Lions de l'Atlas : les clés de l'exploit    Révision des listes électorales : Le dépôt des demandes d'inscription ouvert jusqu'à fin décembre    Le gouvernement examine les projets de loi sur la réforme du système de santé    La revue de presse du vendredi 2 décembre    Maroc-Espagne : signature d'une convention de coopération relative au projet d'appui à la consolidation des Centres techniques industriels    CTM améliore son CA consolidé de 17,1%    Carburant : baisse significative du prix du gasoil    Maroc-Allemagne : signature d'un avenant à la convention relative aux financements des mécanismes de garantie    Jamal El Karkouri, un architecte et designer qui brille    Remises migratoires : une hausse de 5% en 2022 (Banque mondiale)    John Herdman analyse la victoire des Lions de l'Atlas    Mondial 2022 / Dernière journée de la phase de poules : Le Ghana, fort probable. Le Cameroun, peu de chance!    Mondial 2022 / Lu sur Twitter / l'image du jour : Nasser Bourita Ministre des Affaires étrangères qui siffle pendant les possessionsI de balle du Canada'    Mondial 2022 / Arbitrage : Les Allemands crient au scandale!    Lions de l'Atlas : Point presse de Regragui et Hakimi après la qualification en 8ès    «Traces de lumière» de l'artiste maroco- italien Abdelkader Meskar à Rabat    «Star Stars in The Place» fait son grand retour à Marrakech    Promotion du patrimoine muséographique : Les détails de la nouvelle convention entre la FNM et le ministère de la culture    WM Power ranking 2022 : Le Maroc 10è meilleure équipe au monde    Coupe du Monde 2022: 63% des Marocains regarderont les matchs (enquête)    Mondial 2022. Les Lions de l'Atlas face aux Matadors espagnols en 1/8è    Météo: les prévisions du vendredi 2 décembre    Mort d'un homme en garde à vue : les précisions qui font taire définitivement les rumeurs    L'ouverture d'un consulat à Dakhla renforce les relations entre Guatemala et Rabat    Décès de Yassine Chibli : le Procureur général du Roi dévoile les résultats de l'enquête    Mondial 2022 : l'Allemagne à terre, quitte la compétition    Le roi ordonne l'augmentation progressive de l'allocation mensuelle des imams    Le prince héritier de Dubaï félicite chaleureusement les Lions de l'Atlas après leur qualification en 8ème    Liberté de la presse : Mediapart obtient gain de cause auprès de la justice française    Covid-19/Maroc : 1.290 cas actifs à l'échelle nationale dont 7 cas admis en REA    15 morts et 27 blessés dans une attaque contre une école afghane    Le gouvernement déterminé à réussir le chantier de réforme du système national de santé    Palestine : Les USA s'engagent à rouvrir le consulat palestinien    Casablanca / Opéra Royal du Maroc : La métropole vibre au rythme du 1er Gala    Une nouvelle exposition de l'artiste Mahi Binebine    Le raï algérien désormais inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO    Algérie: Un ancien ministre des travaux publics condamné à 12 ans de prison pour corruption    Espagne : Expulsé d'Allemagne, un Marocain arrêté pour endoctrinement djihadiste    Révision annuelle des listes électorales générales: le délai d'inscription expire le 31 décembre    L'UGTM appelle le gouvernement à préserver la dignité des travailleurs    La République du Guatemala ouvre un consulat général à Dakhla    Rabat : L'Espace Rivages accueille une exposition du Maroco-italien Abdelkader Meskar    Mariages des mineures: Ouahbi promet d'interdire les autorisations judiciaires    Afrique du Sud : le scandale du cambriolage agite le sommet de l'Etat, l'argent sale mis en cause    Sidaction : coup d'envoi de la campagne 2022    Alerte météo : Fortes averses parfois orageuses et chutes de neige ces jeudi et vendredi    Patrimoine culturel immatériel : Le Royaume immunise ses trésors humains    A vos parapluies ; il va pleuvoir ce jeudi 1er décembre 2022    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Crise Alger-Paris : le ravitaillement des troupes de Barkhane perturbé
Publié dans Barlamane le 04 - 10 - 2021

La coalition de forces spéciales européennes qui assure aujourd'hui essentiellement l'accompagnement au combat des forces armées maliennes est confrontée aux caprices du régime algérien, qui a affirmé que les avions militaires français ne seront désormais plus autorisés à survoler le territoire national.
L'Algérie a interdit, dimanche 3 octobre, le survol de son espace aérien aux avions militaires français devant transiter audessus de son territoire. «Une décision qui concerne au premier chef les avions de l'opération Barkhane et les quelque 5 000 militaires français déployés au Sahel. Selon l'état­-major des armées, seuls deux vols logistiques ont été concernés jusqu'à présent» rapporte Le Monde ce lundi 4 octobre.
«Les Français auraient découvert le veto algérien en fin de matinée, dimanche, en déposant leurs plans de vol. À ce stade, la position de Paris consiste plutôt à relativiser l'impact de cette interdiction. Les avions de chasse ou les drones qui opèrent au Sahel décollent essentiellement à partir de Niamey, au Niger, et n'ont pas besoin de survoler le territoire algérien. Les opérations sont actuellement concentrées dans la zone des trois frontières entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso» rapporte la même source.
Selon Le Monde, «la gêne potentielle concerne plus le ravitaillement des hommes de Barkhane ou les forces spéciales qui travaillent en cheville avec eux, notamment à partir de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso
«Alors que certaines sources font état de la volonté de l'Algérie de suspendre également le ravitaillement en carburant des forces françaises dans le nord du Mali, où les derniers effectifs et matériels sont en train d'être retirés dans le cadre du réaménagement de Barkhane» indique-t-on. «La décision d'Alger intervient néanmoins dans une phase sensible pour Paris. Depuis plusieurs semaines, le départ définitif des forces françaises de ses bases de Tessalit, Kidal et Tombouctou – prévu pour début 2022 afin de resserrer ses effectifs plus au sud vers Gao et le Niger – demeure officiellement suspendu à des discussions avec les Forces armées maliennes (FAMa) et la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma)» détaille Le Monde.
«Le faible niveau opérationnel des FAMa, associé au mandat principalement défensif de la Minusma, fait dire à beaucoup d'observateurs que le rôle de l'Algérie sera déterminant dans ce passage de relais pour la stabilité de cette région. Alger a toujours considéré cette zone, qui fut la première à passer sous la coupe djihadiste en 2013, comme son arrière­-cour, et a été le principal médiateur des accords signés en 2015 entre l'Etat malien et des groupes armés» a-t-on conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.