UE: les 27 déterminés à verdir leurs importations, divisés sur l'énergie    Blinken consulte les alliés européens avant le face-à-face russo-américain    CAN 2021: Première séance d'entraînement des Lions de l'Atlas en vue des 8ès de finale    La Cour suprême inflige un revers à Trump dans l'enquête sur l'assaut du Capitole    L'ONMT déploie une nouvelle task force au FITUR de Madrid    Maroc-Mexique : Une coopération universitaire qui se fortifie    La pandémie de Covid-19 a fragilisé l'ensemble des droits humains dans le monde, selon l'ONU    Météo Maroc: temps assez froid sur l'intérieur du pays ce jeudi 20 janvier    CAN 2021: voici l'adversaire des Lions de l'Atlas aux huitièmes de finale    Tourisme. Des solutions ponctuelles à une crise structurelle    Le Chery Tiggo 7 Pro remporte le prix du SUV le plus vendu de l'année au Qatar    L'ancien président du Wydad, Abdelmalek Sentissi, n'est plus    Auteur de deux agressions, le meurtrier de Tiznit interné à l'hôpital psychiatrique Errazi de Salé    Le PPS appelle à la réouverture des frontières    Accord entre le gouvernement et les syndicats d'enseignement les plus représentatifs    Cervantes, le théâtre centenaire de Buenos Aires    «Il est temps de vous libérer du complexe du colonisé»    Le poète et militant, Houcine Kamari, n'est plus    La circulation temporairement coupée sur ce tronçon routier    USA: Bilan mitigé de Biden après un an à la Maison Blanche    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 19 Janvier 2022 à 16H00    Espagne : L'ONMT déploie une nouvelle task force au FITUR de Madrid    Consommation : Les ménages entre espoir et incertitude pour 2022    Liban : Le gouverneur de la Banque du Liban dans de sales draps    Maroc : La DGI lance un assistant virtuel «chatbot»    «L'autonomie, sous souveraineté marocaine. Autonomie entérinée par l'ONU» : en Espagne, le rapprochement entre Rabat et Berlin scruté    Casablanca : Interpellation de sept individus, dont un agent de sécurité, présumés impliqués dans l'enlèvement et la séquestration    Le PPS critique la faible présence politique du gouvernement et appelle à l'ouverture des frontières    Ouverture de la billetterie pour la Coupe du monde de football 2022    CAN2021-Arbitrage : La Marocaine Bouchra Karboubi assiste l'Ethiopien Tessema à la VAR du ''Soudan-Egypte'' (20h)    L'Oriental Fashion Show retrouve la scène de la mode parisienne    Maroc-Gabon : Le superbe golazo de Hakimi impressionne Mbappé et fait le tour de la toile    CAN: Halilhodzic s'exprime après le match Maroc-Gabon    Covid: nouveau record de contaminations en Allemagne    Ceuta. Les frontières avec le Maroc fermées jusqu'en juin    Covid-19: Abdelilah Benkirane hospitalisé suite à des complications    L'UA condamne "l'attaque terroriste" des houthis contre les Émirats Arabes Unis    Les ports de Casablanca et Jorf Lasfar ont réalisé 70,5% du trafic national en 2021    Bain de foule dans un souk populaire pour Najat Aâtabou (VIDEO)    Attaque des Houthis contre les Emirats : Pr Zakaria Abouddahab fait le point (VIDEO)    Emirates suspend des vols vers les Etats-Unis en raison de la transition 5G    L'Egypte en pleine confiance face au Soudan    Lucile Bernard présente «A l'aube de nos rêves» en février à Marrakech    Fès : Session de formation sur l'éducation inclusive et l'autisme    Khalifa Mennani, membre de Fnair, lance «Mi Lalla»    Affaire Ghali : Le directeur adjoint de la police nationale entendu par le juge Lasala    "أحسن Pâtissier", la deuxième saison bientôt de retour sur 2M !    Enseignement/Dialogue social : l'accord MEN-syndicats, "un accord d'étape" pour la FNE qui "augure du positif"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des mesures pour soutenir les TPE
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 16 - 07 - 2010

La nouvelle loi sur la SARL devrait permettre d'améliorer le classement du Maroc comme destination favorable aux investissements notamment dans le classement Doing Business de la Banque mondiale.
Le projet visant la réforme de la loi sur les Sociétés à responsabilité limitée (SARL) est actuellement sur les rails. Ce dispositif vient à la fois modifier et compléter la loi n°5-96 sur la société en nom collectif, la société en commandite simple, la société en commandite par actions, la société à responsabilité limitée et la société en participation. Le but étant de réduire le capital minimum exigé pour la création d'une société à responsabilité limitée de 100.000 à 10.000 dirhams avec la possibilité de libérer partiellement les apports en numéraire d'au moins le quart du montant souscrit, de simplifier certains aspects relevant du formalisme de constitution des entreprises et d'alléger les dispositions pénales, lit-on dans la note de présentation de ce projet de loi. Cette modification législative élaborée dans le cadre des travaux de la Commission nationale de l'environnement des affaires (CNEA) devrait permettre d'améliorer le classement du Maroc comme destination favorable aux investissements notamment dans le classement Doing Business de la Banque mondiale. L'avant-projet de loi a été mis en consultation sur le site du secrétaire générale du gouvernement depuis le 17 juin 2010. La consultation est aujourd'hui terminée, sans commentaires particuliers. Cette réforme est le fruit d'une concertation étroite entre les départements ministériels et les partenaires privés (CGEM, GPBM et Fédération des Chambres de commerce, d'industrie et de services). Les réformes introduites ont concerné quatre aspects principaux. En premier temps, Dans le but d'encourager la création des TPE, la présente loi a supprimé l'exigence d'un capital social minimum pour la constitution d'une SARL. Se référant à la note de présentation, cette exigence trouvait en principe sa justification dans la nécessité de protéger les créanciers sociaux, les associés ne pouvant être, en principe, responsables des dettes sociales qu'à concurrence de leurs apports. Ainsi, le capital social est considéré comme le gage exclusif des créanciers de la société. Deuxièmement, le projet de loi vise l'allégement de certains aspects relevant du formalisme. Dans ce cadre, la présente loi prévoit la simplification de la création de la SARL pour les sociétés dont le capital ne dépasse pas 100.000 dirhams. En vue d'alléger le formalisme de constitution d'entreprises et les formalités administratives, la présente loi prévoit la dématérialisation des procédures afin de permettre la création en ligne des entreprises. Cette mesure permettra aux investisseurs de gagner du temps et de réaliser des économies, en termes de frais et de déplacements. Troisièmement, la loi en vigueur permettra de libérer les nouvelles parts sociales par compensation avec les créances liquides et exigibles sur la société. Concernant ce volet, la présente loi remédie à une omission, celle de ne pas permettre de libérer de nouvelles parts sociales par compensation avec les créances certaines, liquides et exigibles sur la société. En ce qui concerne le quatrième aspect, la nouvelle loi stipule la mise en place une procédure de référé injonction sous astreinte pour garantir davantage aux personnes intéressées le droit à l'information prévu à l'article 95. La présente loi a introduit dans cet article un mécanisme emprunté au droit civil, à savoir la procédure d'injonction de faire sous astreinte, et ce en vue de renforcer l'efficacité des dispositions relatives à la mise en œuvre du droit à l'information prescrite, en accordant aux personnes intéressées qui ne peuvent obtenir la communication ou la production des documents visés par la loi, le droit de saisine du juge des référés à cette fin.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.