Sahara : De Mistura effectue une visite en Russie    A l'ONU l'Equateur, pays reconnaissant la «RASD», donne du souci au Polisario    La paire USD/MAD atteint un nouveau record    Maroc : La chaîne de production du lait bientôt soutenue par le gouvernement    Le Français Guerlain Chicherit (Auto) remportent la 22ème édition du Rallye du Maroc    Messi annonce que le Mondial de Qatar serait "sûrement" le dernier pour lui    Le Maroc éliminé en quarts de finale du Mondial de football pour amputés    Amical Futsal : Choc de titans entre le Maroc et le Brésil    Benguerir: Décès d'un individu placé en garde à vue lors de son transfert à l'hôpital    Ahmed Réda Chami : « Le Maroc est fortement engagé sur la voie de l'utilisation des transports réduisant l'empreinte carbone »    Sous le Haut patronage du Roi Mohammed VI, 14ème édition du Festival de la mode en Afrique à Rabat pour promouvoir le secteur    Le Maroc réagit au démenti de l'ambassade de France sur la censure de l'interview de Ferhat Mehenni sur CNews    Education: le statut des enseignants-cadres désormais uniformisé à travers un décret    Messi fait une annonce fracassante pour le Mondial au Qatar (VIDEO)    Photos. Voulez-vous louer la villa de Diam's à Marrakech ?    Consécration des tables rondes et renouvellement du mandat de la MINURSO    Taux de croissance, inflation, masse monétaire… l'essentiel de la note de conjoncture du HCP    Détournement de fonds à la mairie de Marrakech: le verdict est tombé pour l'ancien maire    Le gouvernement aspire à parvenir à une vision commune sur la réforme des retraites d'ici mars 2023    Football : la candidature Maroc-Espagne-Portugal au Mondial 2030 otage de la mémoire courte européenne ?    Migration : L'Union européenne souligne «l'engagement fort» du Maroc    Inflation: une nouvelle rallonge budgétaire de 12 MMDH (Conseil de gouvernement)    Covid-19/Maroc : 135 cas actifs à l'échelle nationale (0.01%)    Le Maroc et l'Arabie Saoudite concluent un accord de transport aérien    Bourse de Casablanca: Clôture dans le vert    Casablanca : Halte aux charrettes à traction animale !    La chaine CNews mise à nu après l'annulation d'une émission consacrée au leader du MAK, Ferhat Mehenni    [Vidéo] Alger: tentative de suicide d'un policier    À Alger, un policier harcelé par sa hiérarchie tente de se suicider    Botola: découvrez le programme de la 5ème journée    Championnat arabe de cyclisme sur piste (1ère journée) : Le Maroc remporte trois médailles, dont deux en or    Symposium de l'eau à Casablanca: Focus sur l'efficacité et la sécurité hydriques au Maroc (VIDEO)    Le capitaine Ibrahim Traoré officiellement nouveau président du Burkina Faso    Annie Ernaux remporte le prix Nobel de littérature 2022    Quand la numismatique nous raconte l'Histoire !    Sécurité : Une délégation de l'OTAN s'est rendue au Maroc    Décès de 66 d'enfants en Gambie: l'OMS ouvre une enquête concernant 4 sirops contre la toux    L'OPEP+ réduit considérablement la production de pétrole    Exposition « Regard à travers l'art» : Une invitation à l'observation et à la révélation    Une 3ème édition à l'espace Toro et pour tous les goûts    250 cavaliers au 16ème Festival de tbourida à Inezgane    Khaled Nezzar. Le grand comploteur contre le Maroc serait agonisant    Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger...des températures assez douces ce jeudi    Cacao. La Côte d'Ivoire maintient son leadership    Santé : 1,7 MMDH pour la mise à niveau et l'équipement de CHU    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce jeudi 6 octobre 2022    Mathafi : lancement du programme d'initiation à l'art    Le Maroc et la France appelés à préserver leur relation et à la projeter face aux nouveaux défis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le CDH interpellé sur les violations des droits de l'Homme à Tindouf
Publié dans Barlamane le 02 - 03 - 2021

Le Conseil des droits de l'homme (CDH) de l'ONU a été interpellé, lundi, sur les violations des droits de l'homme perpétrées à l'encontre des populations sahraouies des camps de Tindouf, en Algérie, et sur la responsabilité des autorités de ce pays dans la répression, la torture et les enlèvements des opposants dans lesdits camps.
Intervenant dans le cadre du point 2 de l'ordre du jour de la 46e session du Conseil des droits de l'homme, le défenseur sahraoui des droits humains, Adnan Braih, a attiré l'attention du Haut commissariat des Nations Unies aux Droits de l'homme sur le calvaire "des milliers de Sahraouis condamnés au silence dans les camps de Tindouf dans le Sud-Ouest de l'Algérie, où le polisario et ses milices armées sèment la terreur" dans le but d'étouffer par tous les moyens la protestation et la colère populaire dans les camps.
"Confiant dans votre engagement d'être la voix des sans voix, je viens plaider le cas de milliers de Sahraouis condamnés au silence dans les camps de Tindouf dans le Sud-Ouest de l'Algérie où le polisario et les milices armées sèment la terreur et règnent par le feu et le sang, profitant de la complicité des autorités algériennes qui font fi des appels du Secrétaire Général de l'ONU, des décisions et avis des Organes de Traités, et des mécanismes onusiens des droits de l'homme qui engagent la responsabilité directe de l'Etat d'Algérie dans les violations graves des droits humains perpétrés par son armée et par les milices du polisario", a souligné M. Braih.
Braih est revenu sur le cas de son propre frère, Ahmed Khalil Braih, ancien membre du polisario qui a été enlevé en janvier 2009 par les services de renseignements algériens, alors qu'il devait mener une enquête sur des violations commises par les dirigeants des séparatistes.
"En effet, l'Etat algérien refuse toujours de dévoiler le sort de mon frère, Ahmed Khalil Braih, enlevé par ses services de renseignements en janvier 2009 à Alger au moment où il était conseiller aux droits de l'homme auprès du secrétaire du polisario, en dépit de la décision du Comité des droits de l'homme rendue publique en juillet 2020, et des manifestations dans les camps de Tindouf pour exiger sa libération", a-t-il plaidé.
Adnan Braih a exhorté le Haut commissariat aux droits de l'homme à "agir afin que les autorités algériennes assument leurs responsabilités en garantissant les droits des Sahraouis se trouvant sur son territoire, tel que cela est exigé par le système des Nations Unies des droits de l'homme, et en mettant un terme à l'impunité dont jouissent les tortionnaires".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.