Affaire Ghali: La justice espagnole "enterre" l'affaire après 1 an d'enquête    Météo Maroc: temps assez chaud à chaud ce vendredi 27 mai    L'acteur américain Ray Liotta, star des "Affranchis", décède à 67 ans    Hussein al-Cheikh, nouveau secrétaire général de l'OLP    [Vidéo] Jets d'oeufs et de tomates accueillent la visite de Tebboune en Italie, confronté à la diaspora du Hirak    Sénégal: Macky Sall limoge son ministre de la Santé après la mort de 11 bébés    Nayef Aguerd se rapproche de la Premier League    « Le Bleu du Caftan » de Maryam Touzani à Cannes    Au Maroc, les réserves de sang couvrent à peine quatre jours !    Tibu Africa et Decathlon Maroc pour une alliance sportive et humaine au profit des jeunes    «Un plaidoyer commun pour la défense de l'intégrité territoriale des Etats»    La question taïwanaise dans le périple asiatique du président américain    Les Russes cherchent à s'emparer d'une ville de l'est de l'Ukraine    Un impératif et non une option pour le CESE    Tout ce qu'il faut savoir sur la billetterie    Un souffle de vie par l'image et l'échange    Entre défis de sauvegarde et enjeux de développement    Opéra NORMA de Bellini    Ligue Europa Conférence: revivez le sacre de La Roma (VIDEO)    Rabat: on connaît la date d'ouverture du nouveau « parking Bab El Had »    Inflation : la facture de compensation s'alourdit de 15 milliards de dirhams    Marina Agadir accueille une grande chaine hôtelière internationale    Variole du singe: plus de 200 cas confirmés dans le monde    NMD : Nadia Fettah Alaoui sollicite l'appui de la BAD    Maroc : La production locale d'électricité en hausse de 4,1% au 1er trimestre    Covid-19 : 239 nouveaux cas et zéro décès ce 26 mai    Maroc: Les arrivées de touristes grimpent à 1,5 million à fin avril 2022    Le Suriname ouvre un Consulat Général à Dakhla    Marrakech accueille le Festival aboudabien des courses de chevaux pur-sang arabe    Une grande éruption sous-marine visible depuis l'espace    Les changements climatiques augmentent les canicules    CHAN Algérie 2022 : Le Maroc déja qualifié, tirage au sort des éliminatoires    Un virus « tueur de cancer » en test sur un patient    Des arrestations suite à des émeutes ayant suivi le match de l'Ittihad Tanger et RSB Berkane    Covid-19: l'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 30 juin    L'Algérie confirme avoir écarté des aéroports espagnols à cause de la question du Sahara    Législatives : LREM exclut les «candidats dissidents» Mehdi Reddad et David Azoulay    Au sommet Melipol22, le Président du Conseil des ministres de Qatar s'entretient avec Abdellatif Hammouchi    Voici la liste des joueurs convoqués par Vahid Halilhodžić    Leila Cherkaoui et Abderrahmane Ouardane exposent à «Dak'Art»    «Points de vue» : Treizephotographes marocains livrent leurs sensibilités autour du monde    Berrechid: l'agresseur de l'influenceuse Loubna Mourid écroué    Le Maroc, l'UA et l'ONU célèbrent l'Afrique de l'espoir, de la diversité et du dynamisme    Le Maroc et la Hongrie veulent inscrire le partenariat économique dans leur coopération    Suisse: Roche annonce des tests PCR de détection du virus de la variole du singe    Ouverture du 15e Forum international de la Bande dessinée de Tétouan    La revue de presse du jeudi 26 mai    Corruption : Deux arrestations par semaine en moyenne grâce à la ligne directe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Projet d'attaques déjoué en Algérie : de faux aveux de culpabilité ont-ils été diffusés à la télévision ?
Publié dans Barlamane le 17 - 10 - 2021

Plusieurs personnes ont fait des «aveux» sur une chaîne de télévision nationale algérienne sur un supposé projet d'attaques armées déjoué. Problème : les révélations, les témoins, les détails dévoilés, tout serait faux. L'opinion internationale s'est-elle laissée égarer par des faits exagérés et par de fausses divulgations. Il faut le dire, l'histoire de ces étranges découvertes fournira plus d'une page curieuse aux annales relatives au régime algérien.
Jusqu'à 2019, les autorités algériennes désignaient généralement par «terroristes» les islamistes armés qui sont actifs dans le pays depuis le début des années 1990. Depuis le déclanchement du Hirak les multiples crises du régime, le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK, indépendantiste), interdit, et le mouvement islamo-conservateur Rachad, qui n'a pas d'existence légale en Algérie, sont devenus les bêtes noires du régime.
La télévision publique algérienne a diffusé cette semaine des déclarations filmées dans lesquelles plusieurs individus ont reconnaît leur culpabilité dans l'affaire «des attaques armées qu'un groupe séparatiste kabyle planifiait à l'aide de complices à l'étranger», un événement affublé jusqu'ici avec de certains oripeaux bien douteux. Depuis 48 heures, les supposés aveux accablants sont devenus un scandale à fausses attestations. Selon toute vraisemblance, le régime algérien s'est résigné à s'engager isolément dans des voies détournées qui peuvent toujours aboutir au dissentiment et au mensonge pour en découdre avec le MAK.
Après que plusieurs révélations ont révélé que Makhlouf Akli, une des protagonistes arrêtés, n'a aucune relation avec le MAK, des internautes ont débusqué l'identité d'un autre faux témoin, Zaher Boukhlifa, présenté dans l'émission algérienne comme transporteur d'armes au profit du MAK. Dimanche, on a appris qu'il est en réalité fonctionnaire algérien opérant à une représentation diplomatique allemande.
Depuis la révélation des supercheries à répétition des autorités algériennes, la plupart des médias abusés ont modifié leurs contenus en précisant dans une note que faux témoignages avaient été retirés de leurs articles. Des lanceurs d'alertes, en revanche, ont détaillé l'ensemble de l'imposture du régime algérien et le sens de sa démarche.
Dans un communiqué reproduit par les médias, la Direction générale algérienne de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé que la police avait démantelé cette semaine un réseau lié au Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK), classé «terroriste» par l'Algérie, et arrêté 17 personnes dans les préfectures de Tizi Ouzou, Bejaïa et Bouira, en Kabylie (nord-est).
Les personnes interpellées projetaient, selon la version officielle désormais très douteuse, de mener des «actions armées visant à porter atteinte à la sécurité du pays avec la complicité de parties internes prônant le séparatisme», a ajouté la DGSN. Selon le communiqué, les suspects ont avoué avoir été «en contact permanent via internet avec des parties étrangères opérant sous le couvert d'associations et d'organisations de la société civile et basées dans l'entité sioniste (Israël) et dans un pays d'Afrique du Nord», selon la même source.
Quelques heures après cette annonce, un film diffusé a tenté d'accréditer l'idée selon laquelle «pays d'Afrique du Nord pointé du doigt n'a pas été nommé, ainsi qu'Israël» ont offert un soutien logistique à la cellule démantelée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.