Covid-19 au Maroc : 196 écoles et 30 établissements de missions étrangères fermés    Les rebelles du Yémen tirent des missiles contre les Emirats et l'Arabie    Tuchel: « Ziyech a livré son meilleur match avec Chelsea »    CAN-2021: Fayçal Fajr, seul cas positif au Covid-19    Journée internationale de l'éducation: l'INDH,un acteur engagé dans la transformation éducative    Covid-19/France: le pass vaccinal entre en vigueur ce lundi matin    Météo: les températures prévues ce lundi    USA: la vague Omicron atteint bientôt son pic    Covid dans les écoles : 5.802 cas et 196 fermetures au Maroc    L'honneur du maillot... de l'ado au joueur !    Burkina Faso. Le président Kaboré détenu dans un camp militaire    CIH BANK lance CIH PAY    La France n'a délivré que 69.408 visas aux Marocains en 2021    Boufal et Hakimi dans l'équipe type    Covid-19 : Les Comores sans gardien de buts face au Cameroun    Armand Boua révèle ses «enfants de Yopougon» et de Tanger chez Montresso    Mehdy Mariouch expose ses «Studios. (c)» à Meknès    Spotify lance «Ghareeb Alay» d'Eliana et Balti    Environnement: Marrakech se dote d'un hôtel éco-responsable    Système normatif marocain : Une production en quête d'attractivité    Voitures électriques : la Chine choisit le marché marocain pour percer en Afrique    Coupe d'Afrique des nations : Hakimi et Boufal, plébiscités par la CAF    Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc : Renforcer la résilience et la protection des migrants    Transition politique en Guinée: Après nomination des membres du CNT, les scenarii du possible    Bruxelles: Débordements lors d'une manifestation contre les restrictions anti-Covid    La US Navy saisit un navire de contrebande d'armes dans le golfe d'Oman    Un parti d'opposition dénonce la « criminalisation » de l'action politique en Algérie    Emprisonnement pour délits mineurs: des experts mettent en garde contre les coûts financiers et sociaux    TotalEnergies et Chevron se retirent de Birmanie, presque un an après le coup d'Etat    «Marocains d'Algérie : Rafle au Couchant», nouveau roman de Mansour Kedidir    Interview avec Abdesselam Idrissi : « Le commerçant et l'investisseur marocains préfèrent la justice classique»    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    António Guterres a clairement désigné les parties concernées par le dossier du Sahara    La justice britannique examine la demande d'appel de Julian Assange pour suspendre son extradition    Le Polisario et la fuite en avant    Maroc : mais où sont passées les abeilles ?    كأس أمم إفريقيا: مسحة فيصل فجر إيجابية ويخضع حاليا للبروتوكول الصحي المعتمد    La revue de presse du lundi 24 janvier    Neuf individus interpellés dans une affaire de falsification et de trafic de drogue, dont 2 policiers    Edito : Courage de réformer    Le temps qu'il fera ce lundi 24 janvier 2022    Drâa-Tafilalet : l'INDH contribue à la réalisation de 978 unités du préscolaire entre 2019 et 2021    Un club de Premier League courtise Sofyan Amrabat    L'Algérie nie le report du sommet arabe, annoncé pourtant en mars par Tebboune    La femme marocaine traditionnelle à l'honneur    Invité d'Info Soir, Rachid Benzine dit tout sur son nouveau livre « Voyage au bout de l'enfance » (Vidéo)    Magazine : Saïd Afifi, âme de déconstruction massive    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le grand pèlerinage à la Mecque en format réduit, les Marocains dépités
Publié dans Barlamane le 12 - 06 - 2021

L'Arabie saoudite va autoriser 60 000 de ses résidents vaccinés contre le coronavirus à effectuer le hajj, grand pèlerinage musulman à La Mecque qui doit avoir lieu en juillet, un quota drastiquement réduit pour la deuxième année consécutive face à la pandémie de Covid-19.
Ceux qui voudront effectuer le hajj devront être des résidents ou des nationaux, avoir entre 18 et 65 ans, ne pas souffrir d'une maladie chronique et avoir été vaccinés, a indiqué samedi le ministère du Hajj et de la Omra dans un communiqué relayé par l'agence officielle SPA, une nouvelle qui a désenchanté beaucoup de Marocains.
Lors du dernier hajj, un des cinq piliers de l'islam, seuls une dizaine de milliers de fidèles résidant en Arabie saoudite avaient pu effectuer ce rite, contre 2,5 millions de participants venus du monde entier en 2019.
«Considérant la foule immense qui effectue le hajj, en passant de longs moments dans plusieurs endroits spécifiques, le plus haut niveau de précaution sanitaire est nécessaire», a ajouté le ministère du Hajj, précisant que les autorités compétentes continuaient de surveiller la situation sanitaire et notamment l'apparition de nouveaux variants.
En avril, le royaume avait déjà annoncé que seules les personnes vaccinées seraient autorisées à effectuer la Omra, le petit pèlerinage musulman réalisable tout au long de l'année, à partir du début du mois de jeûne du ramadan, suscitant des mécontentements.
Le petit pèlerinage, suspendu en mars 2020 en raison de la pandémie, avait repris timidement début octobre avec des mesures de précaution drastiques dans ce pays du Golfe le plus touché par l'épidémie.
Dans un premier temps, seuls 6 000 Saoudiens et résidents étrangers en Arabie saoudite avaient été autorisés chaque jour à effectuer la Omra, avant que ce nombre ne passe à 20 000.
Quelque 60 000 personnes sont actuellement autorisées à effectuer les prières quotidiennes dans la Grande Mosquée de la Mecque, première ville sainte de l'islam.
Il n'est pas possible pour les pèlerins de toucher la Kaaba, construction cubique au centre la Grande mosquée, vers laquelle se tournent les musulmans du monde entier pour prier.
L'Arabie saoudite a officiellement recensé plus de 463 000 cas de coronavirus sur son sol, dont plus de 7 500 décès.
Les autorités du royaume de 34 millions d'habitants ont annoncé avoir administré plus de 15 millions de doses de vaccin.
En temps normal, le hajj et la omra rapportent environ 10,3 milliards d'euros par an à l'Arabie saoudite, qui tente de diversifier son économie ultradépendante du pétrole.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.