Le besoin de financement brut moyen par mois à 13,4 MMDH au S2    Bliken en Afrique pour contrer la présence russe et chinoise    CAN Beach Soccer : Maroc – CIV, les Eléphants se retirent à cause d'un penalty    Le gouvernement appelle les fonctionnaires à soigner leur tenue vestimentaire    Fabrice Sawegnon. Eye of the Tycoon    ONU : Plus de 60 jeunes marocains participent au programme Future we want    La politique actuelle des visas «abîme» les relations de la France avec le Maghreb    Marhaba 2022 : Plus de 530.000 passagers entrés au Maroc via Tanger Med    Campagne 2021/22: Baisse de 14% de la valeur ajoutée agricole prévisionnelle    Une page héroïque dans l'histoire du Maroc    Gaza: Le bilan des frappes israéliennes monte à 44 morts dont 15 enfants    Les armes crépitent à nouveau dans le Haut-Karabakh    Affaire Pegasus: les services espagnols incapables d'identifier les documents volés    Football: Le Rapide Oued Zem a un nouveau président    Le Raja Casablanca signe le Libérien Peter Wilson    Supercoupe de la CAF: Wydad-Berkane aura-t-il vraiment lieu à Laâyoune?    Haaland ouvre son compteur pour City, United déjà dans le dur    L'option Ammouta se précise ?    Covid-19/Maroc: Voici les régions les plus touchées    La DGAPR explique par rapport à la situation de Souleimane Raissouni    Célébrations Achoura: 17 personnes interpellées dans plusieurs villes du Royaume    Interview. Moudawana: voici ce qu'il faut changer, selon Amina Bouayach    Espagne: arrestation d'un Marocain qui jetait des pierres sur des baigneurs    Les faucons de Lekouassem d'Oulad Frej sont lâchés    Tanjazz est de retour !    Retour des festivités dans les quatre coins du royaume    Entre les Doukkalis et les chevaux, un lien profondément enraciné dans l'histoire    L'apostille de "Dbibina" : quand les Soros-suceurs se mélangent les pinceaux et en paient le prix fort !    Espérance de vie en Afrique : Une longévité inégalée et en demi-teinte de la population    Traite des êtres humains : Simulation d'enquête et de procès entre le Maroc et le Niger    Marrakech : Les espaces verts, refuges « nocturnes » face à la chaleur torride    Casablanca : Avertissements sur la propagation des «chiens errants»    Nouveau roman d'Abderrahim Kamal: Quand des personnages manipulent leurs propres peaux    Casablanca : Lever de rideau sur la 1ère édition du Festival Al Fida national de théâtre    FC Séville : Youssef En-Nesyri persona non grata auprès des supporters    [Vidéo] Usine Auto Hall à Casablanca. Une nouvelle ligne de montage pour les camions Foton    L'AMMC lance son portail Fintech    Les Britanniques reviennent à l'argent liquide pour mieux gérer leurs dépenses    Palestine : Ce que le Maroc accomplit, ce que l'Algérie s'obstine à détruire et instrumentaliser    Renault ElectriCity. Le nouveau fer de lance du losange pour développer sa gamme électrique    Trophée Joan Gamper : démonstration de force du Barça (VIDEO)    Ily se remémore les souvenirs avec son père, Abdelaziz Stati (VIDEO)    Le 22è Festival national du film rend hommage à cinq professionnels du cinéma    L'affaire palestinienne, défouloir d'un PJD moribond    Budget    USA: Le plan de Biden pour le climat et la santé franchit le Sénat après des négociations marathon    Joe Biden dénonce le meurtre de quatre musulmans dans le Nouveau-Mexique    Feux de forêt dans le nord-ouest de l'Espagne : Plus de 4.000 hectares brûlés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Silence radio d'Alger sur le processus politique au Sahara et sur la protection de l'enfant dans les conflits dans deux résolutions onusiennes du 29 octobre 2021
Publié dans Barlamane le 31 - 10 - 2021

Cela fait deux jours que le pouvoir algérien est en sous-marin, soit depuis l'adoption par une large majorité de la prorogation de la mission de l'ONU au Sahara, qui inclut sa participation aux tables rondes en tant que seul processus politique viable pour régler le différend dans les provinces du Sud et se diriger vers l'autonomie sous souveraineté marocaine. Le 29 octobre dernier a également été adoptée à l'unanimité, une autre résolution ratifiée par l'Algérie portant sur la protection des enfants...
Le jour du vote de la résolution 2602, à l'ONU, qui prolonge le mandat de la Minurso jusqu'au 31 octobre 2022, a aussi été votée à l'unanimité, la résolution 2601, qui protège l'éducation des enfants particulièrement dans les conflits armés. Au moment où le Maroc investit 8 milliards de dollars au Sahara et ouvre la plus grande université de médecine à Laayoune, les enfants à Tindouf, sont enrôlés militairement et les filles sont violées par Brahim Ghali & autres officiels du polisario. C'est en premier lieu l'Algérie qui devra répondre de ces crimes. Car ce pays a cédé une partie de son territoire au polisario, les camps précaires de Tindouf, pour y séquestrer une grande partie des Sahraouis déplacés en Algérie.
En effet, Alger, en plus de la récente résolution 2601, est signataire de la charte des Nations Unies, de la charte des droits de l'Homme, de la Convention de l'enfant de 1989, des principes de Vancouver, des principes de Paris, conventions qui protègent les droits des enfants de toute forme d'exploitation et d'abus sexuels ainsi que les droits économiques et sociaux des enfants.
Quant aux viols de jeune filles, l'enrôlement militaire des mineurs et autres abus comme la séparation des mères de leurs enfants, ils ont fait l'objet de plaintes en Espagne par des particuliers depuis 2008 et par l'Association Sahraouie pour la Défense des Droits de l'Homme (ASADEDH), en juillet dernier ainsi que de plusieurs campagnes de dénonciation des abus sexuels sur les femmes et jeune filles sahraouies. Un vrai combat humanitaire de David contre Goliath. Ils ont également fait l'objet d'un communiqué des Nations unies en date du 7 octobre dernier, lors de la 4ème réunion de la soixante-seizième session, de la quatrième commission de l'assemblée générale à l'ONU.
HEINOUS watch victim of rape by #Polisario leader Ghali. #Khadijatou seeks #justice
@ENF_EP @GreensEP @EFDgroup @ecrgroup @EPPGroup @GUENGL @TheProgressives @ALDEgroup @Europarl_EN @EU_Commission @FrontLineHRD @USUN @rightsofwomen @WomensRights @women_rights @UrgentAct @UAFAfrica pic.twitter.com/c5QXHb5ZKy
— Western Sahara Scene (@SaharaScene) February 5, 2019
Par ailleurs, l'endoctrinement des enfants dans les camps de Tindouf au moyen de thématiques daéchiennes telles que celle du martyr, leur entrainement et les armes qu'ils tiennent semblables en tous points avec ceux des enfants enrôlés par ISIS, ainsi que l'a souligné Omar Hilale lors de la conférence de presse à New York le 29 octobre dernier, sont non seulement dangereuses et à l'encontre de toutes formes de protection de l'enfant dont la place est à l'école et auprès de ses parents, mais également pour la stabilité de toute la région. Ce jour-là, Omar Hilale a qualifié justement ce phénomène de « crime de guerre », montrant à la presse les photos de ces enfants.
Le représentant permanent du Maroc aux Nations unies auprès de l'Onu a également annoncé qu'en cas de refus de l'Algérie de participer au processus politique des tables rondes dans les termes de la résolution onusienne 2602, acté auprès de l'organisation internationale, le Maroc prendra ses dispositions pour un règlement définitif de ce conflit artificiel.
#Hilale: Des vidéos des camps de Tindouf,en Algérie,montrant une vague d'enrôlement forcé d'enfants-soldats,y compris de filles,par le «polisario»,circulent sur les réseaux sociaux.Ces enfants sont privés de leurs droits élémentaires,leur enfance,leur innocence&leur scolarisation pic.twitter.com/R3zBIlNKSu
— Permanent Mission of Morocco to the UN (@Morocco_UN) October 29, 2021


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.