Attaque houthie aux Emirats Arabes Unis : Le Roi Mohammed VI s'entretient avec le Cheikh Mohamed Ben Zayed Al Nahyane    Attaque des Houthis: La communauté internationale soutient les Emirats arabes unis    Eliminatoires africaines du Mondial 2022 et de la CAN 2023 : La CAF confirme les dates des tirages au sort    Maroc-Gabon : Match de gala pour clôturer la phase de poules du groupe C    Covid-19: 130 établissements scolaires fermés durant la période du 10 au 15 janvier    A la galerie casablancaise A2 : Patrick Lowie et Bilal Faris exposent leurs sculptures oniriques avec «Agitateurs»    Maroc: 150 nouvelles salles de cinéma verront le jour    «Mémoires d'une esclave blanche, Mmi Bouja» de Fatma Chraibi à Casablanca    Le plaidoyer d'Abdennabaoui pour la numérisation et la justice efficiente    Stress hydrique : Nizar Baraka annonce un plan d'urgence de trois milliards de dirhams    SM le Roi reçoit les dix membres élus du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire    Hatim Aznak désigné au Conseil de la jeunesse arabe pour le changement climatique    Espagne : Le Roi Felipe VI souligne l'importance de redéfinir la relation avec le Maroc sur des "piliers plus solides"    SM le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Benzema, royal, porte le Real Madrid vers sa 12e Supercoupe d'Espagne    Cataclysme chez les Fennecs    Une nouvelle dynamique de coopération sectorielle    Fès: Session de formation sur l'éducation inclusive et l'autisme    OMS: Un milliard de doses de vaccin livrés via le programme Covax    Le redressement économique, talon d'Achille du gouvernement    Pêche. La valeur des produits commercialisés est en hausse en 2021    L'IGOC-2022 prend le pari d'accompagner la relance de l'économie nationale    Cinéma : Les salles de l'IF Maroc proposent une sélection des meilleurs films 2021-2022    Hamid Douieb expose ses œuvres récentes à Marrakech    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Wajih Hassan Ali Kassem    Maroc/Covid-19: 3.177 nouveaux cas et 18 décès ces dernières 24h    Fraude fiscale: ouverture du procès des anciens dirigeants de Wendel    Attijariwafa bank : les entreprises peuvent payer en masse leurs vignettes et taxes à l'essieu en ligne    Akhannouch a pris contact avec la Belge agressée à Agadir    Conseil de gouvernement jeudi prochain: ce qui est prévu    Chery très en pointe dans le segment des véhicules à mobilité propre    CAN 2021: le Gabon lourdement sanctionné par la CAF    Salah relance l'Egypte contre la Guinée-Bissau    France: la 5ème vague commence à décroître    Emirats : trois morts dans l'explosion d'un camion-citerne à Abou Dhabi    2M mag: Artisanat et art au programme de ce soir à 22h50    Une 3ème dose du vaccin AstraZeneca augmente la réponse contre les variants du Covid-19    Fémina étranger 2021 : Madame Hayat ou la femme empirique    Une tempête hivernale « majeure » frappe l'est des Etats-Unis    Alaa Squalli nommé directeur général du Sofitel Casablanca Tour Blanche    Akhannouch sur 2M et Al Aoula pour les 100 premiers jours du gouvernement    Après l'affaire Djokovic, Roland-Garros planche sur l'accueil des non vaccinés    CAN 2021 : Aujourd'hui, le Burkina Faso et le Cap Vert à la recherche d'une qualification face à l'Ethiopie et au Cameroun    Mounia Aram remporte le prix de l'innovation culturelle    L'Espagne expulse une Marocaine pour son appartenance à une cellule djihadiste    Volkswagen va développer sa production de véhicules électriques en Chine    La Bourse de Paris rebondit légèrement à l'ouverture    Chine : à trois semaines des JO, les cas quotidiens de Covid-19 explosent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Dépistage du coronavirus : tests PCR et tests sérologiques, quelles différences ?
Publié dans Challenge le 07 - 06 - 2020

À l'heure où le Maroc multiplie les tests parmi les employés des entreprises privées, des unités industrielles et commerciales, du transport, des marchés de gros de poissons, des abattoirs, … pour sortir du confinement, deux méthodes de test du nouveau coronavirus existent : la PCR et la sérologie. Quelles sont leurs performances et surtout quand y avoir recours ?
Les autorités sanitaires publiques multiplient les tests parmi les employés des unités industrielles et commerciales, du transport, des marchés de gros de poissons, de fruits et légumes, des abattoirs, stations d'essence… Selon le ministre de l'Intérieur, pas moins de 115.000 employés d'unités commerciales et industrielles ont été testés au 1er juin 2020. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), de son côté et sous hautes instructions royales, a lancé une très large campagne de dépistage de la Covid-19 auprès des employés du secteur privé. Selon le patronat, le tarif des tests sera au prix coûtant. Mais de quoi parle-t-on exactement ? Deux méthodes de tests sont possibles : la PCR et la sérologie. Hier samedi 6 juin, l'Hôpital Universitaire International Cheikh Khalifa et le Laboratoire National de Référence relevant de l'Université Mohammed VI des Sciences de la Santé, ont annoncé, dans un communiqué, mettre à la disposition des entreprises, souhaitant procéder au dépistage de masse de leurs collaborateurs, leurs équipes et leur savoir-faire pour les accompagner dans cette démarche. « Les entreprises intéressées peuvent bénéficier d'un panel complet de tests de dépistage Covid-19, comprenant le diagnostic de référence par PCR ainsi que la sérologie à titre complémentaire », indique l'hôpital qui fait savoir qu'il a été décidé «d'appliquer une tarification unique et transparente à prix coûtant pour les tests de dépistage» : 500 DH par test PCR et par collaborateur, 100 DH par test sérologique et par collaborateur.
Virologiques ou sérologiques, une certaine confusion règne autour des tests de détection du Covid-19. Quelles sont les différences, quelles sont leurs performances et surtout quand y avoir recours ?
Lire aussi|Coronavirus : 26 nouveaux cas et 7328 guérisons au total, dimanche 7 juin à 10 H
Selon les biologistes,les tests virologiques recherchent directement la présence du virus SARS-CoV-2. « Grâce à la technique de RT-PCR, ils détectent le matériel génétique du virus (son ARN). Ce sont les tests à pratiquer en premier pour faire le diagnostic : ils permettent de confirmer qu'une personne est infectée par le SARS-CoV-2 », expliquent-ils. En pratique, il faut le faire, selon eux, par un prélèvement, de préférence dans la zone nasopharyngée : un écouvillon (une sorte de grand coton-tige) est introduit dans le nez jusqu'au pharynx pour récupérer du mucus qui sera ensuite analysé. « Cette opération, très désagréable il faut reconnaître, est également délicate. Si l'écouvillon n'est pas introduit suffisamment profondément, le risque est de ne pas récupérer de particules virales, plutôt tapies au fond de la gorge», préviennent-ils. Qui des tests sérologiques ? D'après les biologistes, les tests sérologiques recherchent les anticorps, des molécules biologiques produites par le système immunitaire pour se défendre contre le SARS-CoV-2. C'est donc une détection indirecte du virus. « Ces anticorps, principalement les IgG et IgM, apparaissent dans le sang (le sérum) 1 à 2 semaines après le début des symptômes. « Ils ne peuvent donc pas servir à un diagnostic précoce du nouveau coronavirus. Mais ils peuvent servir pour un diagnostic tardif. Ils sont indiqués lorsqu'il est trop tard pour faire un test RT-PCR, par exemple parce que la personne est prise en charge par le système de santé plus de 2 semaines après le début des symptômes », affirment-ils.
Autre usage recommandé : le test sérologique doit être pratiqué quand les tests PCR sont négatifs alors que les symptômes cliniques ou les données du scanner font fortement soupçonner une Covid-19. Il peut aussi être utilisé chez des personnes pour qui le risque d'être infecté ou de l'avoir été est important comme les professionnels soignants. Outre cet intérêt diagnostique, les tests sérologiques offrent un grand intérêt en santé épidémiologique. « Les anticorps IgG restant présents dans le sang au moins 7 semaines, ils permettent de dire si une personne a été infectée. Cette information est importante au niveau de la population pour comprendre la dynamique de l'épidémie, mieux cerner comment elle se transmet à l'échelle d'une région par exemple et évaluer l'immunité collective », ajoutent-ils. D'apparition plus récente que les tests PCR, les tests sérologiques sont encore en cours de développement pour certains, d'évaluation et de validation officielle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.