Et revoilà Benkirane, le retour!    MCA/OCDE : Convention de partenariat pour l'amélioration des pratiques dans l'enseignement secondaire    Vaccin anti-grippal: le risque de pénurie se précise    France: voici les modalités du confinement    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Condoléances du Roi Mohammed VI à la famille de feu Mohamed Melehi    BAM: hausse du crédit bancaire en septembre    Le Maroc dénonce l'attaque perpétrée à Nice    Covid-19 au Maroc : De nouveaux chiffres inquiétants    Air Arabia. une liaison Casablanca – Rennes pour la première fois    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    David Fischer parle des relations Maroc-USA dans le Washington Times    Procès à distance: 8.775 audiences du 27 avril au 23 octobre    Attaque dans une église à Nice: plusieurs morts et blessés (VIDEO)    Le président Erdogan a reçu un message du roi Mohammed VI    Le journaliste Driss Ouhab est décédé du Covid-19    CRI de Casablanca-Settat : 37 MMDH d'investissements approuvés à fin septembre    MCA-Morocco prolonge les dates de préparation des offres    Taxe de solidarité : Benchaaboune campe sur ses positions    Les éclaircissements de Abdelouafi Laftit    Tanger : Inauguration du siège de la Maison méditerranéenne du climat    Alerte – Afrique : Les Africains doivent se préparer à une 2e vague    Mort de Driss Ouhab: les journalistes lui rendent hommage (PHOTOS)    Ahmed Amsrouy Belhassane, un grand capitaine de l'industrie s'en va    Anticiper la brutalité : Un reconfinement ciblé est à nos portes    France. Avignon : un homme équipé d'une arme de poing abattu par la police    France : Nouvelle attaque au couteau évitée in extremis à Avignon    Vers la création de la Chambre de commerce maroco-kényane    Edito : Diplomatie    Météo: temps assez ensoleillé ce jeudi au Maroc    Botola Pro / D1 : Youssef Fertout s'engage avec le Rapide Club Oued Zem    Ligue des champions : Dortmund n'a plus d'âme, la faute à Lucien Favre ?    Premier but de Ziyech avec Chelsea (VIDEO)    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Coronavirus: nouvelles guérisons au Raja    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Projection de "Mica " d'Ismail Ferroukhi au Festival du film d'El Gouna    Johnny Depp toujours en guerre contre "The Sun "    a Zambie se dote d'un consulat général à Laâyoune    Sahara marocain: quand les médias « algésariens » inventent de toute pièce une fake news    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Ligue des champions : les résultats de la soirée    Laftit: une série de compétences propres seront transférées aux régions    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdeslam Seddiki pointe du doigt les « réalisations et les grandes réformes » du gouvernement
Publié dans Barlamane le 30 - 09 - 2020

A quelques mois des élections, le gouvernement a présenté son bilan relatif à la troisième année de sa mandature (avril 2019-mars 2020) après avoir présenté les bilans des deux années précédentes depuis son investiture en avril 2017.
Alors que le Chef du gouvernement fait l'éloge des avancées enregistrées durant l'actuel mandat, Abdeslam Seddiki, économiste et homme politique marocain, affilié au Parti du progrès et du socialisme (PPS), rappelle, dans un billet publié sur le site du parti, que programme gouvernemental « ne comporte pas de mesures chiffrées à l'exception de rares chiffres d'ordre macro-économique, lesquels ont perdu toute signification sous l'effet de la crise sanitaire et économique. Tout au mieux, y sont annoncées des mesures sous forme de déclarations d'intention : sans chiffrage, sans calendrier et sans évaluation de coût ».
Ainsi, tout exercice de comparaison entre le réalisé et le prévu relève de l'arbitraire et d'une pure création de l'esprit. « Dès lors, on ne comprend pas sur quelles bases le Chef du gouvernement, s'est permis d'annoncer que 56% des mesures prévues par le programme gouvernemental sont déjà entièrement réalisées, que 33% sont en cours de réalisation, 4% sont en phase de lancement et 7% sont bloquées ou non encore lancées », précise Abdeslam Seddiki.
L'économiste pointe du doigt les « réalisations et les grandes réformes » du gouvernement. « Pour soutenir le secteur du commerce, le gouvernement œuvre « pour la préparation d'une stratégie nationale de développement du commerce » (p.50). C'est avec la même légèreté qu'il aborde d'autres secteurs aussi importants que la PME, l'artisanat l'économie sociale ou le tourisme. Pour promouvoir les PME, on compte sur le nombre de déplacements, de foires internationales, conférences et réunions auxquelles on a assisté ! (p.51) (...) A longueur du texte, que d'anomalies relevées, que de platitudes annoncées dans le mépris de notre intelligence collective en tant que citoyens (...) De la pure littérature en somme !« , relève-t-il.
« La question qui se pose en définitive est la suivante : le gouvernement a-t-il suffisamment de courage politique pour venir devant le Roi et le peuple et reconnaître son incapacité à gérer les affaires du pays et apporter des solutions aux multiples défis qu'il affronte dans une conjoncture de crise généralisée? Seuls de grands dirigeants et des hommes d'Etat d'envergure seraient en mesure de le faire. C'est loin d'être le cas chez nous où la devise « j'y suis, j'y reste » fait encore partie d'un certain archaïsme de gouverner », conclut-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.