Ultime sondage: Lula toujours grand favori de la présidentielle au Brésil    Le Ministère de la Santé lance la campagne de sensibilisation et de dépistage des Cancers du Sein et du Col de l'Utérus    Attentat contre la mission de l'ONU en RDC: Guterres appelle à une enquête Politique    L'ouragan Ian laisse dans son sillage une Floride dévastée    Le Maroc compte présenter sa candidature pour l'organisation de la CAN-2025 de football    Institut Choiseul. Qui sont ces 12 dirigeants marocains dans le top 100 meilleurs Africa 2022    Le temps qu'il fera au Maroc, ce dimanche 2 octobre    L'Boulevard: les organisateurs prennent « très au sérieux » les témoignages de viols    L'Ambassade du Maroc met en place une cellule de suivi de la situation au Burkina Faso    Burkina Faso: Le chef de l'ONU condamne "toute tentative" de prise de pouvoir par la force    CHAN 2022 : Le Maroc hérite du Soudan, Madagascar et Ghana    CHAN-2022 (tirage): Le Maroc hérite du Soudan, Madagascar et Ghana    Mondial de football pour amputés / Maroc-Irlande (6-0) : Très belle entame marocaine    Botola : Les résultats de la 4e journée    L'aéroport de Marrakech a affiché un taux de récupération de 91% en août    L'équipe du Maroc remporte le titre du All Africa Golf Championship 2022 en Egypte    SM le Roi félicite le Prince héritier d'Arabie Saoudite suite à sa nomination président du Conseil des ministres    Pêche : Le Maroc et la Mauritanie signent un programme exécutif 2023-2024    Tanger: Un Colombien interpellé pour trafic de drogues par avions légers    Annulation des vols de la RAM vers et depuis Ouagadougou du 1er au 2 octobre    L'Boulvart souhaite l'ouverture d'une enquête sur les témoignages de viols lors du concert    Mohamed Joudar élu nouveau Secrétaire général de l'UC    La Galerie Banque Populaire inaugure sa rentrée culturelle    Casablanca: La première soirée de L'Boulevard vire au chaos    فيروس كورونا: تسجيل 16 إصابة جديدة في 24 ساعة الأخيرة    Scandale. Des contrebandiers du Polisario coincés révèlent les noms de leurs complices hauts gradés de l'armée algérienne    Annulation des vols de la RAM vers/depuis Ouagadougou des 1er et 02 octobre    L'Association Nationale des Eleveurs Ovins et Caprins tient son AG à Meknès    Elections au Québec: Le chef d'un parti exclut deux candidats pour des propos antimusulmans    Vingt individus interpellés pour liens présumés avec un réseau d'immigration illégale    Covid-19/Maroc : 3.087 PCR réalisés en 24H    Plus de six tonnes de drogue incinérées à Dakhla    Burkina: déploiement de militaires à Ouagadougou après de nouveaux tirs    Le Maroc présentera sa candidature pour l'organisation de la CAN-2025 de football    Victoire historique de nos Lions équipe Amputé!    Diaspo #258 : Fattah Abbou enseigne la musique amazighe aux Américains    Délais de paiement : Détails du nouveau projet de loi adopté par le gouvernement    Carburant. Baisse des prix à la pompe, dès ce samedi 1er octobre    Opération non-notifiées : le Conseil de la Concurrence durcit le ton et enchaine les sanctions    Nouakchott: Sadiki reçu par le Premier ministre mauritanien    Les camps de Tindouf sont totalement abandonnés par l'Algérie « dans des conditions scandaleuses »    Gasoil/essence: le gouvernement travaille sur les recommandations du Conseil de la concurrence    Symphonyat 2022. « L'art n'a pas de religion »    Conseil de gouvernement : Le mandat des membres du CNP prorogé de six mois    Juan Vivas appelle au maintien de l'obligation de visa pour tous les Marocains se rendant à Ceuta    Festival du court métrage de Marrakech : «Ultimate Ink» de Yazid El Kadiri primé    Jazz au Chellah : Un concert d'ouverture inédit avec Arifa, Soukaina Fahsi et Aziz Ouzous    L'Institut français de Tanger expose ses priorités    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Affaire Pegasus : «Amnesty n'a pas pu fournir des preuves en faveur de ses hypothèses» dit Me Baratelli
Publié dans Barlamane le 04 - 08 - 2021

«La procédure lancée leur donne [Amnesty International et Forbidden Stories] dix jours pour nous transmettre des preuves de leurs accusations», avait expliqué Me Olivier Baratelli, avocat du Maroc.
Le Maroc, cité dans l'affaire relative au logiciel d'espionnage Pegasus, multiplie les attaques judiciaires en France contre les médias ayant révélé ou dénoncé l'affaire, notamment via des procédures en diffamation. Selon Me Olivier Baratelli, Amnesty International et Forbidden Stories n'ont présenté aucune preuve et tout cela paraît en effet ubuesque ; selon lui, il ne paraît pas que la lumière puisse se faire de si tôt sur les détails obscurs de cette affaire.
«Dans l'actualité on a deux choses, le délai de dix jours par lequel Amnesty International et Forbidden Stories pouvaient prouver ce qu'ils affirmaient est expiré, ils n'ont rien sorti. La situation est ubuesque, cela démontre que cette affaire est une supercherie. La deuxième actualité est que le Maroc a saisir la justice française, mais aussi la justice allemande et la justice espagnole» a affirmé, le 4 août, Me Baratelli. «Je vais remettre au procureur de la République de Paris un rapport d'expertise informatique élaboré par un collège d'expert, dont deux experts de la cour d'appel qui vont exclure toute utilisation du Maroc de ce logiciel» a-t-il révélé.
«Forcément le Maroc a des détracteurs sur la scène internationale. Le Maroc est leader dans la lutte internationale contre le terrorisme, c'est un ami de toujours de la France, a beaucoup aidé à déjouer des attentats sur le territoire français, cela peut déplaire à certains, c'est ce que nous allons demander à la justice d'éclairer et dévoiler qui est derrière cette manipulation» a ajouté Me Baratelli qui a pointé auparavant que ces fuites «ne sont que l'incarnation d'une volonté dirigée vers un but fixé d'avance ; le moindre détail en est ainsi l'expression d'une fonction voulue qui doit concourir à réaliser un objectif en quelque sorte prémédité, cibler le Maroc».
Le 22 juillet, le Maroc avait lancé une première procédure en diffamation contre Amnesty et Forbidden Stories, les deux organisations ayant obtenu une liste controversée de numéros de téléphones prétendument ciblés par Pegasus, logiciel développé par le groupe israélien NSO.
Fin juillet, Me Baratelli a annoncé avoir fait remettre quatre nouvelles citations directes en diffamation. Deux d'entre elles visent le quotidien Le Monde, une troisième poursuit Mediapart et la dernière attaque Radio France.
Une première audience procédurale est prévue le 15 octobre devant la chambre spécialisée en droit de la presse, mais si un procès se tenait, il ne devrait pas avoir lieu avant environ deux ans.
De son côté, le ministre marocain de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, dépose mercredi à Paris une plainte en dénonciation calomnieuse à l'encontre de Mediapart et de son directeur de publication Edwy Plenel, a annoncé dans un communiqué l'avocat du ministre, Me Rodolphe Bosselut.
Le ministre entend se dresser contre les allégations insidieuses et les calomnies colportées depuis plusieurs jours par ces médias qui portent des accusations graves, contre des institutions qu'il représente, sans avancer la moindre preuve concrète, poursuit le communiqué. Le ministre dénonce encore une cabale médiatique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.