Aéronautique : Spirit AeroSystems prépare un programme pour le Maroc    Les images chocs de l'assaut sur la clôture Nador/Melilia (VIDEO)    Covid-19: 715 nouveaux cas au Maroc    Drame de Melilla : Le PPS veut porter l'affaire au Parlement    Mellilia ou l'horreur du Hrig violent    USA: Face à un manque criant d'effectifs, des compagnies aériennes annulent près de 700 vols    Casablanca : 1er Forum africain du théâtre social    Technologie GPON : ce qu'il faut savoir…    Algérie: deux morts dans des feux de forêt    « Roh El Mellah », le savoir faire juif transmis aux artisans    Le gouvernement belge appelé à «s'engager davantage» sur la question du Sahara    African Lion 2022: une haute délégation maroco-américaine visite l'hôpital de campagne à Taliouine    Maroc. Africa Motors lance officiellement la marque automobile Chery    L'ONEE au cœur du développement des provinces du sud    Melilla : Le CNDH crée une mission d'information à Nador et environs    Affaire Fadel Breica contre Brahim Ghali : Le juge de l'Audience nationale rejette la demande loufoque de Ghali concernant ce qu'il nomme « un plan marocain pour « faire pression » sur l'Espagne », car sans preuve judiciaire    Une ministre israélienne brille en caftan marocain (PHOTOS)    Khouribga / 21ème édition du Festival des Abidat Rma : Art vivant et patrimoine éternel    El Jadida / Moussem Moulay Abdellah Amghar : 3600 cavaliers et 500.000 visiteurs sont attendus    Allemagne/aéroports: des travailleurs étrangers pour pallier la pénurie de mains-d'œuvre    Jeux Méditerranéens - Foot / Maroc-France (0-1) : Les Marocains battus sur un penalty en attendant l'Algérie ce mardi    Coupe arabe U20 : Les Lionceaux de l'Atlas hérite du groupe 6    Oran. Des boxeurs croates victimes d'intoxication alimentaire    Migration: Des ambassadeurs africains expriment leur disposition à collaborer avec le Maroc    Maroc : Mise en échec d'une opération collective d'immigration près de la clôture de Ceuta    Infrastructure: Biden annonce une initiative mondiale de 200 milliards $    Affaire Brahim Saadoun : Le père appelle le gouvernement à intervenir et se confie sur les croyances religieuses de son fils    Le CFCM 20 ans après : l'institution ressemble davantage à une vitrine qu'à une réalité    Migration illégale: Sanchez qualifie le Maroc de "partenaire stratégique" qui se bat contre les mafias internationales    Maroc : Six nouveaux monuments historiques d'El Jadida inscrits patrimoine national    Le cri d'alerte de la société civile    Rapport : La baignade déconseillée sur 23 plages au Maroc    Centre national de l'arganier: Sadiki donne le premier coup de pioche    Latifa Akharbach plaide pour un dialogue inclusif et égalitaire à Sofia    Tourisme : Rabat mise sur son attractivité culturelle    Festival Gnaoua : La 24ème édition à partir du 22 juin 2023 à Essaouira    6,17 millions DH accordés à 14 festivals    Marathon de pétanque de Casablanca: Le Stade Marocain (hommes) et Chabab Khénifra (dames) remportent le titre    Algérie: séisme de magnitude 5,1 près d'Oran, panique générale    Botola: résultats complets et classement (28ème journée)    Classement mondial futsal : le Maroc se hisse à la 10e place (VIDEO)    Baccalauréat : 573 individus interpellés pour leur implication présumée dans des actes de fraude (DGSN)    BAM: Les exportations de la construction automobile prévues à 52,6 MMDH en 2022    L'AMIC publie son rapport sur l'impact du capital-investissement au Maroc    La récession serait inévitable pour certains pays, prévient la Banque mondiale    Cannabis médicinal: l'expérience israélienne rayonne à Casablanca    Météo: les prévisions du lundi 27 juin    Drame migratoire : Accusé par l'Algérie et le Polisario, le Maroc communique avec des ambassades africaines    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pseudo-révélations sur un projet d'attaques en Algérie : pour Anouar Malek, «les services de Tebboune ont sombré dans le ridicule»
Publié dans Barlamane le 15 - 10 - 2021

Les services de sécurité algériens ont affirmé le 13 octobre avoir déjoué des attaques armées qu'un groupe séparatiste kabyle planifiait à l'aide de complices à l'étranger, ont rapporté les médias. Un film diffusé, documentant cette opération, sème le trouble sur la réalité des faits évoqués.
«Rien ne peut décrire l'amateurisme, le ridicule et la sans-pareille bassesse d'âme qui se sont étalés durant dix-huit minutes lors de l'émission consacrée à la cellule démantelée par les autorités algériennes» : le journaliste Anouar Malek a eu des mots acerbes envers les autorités algériennes après le vrai-faux film consacré à la cellule démantelée le 13 août. «Ce qui a été diffusé, ce sont des allégations non prouvées, et non pas des données abondantes et irréfutablement accusatrices. Il serait difficile de faire voir, même dans les grandes lignes, ce qu'il en est réellement» a déclaré le journaliste algérien Anouar Malek sur sa chaîne privée sur YouTube. «C'est une œuvre de propagande sans aucune portée, sans révélations nettement formulées et réalisées avec un esprit de suite évident, sans documents dévoilés. On parle d'armes, de noms enrôlés par Israël, de Djamel Bensmaïl [le jeune homme lynché en août, accusé à tort de pyromanie en Kabylie, alors ravagée par les feux], du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK, indépendantiste), sans justifications» accuse M. Malek.
«La mystification du pouvoir algérien, c'est d'avoir créé des épouvantails avec les mots MAK et Israël et d'avoir affirmé qu'il dit la vérité en exhibant des pièces frauduleuses et des indices sans importance. Cette monstrueuse machination de mensonge qui a pris dans son engrenage des institutions de notre pays continue avec une incroyable audace. Ce qui aggrave encore le ridicule, c'est ce système d'accusation organisé qui ne repose sur rien. Des circonstances précises permettent d'affirmer, avec une probabilité voisine de la certitude, que tout a été bâclé» a-t-il souligné.
«Il s'agit d'abominables manœuvres sans aucune consistance. Les témoignages destinés à faire croire que le MAK avait organisé contre l'Algérie une machination scélérate ne tiennent pas debout. Ils étaient destinés notamment à faire croire que d'autres parties sont impliquées. Je m'attendais à des documents puissants, des indices qui ne puissent rien objecter de sérieux à leur authenticité. Quel gâchis!» s'indigne le journaliste.
«La vérité réelle, irréfutable; qu'il eût fallu et qu'il faut encore tenir en évidence sans fournir à personne raison d'en douter, c'est que le régime algérien est devenu la risée du monde avec ses mensonges et ses manipulations. Cette fausse tactique et cette légèreté de parole jettent un réel trouble sur la conduite réelle du pouvoir de Tebboune. Le malheur a voulu qu'il y eût parmi nous quelques individus hautement placés plus zélés que sages qui n'ont pas vu que leurs imprudences nuisent à l'Algérie en fournissant des prétextes très utiles à ceux qui remettent en cause le régime» a déclaré M. Malek.
«La seule démonstration supposée accabler le Maroc est le fait qu'un citoyen marocain aurait contacté une page Facebook proche du MAK. Abdelmadjid Tebboune prend pour acquis ce qu'il tente de nous faire avaler» déplore le journaliste. Le service public algérien a divulgué l'identité de plusieurs membres de la cellule démantelée, et diffusé l'extrait de témoignages dans lequel ils se présentent comme des trafiquant d'armes et disent en avoir acheté à la demande de membres du MAK.
Dans un communiqué relayé par les médias, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé que la police avait démantelé cette semaine un réseau lié au Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK), classé «terroriste» par l'Algérie, et arrêté 17 personnes dans les préfectures de Tizi Ouzou, Bejaïa et Bouira, en Kabylie (Nord-Est). Les personnes interpellées projetaient de mener des «actions armées visant à porter atteinte à la sécurité du pays avec la complicité de parties internes prônant le séparatisme», a ajouté la DGSN. Selon le communiqué, les suspects ont avoué avoir été «en contact permanent via internet avec des parties étrangères opérant sous le couvert d'associations et d'organisations de la société civile et basées dans l'entité sioniste (Israël) et dans un pays d'Afrique du Nord», selon la même source, sans qu'aucune preuve irréfutable ne soit avancée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.