L'élevage avicole algérien affecté par la fragilité économique et les faiblesses technologiques    Contrôles pendant Ramadan: l'ONSSA se mobilise    Fusillade devant un hôpital à Paris: un mort et un blessé grave    Football / Ligue du Gharb : L'équipe «Al Achbal » remporte le tournoi des U12    Covid-19: Le Cameroun reçoit un don de 200.000 doses du vaccin Sinopharm    Mohamed Benchaâboun : « Il est nécessaire d'encourager la production de vaccins dans les pays en développement »    FRMF : Zakaria Aboub, seul rescapé de la restructuration de la DTN    Ligue des Champions : l'Afrique du nord en force en quarts de finale    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Coronavirus : les déclarations chinoises sur une faible efficacité des vaccins sont un «malentendu»    Chtouka Ait Baha : Tout sur l'inscription les greniers collectifs au patrimoine mondial de l'UNESCO (Vidéo)    Un hommage au grand artiste Mohamed Melehi aura lieu en mai prochain à Marrakech    Football : mort d'un joueur après s'être effondré lors d'un match de championnat amateur    Maroc: Cours de change des devises étrangères contre le dirham pour lundi 12 avril    MM. Bourita et Le Drian réaffirment l'excellence des relations bilatérales    La Chine approvisionnera le Maroc de 10 millions de doses de vaccins courant avril et mai    DMG : de fortes averses orageuses et rafales de vent attendues mercredi et jeudi    Les clés de la solidarité pour ouvrir les portes du Ramadan.    Le président de la commune de Louta visé par une enquête    L'Arabie saoudite annonce le début du mois de Ramadan    Raja: ce qu'a dit El Bekkari après la victoire contre Pyramids (CAF)    La Fondation TGCC lance la première édition du Prix Mustaqbal    Nadir Yata incarnait une formidable force militante    Tanger: localisation de deux mineurs objets d'un avis de recherche dans l'intérêt des familles    L'Ouganda et la Tanzanie se lient pour la construction d'un oléoduc    Ramadan 2021: voici les horaires de travail dans les administrations au Maroc    Le Sahara marocain plombe la diplomatie algérienne et envenime les relations entre Alger et Paris    Pyramids-Raja: les buts du match (VIDEO)    Liga : Bounou, En-Nesyri et Munir attendus face au Celta Vigo    Selon le FMI, le Maroc sur une bonne trajectoire    Météo au Maroc: le temps qu'il fera ce lundi    Droits des sociétés : Les principales nouveautés    France: stupeur et condamnation après des actes ciblant les musulmans à l'approche du Ramadan    Lois électorales : Feu vert de la Cour constitutionnelle    JSK-RSB (0-0) : Les Berkanais se compliquent la tâche    Tijara 2020 : La formation du capital humain, un véritable levier de développement    Edito : Débat clos    Salé : Voici les lauréats du concours de sculpture métallique monumentale récompensés    Regain de tension dans le Donbass    Nora Iffa, une voyageuse engagée    Melehi et Chebaa à l'affiche    L'écriture poétique et l'esprit de l'amour… !    "L'Oiseau bleu " de Mouha Ouhdidou, Grand Prix du Festival national du court-métrage d'Oujda    Classement Forbes : deux Marocains parmi les milliardaires africains en 2021    Agence Bayt Mal Alqods : les lauréats du concours "Les couleurs d'Al Aqsa" primés    L'Association marocaine des droits des victimes tient son assemblée générale constitutive    Le Maroc à l'OMC: La révolution contre les déchets plastiques aura-t-elle lieu ?    Covid-19/Maroc : Séance commune des deux chambres du parlement lundi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gad Elmaleh au palmarès des stars les mieux payées en France
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 01 - 03 - 2010

L'humoriste marocain Gad Elmaleh occupe la 8ème place au palmarès annuel du journal français «Le Figaro» pour les stars les mieux payées du cinéma français.
Avec 1,93 million d'euros, l'humoriste marocain Gad Elmaleh occupe la 8ème place au palmarès annuel du journal français «Le Figaro» pour les stars les mieux payées du cinéma français, publié dans son édition de vendredi. Pour le film «Coco» (2009), Gad Elmaleh s'est payé 400.000 euros pour avoir écrit le scénario, 180.000 pour l'avoir réalisé et 1,5 million pour en avoir été l'acteur principal, révèle le quotidien. Le film, coproduit par l'artiste marocain, a atteint trois millions d'entrées, précise la publication. L'acteur français Jean Dujardin est en tête du palmarès avec un salaire de 4,4 millions d'euros pour 2009, suivi par ses compatriotes Dany Boon (3 millions d'euros) et Sophie Marceau (2,9 millions d'euros). Juif marocain, l'humoriste Gad Elmaleh a quitté à 17 ans son pays natal, le Maroc pour les grands froids du Québec. Il espère y réaliser, comme tous les jeunes de son âge, le grand rêve américain. Il passera quatre années à Montréal. En 1992, à l'âge de 22 ans, il a décidé d'aller à Paris, où il suit une formation artistique au Cours Florent pendant deux ans et demi. Il écrit en 1996 son premier one-man show à résonance autobiographique, «Décalages», qui remporte un joli succès, et tourne, la même année, son premier long métrage : «Salut cousin!». Par ailleurs, notre Gad a su aussi excellé dans des rôles dramatiques, comme en témoignent ses prestations dans «L'Homme est une femme comme les autres» ou « Train de vie ». Multipliant les apparitions sur grand écran, l'humoriste démontre également une grande facilité pour les rôles dramatiques. Devenu un acteur de tout premier plan, Gad Elmaleh retrouve les chemins des studios deux ans plus tard pour participer aux frasques de Gérard Depardieu dans la comédie «Olé» de Florence Quentin. Dans la foulée, il prête ses traits au célèbre François Pignon de Francis Veber pour «La doublure» en 2006. En 2007, on le retrouve également à l'affiche de «Comme ton père» aux côtés de Richard Berry dans son premier rôle dramatique. Fort de son expérience devant la caméra, Gad Elmaleh décide, après un détour par les planches, de passer le cap de la réalisation en adaptant au cinéma les aventures d'un autre-personnage vedette de ses one-man shows : «Coco», un businessman prêt à employer tous les moyens, même les plus farfelus, pour que son fils puisse bénéficier de la plus inoubliable des barmitsvas. En 2010, il s'écarte une nouvelle fois de ses rôles comiques pour se tourner vers un personnage dramatique dans le film historique «La rafle », dans lequel il interprète un père de famille juif pendant la rafle du Vélodrome d'hiver de 1942 où plus de 13.000 juifs ont été arrêtés par la police française. Il partage l'affiche avec, entres autres, Mélanie Laurent, Jean Reno et Sylvie Testud.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.