Le dirham se déprécie de 2,47% vis-à-vis du dollar en juillet    Activité monétique: 245,5 millions d'opérations pour 200,6 MMDH au S1-2022    HCP: près de 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes au Maroc    Retraite : L'horizon d'épuisement des réserves de la CNSS se situe à 2038    Jeux de la solidarité islamique : Les athlètes marocains décrochent deux médailles d'or et deux de bronze    Fouzi Lekjaa revient sur les raisons du limogeage de Vahid Halilhodzic    FIFA: le coup d'envoi du Mondial-2022 fixé au 20 novembre    Arrestation de l'agresseur d'un policier à Casablanca    Canicule au Maroc : Jusqu'à 46°C ces vendredi et samedi    Météo Maroc: persistance du temps ce samedi 13 août    E-commerce au Maroc: 12,8 millions d'opérations à fin juin    Des écologistes plaident pour un changement radical de la politique agricole    Benzema, Courtois et De Bruyne nommés pour le titre de Joueur européen de l'année    L'écrivain Salman Rushdie victime d'une attaque à New York    L'Algérie rejette la main tendue de SM le Roi    E-commerce: 85% des consommateurs au Maroc préoccupés par la protection de leurs données personnelles    Rabat-Salé-Kénitra: destruction par incinération d'une importante quantité de drogues    L'actrice américaine Anne Heche succombe à ses blessures    Covid-19/Maroc: Voici les régions les plus touchées    Tennis : Le Maroc passe au Groupe ll de Coupe Davis... One, two, three en Algérie !    Bourse de Casablanca: Clôture dans le vert    Avec sa nouvelle loi sur l'immigration, le Portugal pourrait bénéficier de la main-d'œuvre marocaine    Transport aérien : Ryanair annonce la fin des billets à 10 euros    Amérique : Biden se prépare aux élections présidentielles de 2024    Reportage / Mondial-2022: Un QG unique pour parer aux incidents dans les stades    Le Maroc compte 5,9 millions de jeunes âgés de 15 à 24 ans    Liga saison 2022-2023 : Début ce soir avec Osasuna - FC Séville (20h00)    Biens culturels volés : Le Maroc adhère à la convention d'Unidroit de 1995    Diagnostic confirmé, Hamid El Hadri souffre bien d'une tumeur cérébrale (PHOTO)    Saad Lamjarred dévoile son tout dernier single « Alacheq Alhayem » (VIDEO)    L'écrivain Salman Rushdie victime d'une attaque à New York    Le problème des visas pour la France arrive au parlement    « Pegasus » révèle que 12 pays européens ont utilisé son programme    Président du parti politique argentin Demos : le Maroc a montré le « cap » d'ouverture sur le Monde    Sécheresse chronique: la Californie veut stocker davantage d'eau    USA/Ohio: Un homme armé tué après avoir tenté d' »entrer par effraction » dans les bureaux du FBI à Cincinnati    Les Marocains deuxièmes bénéficiaires des premiers permis de séjour en Europe en 2021    Nouvelle vision pour les polices marocaine et espagnole    Des journalistes MRE découvrent de près la promotion du service audiovisuel public    Perquisition au domicile de Trump en Floride: Le FBI cherchait des documents liés au nucléaire (presse)    ONU/Ukraine: l'AIEA réclame l'accès à la centrale nucléaire de Zaporijjia    Mohammedia : Coup d'envoi du 5ème Festival du film éducatif pour les enfants en colonies de vacances    Le Polisario en quête d'une sortie honorable pour sa «guerre contre le Maroc»    La revue de presse du vendredi 12 août    USA: la quarantaine n'est plus obligatoire après une exposition au Covid    Création numérisée : 11,5 millions de dirhams pour cinq cinémas    Mondial 2022: la Fifa entérine l'avancement d'une journée du match d'ouverture    Interview avec Hicham Lasri : « La majorité des films marocains sont des soap opéras »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les laboratoires d'analyses médicales privés bientôt mobilisés pour le dépistage massif
Publié dans Barlamane le 01 - 05 - 2020

com a appris de sources bien informées que les laboratoires d'analyses médicales privés seront prochainement accrédités pour effectuer des tests de dépistage du coronavirus. Le Maroc s'apprête ainsi à entrer en phase de dépistage massif.
Le dépistage massif semble être la voie que prend enfin le Maroc afin de freiner la propagation du coronavirus. Après avoir autorisé certains laboratoires de virologie de quelques Centres hospitaliers universitaires (CHU) et Centres hospitaliers régionaux (CHR), le Maroc compte mobiliser prochainement les laboratoires d'analyses médicales privés pour effectuer des tests.
Depuis hier, des agents relevant du ministère de l'Intérieur font le tour des laboratoires privés sur tout le territoire pour vérifier s'ils disposent de plateformes de dépistage du coronavirus, telles que les PCR, les tests genexpert et les tests sérologiques. Ils s'assurent également de leur capacité d'avoir un circuit de prélèvement spécifique pour les cas possibles, révèlent les sources de Barlamane.com. Ils recensent ainsi ceux à même d'être dans la dynamique du dépistage massif.
Dans ce sens, le Syndicat des biologistes médicaux de Casablanca (SBM) a envoyé un document aux laboratoires affirmant qu'il a été contacté par la délégation régionale de la Santé et par la Wilaya afin d'étudier la possibilité de joindre les ressources du secteur privé au secteur public pour augmenter le volume de tests de dépistage et de suivi réalisé. Le but est de recenser les laboratoires prêts, en terme de matériel et de conditions sanitaires pour le dépistage. Les laboratoires doivent ainsi indiquer s'ils ont la possibilité de mettre en place un service « drive », un service de prélèvement à l'extérieur et s'ils disposent d'une plateforme de biologie moléculaire. Ils doivent aussi souligner s'ils ont la capacité d'effectuer des tests PCR (test GeneXpert ou autres plateformes) et s'ils disposent d'un thermocycleur pour les réaliser. Il s'agit aussi de savoir si ces laboratoires peuvent réaliser des tests sérologiques et antigéniques.
Cette mesure concerne ainsi les laboratoires privés disposant des équipements et des personnels nécessaires pour réaliser un nombre important de tests dans de bonnes conditions qui respectent les normes et pratiques des prélèvements telles qu'adoptées par le Maroc. Le but de cette mesure est de tester de façon massive pour sortir du confinement.
Le Maroc, ainsi, semble se diriger vers le déconfinement progressif dès le 20 mai. Il devient, avec cette mobilisation des laboratoires privés à venir dans les prochains jours, de plus en plus improbable que le confinement se poursuive au-delà de mai. Quoi qu'il en soit, le ministre de la Santé a spécifié hier, dans une déclaration à 2M, que la levée de l'état d'urgence sanitaire est tributaire de l'inflexion de l'indicateur “R0” de propagation du virus Covid-19 pendant deux semaines. Soulignons que depuis le 21 avril dernier, le R0 moyen est inférieur à 1.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.