Maroc : 1 819 agents d'autorité concernés par un mouvement de mutation    Maroc : Les contrôleurs aériens vent debout contre l'ONDA    Maroc : Le Radisson Hotel Group ouvre son deuxième resort à Saïdia    Maroc : 20 morts et 34 blessés dans un accident entre Khouribga et Fqih Ben Saleh [nouveau bilan]    Canicule au Maroc : Jusqu'à 46°C entre vendredi et dimanche    Dakhla : Une touriste française succombe à ses blessures causées par des chiens errants    L'ambassadeur chinois à Washington met en garde les Etats-Unis contre les conséquences de son soutien à Taïwan    Guerre et paix : Manœuvres tous azimuts    Myanmar : Les Rohingyas exigent un environnement favorable à leur rapatriement    France : Des stations de métro noyées à Paris    Ronaldo promet la "vérité" en réponse aux "mensonges" des médias    Serie A: ouverture d'une enquête après les cris racistes contre Osimhen    Compétitions africaines interclubs : La participation des Raja, Wydad (LDC) ,AS FAR et RSB officiellement validée par la CAF    Ronaldo, le footballeur ''SDF'! : Il pourrait trouver refuge chez l'Atletico !    Le roi Mohammed VI félicite les présidents indonésien et gabonais    Israël et la Turquie décident la reprise totale des relations diplomatiques    Tunisie: la nouvelle constitution adoptée à 94,6% des voix    Face au mutisme des autorités, des étudiants venus d'Ukraine cherchent d'autres pays d'accueil    Saisie à Djeddah de plus de 2 millions de comprimés d'amphétamine    Mo.Salah : Un ''King'' reconnaissant et généreux envers sa patrie !    Le Gabon célèbre sa fête nationale à Laâyoune, en fanfare, événement majeur    Le Nord plébiscité par les touristes    Coupe du monde 2022: La FIFA a organisé des séminaires sur trois continents pour 129 officiels de match    La Fifa suspend la Fédération indienne pour «violation grave»    Charte de l'Investissement : Les non-dits d'une réforme censée tirer le secteur privé de son marasme    L'Ukraine annonce le départ du 1er navire de céréales pour l'Afrique    À Laâyoune, l'ambassadeur gabonais a déposé une gerbe sur la tombe des martyrs marocains    «Vaste manifestation marocaine vers Tindouf»: séisme en Algérie après les propos d'Ahmed Raïssouni    Tiznit : Commémoration du 43ème anniversaire de la récupération de Oued Eddahab    Penser l'amour : Dans le jardin amoureux de Fatéma Mernissi    Culture et conflits : Une crise de mutation pour sauver le monde    Tarfaya / Forteresse : "Casa del Mar" 50 MDH pour restaurer un joyau architectural    Essaouira : La tribu Oulad Tidrarine Alansar fête son 46è moussem culturel et religieux    20ème édition du Tremplin L'Boulevard: 17 artistes attendus du 23 septembre au 2 octobre    Revue de presse quotidienne de ce mercredi 17 août 2022    Immobilier: Les prix en hausse de 0,4% au T2    Biden signe la loi sur la réduction de l'inflation    Mdiq-Fnideq: les efforts se poursuivent pour circonscrire l'incendie de la forêt "Kodiat Tifour"    Trafic de drogues et de psychotropes : Arrestation de 26 individus à Fès    Egalement influenceuse et actrice: Safia Tazi chante «Ghandirha»    Algérie-Espagne : Les relations commerciales toujours suspendues    Cours des devises du mercredi 17 août 2022    La bonne gouvernance s'étend à la société civile    Accidents de la circulation: 20 personnes décédées et 2.244 autres blessées    Jeux de la solidarité islamique : Cinq médailles de bronze pour le Maroc    Mouvement de mutation dans les rangs des agents d'autorité, 1.819 agents concernés    Colonies de vacances sous le thème « Consolider le cinéma de l'enfant »    20e édition de L'Boulevard : Le Tremplin du 23 au 25 septembre au R.U.C Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Maroc condamne vigoureusement les attentats de Vienne
Publié dans Barlamane le 03 - 11 - 2020

Le Royaume du Maroc condamne "dans les termes les plus vifs" les terribles attentats qui ont frappé lundi la ville de Vienne, a souligné mardi le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita.
"Je voudrais avant tout exprimer toute la tristesse que nous avons ressentie hier à la suite des terribles attentats qui ont frappé le cœur de l'Europe centrale, à Vienne," a indiqué le ministre, qui intervenait par vidéo-conférence lors de la Conférence annuelle méditerranéenne de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).
"Nous condamnons dans les termes les plus vifs ces actes méprisables. Nous sommes aux côtés des Autrichiens dans ces moments de douleur alors que nous nous opposons à la violence, à la haine et au rejet de l'altérité," a poursuivi Bourita.
"Nos pensées vont aux victimes, à leurs familles et au peuple autrichien", a-t-il souligné.
Abordant le partenariat méditerranéen de l'OSCE, le ministre a affirmé que la tenue annuelle de cette conférence est une démonstration de sa vitalité, estimant que "notre relation, qui remonte au processus d'Helsinki, n'a jamais perdu de sa pertinence".
Cette relation est désormais plus pertinente car aussi bien les membres de l'OSCE que les partenaires méditerranéens continuent de lutter contre la pandémie de Covid-19 et ses conséquences dévastatrices, a-t-il expliqué.
M. Bourita intervenait lors du segment politique de la conférence tenu sous le thème "réponse globale aux défis de sécurité actuels: promouvoir la sécurité à travers une croissance durable et économique pendant la pandémie du COVID-19".
Le ministre a en outre insisté que le Maroc – le pays le plus proche de l'Europe – a toujours été attaché à la Méditerranée, notant que le partenariat avec l'OSCE fait certainement partie de cet engagement. "Le Maroc s'efforce d'établir un partenariat fort, durable et diversifié".
S'agissant de l'espace méditerranéen, il a affirmé qu'il s'agit d‘"une terre d'opportunités, mais aussi de défis", relevant que cet espace est soumis à des tendances antagonistes qui favorisent des dynamiques à la fois vertueuses et complexes.
"Des dynamiques vertueuses, car notre région a évolué positivement. Les histoires de réussite sont nombreuses. Les pays méditerranéens ont réussi à maintenir leur stabilité politique; ils ont maintenu leur vitalité économique et les élites méditerranéennes ont gagné plus de dynamisme," a-t-il expliqué.
"Parallèlement, des dynamiques complexes sont en jeu. Les défis auxquels fait face la Méditerranée sont à la fois chroniques, structurels et nouveaux," a toutefois relevé M. Bourita, notant que les écarts économiques et démographiques entre les deux rives sont aigus.
Il a de même évoqué la gravité des problèmes écologiques, en indiquant que la Méditerranée est l'une des régions les plus menacées par le changement climatique.
Outre la question palestinienne, "qui reste au cœur de notre région", les tensions croissantes et les guerres par procuration menacent la stabilité et la sécurité de la Méditerranée, a-t-il affirmé, faisant remarquer que la menace terroriste est d'autant plus importante puisque la Méditerranée "trouve son extension dans la région du Sahel qui abrite déjà les terreaux du terrorisme et de l'extrémisme violent".
M. Bourita a, par ailleurs, souligné que le Maroc a toujours tenu – en tant que pays méditerranéen et atlantique – à être un vecteur de paix dans sa région et un trait d'union entre les régions, ajoutant que le Royaume préconise une approche holistique qui prend compte de l'intersectionnalité des défis.
"Qu'il s'agisse de gouvernance des migrations, de lutte contre le terrorisme ou contre le changement climatique, nous mettons en œuvre des approches pluridisciplinaires qui ne s'arrêtent jamais à la dimension purement sécuritaire, mais intègrent également des composantes économiques, sociales et même religieuses", a tenu à préciser le ministre.
Et d'insister que le Maroc défend aussi une approche fondée sur la responsabilité partagée et la non-ingérence.
"C'est quelque chose en quoi nous croyons et que nous faisons. Nous l'avons fait à Skhirat, pour promouvoir l'accord politique libyen du 17 décembre 2015. Nous l'avons encore fait à Bouznika, pour promouvoir le Dialogue inter-libyen et nous continuons à le faire," a conclu M. Bourita.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.