Réouverture des mosquées: Le ministère de Habous dément    Sebta: Les binationaux continuent de souffrir    Conseil national de la presse: Le règlement intérieur au BO    Article 1062580    Relance de l'économie: Les mesures CGEM coûteront 100 milliards de DH    Un salon virtuel pour les recrutements    Covid19: La Tunisie suspend l'utilisation de la Chloroquine    Mort de Guy Bedos    7000 saisonnières marocaines bloquées à Huelva début juin    Grosse menace sur l'entreprise et l'emploi en France    Un Casque bleu marocain honoré par les Nations unies    Affaire Radès : L'appel du Wydad examiné aujourd'hui par le TAS    La Premier League dans la dernière ligne droite vers une reprise    Réunion du Bureau politique de l'USFP    279 analyses effectuées à Youssoufia    Le CNDH lance un appel au respect des droits des travailleurs    L'INDH s'investit dans la formation à distance à Khénifra    Tarik El Malki : Il convient de mettre de côté la doxa libérale pour un temps    Relaxé, Rafiq Boubker présente ses excuses    L'auteur de la saga Harry Potter met en ligne un conte pour les enfants confinés    La sélection 2020 du Festival de Cannes bientôt dévoilée    Coronavirus : 42 nouveaux cas, 7643 au total, jeudi 28 mai à 18h    La Serie A ouvre ses portes à Mazraoui    Nabil Benabdallah: «le rôle de l'Etat est capital dans la gestion de la prochaine étape»    La marocanité du Sahara, une «réalité appuyée par des preuves historiques solides»    Les distributeurs : le mauvais cheval de l'Etat    Zaki élu meilleur gardien de l'histoire de l'Afrique     Des experts africains reconnaissants à SM le Roi    Covid-19: le CNDH lance un appel pour le respect des droits humains des travailleurs    L'ennemi n° 1    Afghanistan: L'échange de prisonniers comme premier pas vers la paix?    «Un roman qui prend son temps, mais sans manquer de vitesse»    L'ONCF annonce un retour progressif à partir du 1er juin    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    Le Maroc proche de la maîtrise du coronavirus (HCP)    Coronavirus : 35 nouveaux cas, 7.636 au total, jeudi 28 mai à 10h    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    Le Maroc se classe en tête des pays africains les plus intégrés sur le plan macroéconomique    Hakimi a-t-il dit adieu au titre de champion?    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    L'engagement documentaire    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    Il est grand temps de penser le Maroc d'après    Hong Kong se soulève contre un projet loi imposé par Pékin…    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Etats-Unis annoncent avoir éliminé Kassim Al-Raïmi, chef d'Al-Qaida dans la péninsule Arabique
Publié dans Barlamane le 07 - 02 - 2020

AQPA avait revendiqué la fusillade qui a tué trois marins américains dans une base militaire de Floride en décembre 2019.
Les Etats-Unis ont annoncé ce matin avoir «éliminé» jeudi 6 février dans la soirée, le Yéménite Kassim Al-Raïmi, chef d'Al-Qaida dans la péninsule arabique (AQPA), groupe djihadiste dont se sont réclamés des auteurs d'attentats anti-Occidentaux.
«Sur les instructions du président Donald Trump, les Etats-Unis ont mené une opération antiterroriste au Yémen et ont réussi à éliminer Kassim Al-Raïmi, un fondateur et le chef du groupe Al-Qaida dans la péninsule arabique», a indiqué, dans un communiqué, la Maison Blanche. Sous la direction d'Al-Raïmi, AQPA a perpétré «des violences inqualifiables contre des civils au Yémen et a cherché à perpétrer et à inspirer de nombreuses attaques contre les Etats-Unis et nos forces», précise le texte.
La mort de Kassim Al-Raïmi «affaiblit davantage AQPA et le mouvement mondial Al-Qaida et cela nous rapproche de l'élimination des menaces que ces groupes posent à notre sécurité nationale», a encore justifié la Maison Blanche.
Selon l'exécutif américain, Kassim Al-Raïmi avait rejoint Al-Qaida dans les années 1990, travaillant en Afghanistan pour Oussama Ben Laden, responsable des attentats du 11 septembre 2001 commis aux Etats-Unis. AQPA a profité de l'affaiblissement du pouvoir central au Yémen pour renforcer son emprise dans le sud et le sud-est du pays, ravagé par la guerre depuis mars 2015.
Le groupe AQPA avait revendiqué la fusillade perpétrée début décembre 2019 dans une base militaire américaine à Pensacola, en Floride, au cours de laquelle trois marins avaient été tués, selon un communiqué du centre américain de surveillance des sites islamistes SITE.
Le groupe était aussi sous le coup de sanctions du Trésor américain et des Nations unies pour sa participation à un attentat meurtrier près de l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa et pour son soutien supposé au jeune Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab qui, le jour de Noël 2009, avait tenté de faire sauter un vol Amsterdam-Detroit en cachant des explosifs dans son slip.
Les Etats-Unis ont intensifié leurs frappes par drones visant Al-Qaida depuis l'arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump. Le président américain a par ailleurs autorisé d'autres bombardements au Moyen-Orient, comme celui qui a tué, début janvier à Bagdad, le puissant général iranien Ghassem Soleimani, l'ancien chef des gardiens de la révolution.
Les frères Chérif et Saïd Kouachi, auteurs de l'attaque du 7 janvier 2015 au siège de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris, s'étaient réclamés d'Al-Qaida dans la péninsule Arabique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.