermeture des salles de sport...le gouvernement annonce de nouvelles restrictions    Inondations : la justice allemande enquête sur des soupçons de défaillances dans la gestion du système d'alertes    Allemagne : l'épouse d'un politologue soupçonnée d'espionnage pour Pékin    Hussein Arnous chargé de former un nouveau gouvernement syrien    L'ancien maire de Marrakech, Omar Jazouli, tire sa révérence    Chambres professionnelles : plus de 12.000 candidats aux élections    L'ancien maire de Fès quitte l'Istiqlal face au «dévoiement de la ligne» du parti    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 2 août 2021 à 16H00    Sites marchands/e-marchands. Les transactions par cartes bancaires atteignent un chiffre record    Fès : l'USMBA accueille le premier Hackathon "Serious Games"    Affaire Ghali : L'étau se resserre autour de l'ex-chef de cabinet de Gonzalez-Laya    JO de Tokyo : « L'or » de la vérité a sonné    Arts plastiques: belle initiative, noble dessein    Meknès : Trois faussaires de billets de banque mis sous les verrous    Sports équestres / Dressage : Honorable performance de Yessin Rahmouni aux JO    Mesures sanitaires : en Allemagne, confrontations entre manifestants et policiers    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    Demande sur le cash : Une hausse "exceptionnelle" en 2020 (BAM)    Le rabbin Abraham Joulani félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône (Vidéo)    Climat: le seuil de +1,5°C risque d'être atteint d'ici 2025, avertit l'ONU    Des millions d'Américains menacés d'expulsion    Covid-19 : L'OMC met en garde contre l'inégalité vaccinale pour la reprise économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les ouvrières agricoles marocaines iront en Espagne
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 10 - 2009

Il n'y a aucune rupture de contrats conclus entre le Maroc et les employeurs espagnols du secteur agricole. L'Anapec prévoit une baisse de 10 à 12% des effectifs par rapport aux années précédentes.
Les ouvrières agricoles marocaines iront bel et bien en Espagne cette année. «Il n'y a aucun changement. Les Espagnols continuent de solliciter la main-d'œuvre marocaine. Ceci dit, nous prévoyons une baisse de 10 à 12% des effectifs par rapport aux années précédentes. Une situation imputée à la crise économique qui sévit en Espagne. Cette baisse pourrait être importante en cas de conditions aggravantes c'est-à- dire selon les aléas climatiques», affirme une source bien informée de l'ANAPEC. Mercredi, le ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle, Jamal Rhmani, a indiqué à la Chambre des représentants qu'il n'a reçu aucune notification officielle relative à une éventuelle rupture de contrats conclus entre le Maroc et l'Association des employeurs espagnols du secteur agricole. M. Rhmani n'a pas manqué de rappeler que 10.684 contrats saisonniers, dont 5.226 concernant des ouvrières ayant travaillé en Espagne durant les saisons précédentes, ont été conclus au 15 septembre dernier. Des statistiques qui confirment le maintien des engagements pris par les associations des employeurs du secteur agricole espagnol. Pour la période de plantation du mûrier et de la fraise qui a lieu du 1er octobre à la mi- novembre, l'Anapec a reçu plusieurs contrats de travail. «800 ouvrières agricoles répétitrices sont concernées par cette opération. A noter que 498 ouvrières se sont déjà rendues en Espagne et le reste va les rejoindre dans les jours qui suivent», précise la même source. Et de poursuivre «Pour la campagne de la récolte de la fraise qui commence à partir de la troisième semaine de février et se poursuit jusqu'au mois de juin, nous espérons atteindre les mêmes statistiques que l'année précédente à savoir 11.000 recrutements». Cela dit, il faudra attendre la fin de la campagne de la plantation pour être fixé sur le nombre d'ouvrières qui se rendront en Espagne.
Il est vrai que cette année est assez exceptionnelle avec la crise économique et le chômage qui a atteint son plus haut niveau en Espagne. La plupart des chômeurs espagnols se tournent vers l'agriculture qui constitue un secteur pourvoyeur d'emplois. Mais par rapport aux pays étrangers, le Maroc occupe une place de choix. «Nous continuons à être privilégiés. Cette situation s'explique par la pleine satisfaction des travailleurs espagnols ainsi que par un dispositif bien rodé entre les deux pays qui a fait ses preuves durant les quatre dernières années», relève-t-on du côté de l'Anapec.
Rappelons qu'il y a près de deux mois, le journal espagnol «Publico» avait indiqué que les ouvrières agricoles marocaines ne seront pas embauchées pour la prochaine campagne agricole de la fraise à Huelva. Le journal avait précisé que la priorité sera donnée aux Espagnols au chômage dans le secteur agricole et aux travailleurs en provenance des pays de l'Est. Pour sa part, la déléguée de l'Emploi de la communauté autonome d'Andalousie à Huelva, Maria José Garcia Prats, avait déclaré que les autorités voulaient embaucher au maximum les travailleurs locaux. La déléguée avait ainsi déclaré que 5.500 ouvriers espagnols et étrangers résidant en Espagne ont été recrutés par les propriétaires et les coopératives de fraises. 3.000 autres ouvriers proviendront des pays de l'Est membres de l'UE. Le reste, soit 2.500 ouvriers pour compléter les 11.000 ouvriers nécessaires à la campagne seront recrutés parmi les chômeurs locaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.