Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



En Algérie, aveux téléguidés, faux coupables et machinations policières
Publié dans Barlamane le 19 - 10 - 2021

Plusieurs Algériens, notamment des militants des droits humains, ont été détenus ces dernières années sur des accusations vagues d'atteinte à la sécurité nationale. Acculé, le régime modifie ses techniques de domination, et ses moyens de propagande. Résultats mitigés.
De faux aveux pour «faire histoire», des faits construits ou reconstruits d'une manière qui influence la réalité, une grille de lecture trompeuse comme celle utilisée par les Soviétiques pour diriger leurs vagues de répression : le régime algérien et ses services de sécurité ne reculent devant rien. Les attaques armées déjouées, qu'un groupe séparatiste kabyle planifiait à l'aide de complices à l'étranger rapportées les médias, ne seraient en effet qu'un leurre.
La dernière émission diffusée sur la télévision nationalité sur cet événement remplit les mécanismes de la terreur stalinienne : l'articulation d'un discours omniprésent sur «des menaces» planant sur le pays; des saboteurs et terroristes dissimulés parmi les bons citoyens algériens, avec la pratique policière de surveillance extensive de la société, d'établissement de listes d'«éléments étrangers» ou suspects.
Dans un communiqué reproduit par les médias, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé que la police avait démantelé cette semaine un réseau lié au Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK), classé terroriste par l'Algérie, et arrêté 17 personnes dans les préfectures de Tizi Ouzou, Bejaïa et Bouira, en Kabylie (nord-est). Les aveux diffusés se sont avérés insincères, inauthentiques, et plusieurs internautes ont dénonce la fabrication d'affaires judiciaires par le régime, qui utilise cyniquement le rouleau compresseur des répressions pour régler des comptes personnels, atteindre des objectifs politiques, etc. beaucoup redoutent des dénonciations forcées, arrachées après une série d'interrogatoires violents.
Selon le communiqué des autorités, les suspects ont avoué avoir été en contact permanent via Internet avec des parties étrangères opérant sous le couvert d'associations et d'organisations de la société civile et basées dans l'entité sioniste (Israël) et dans un pays d'Afrique du Nord,. Or, plusieurs sources algériennes et internationales ont démonté cette supercherie, alimentée par de faux témoins, dont un, Zaher Boukhlifa, lequel est véritablement fonctionnaire dans un ambassade algérien, présenté dans le documentaire propagandiste comme un porteur d'armes.
On savait les troupes de l'armée, la police politique ou les forces de l'ordre sont les auxiliaires d'un système algérien implacable qui utilise la terreur et l'intimidation comme des instruments essentiels d'une psychologie de masse. Maintenant, il use de films de propagande mal conçus pour fuir ses crises, et ses défaillances.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.