L'AMDV dénonce l'instrumentalisation de la défense des droits humains contre le Maroc (vidéo)    Efficacité énergétique: l'AMEE et l'ANEP coopèrent pour des bâtiments publics durables et résilients    Covid-19 au Maroc : 116 nouvelles infections et 1 mort ce mercredi    Tunisie : Les réformes politiques qui divisent    Elections législatives françaises pour le Maghreb et l'Afrique de l'Ouest : Mehdi Reddad lance sa campagne    Londres veut des garanties « juridiquement solides » pour autoriser la vente de Chelsea    Covid-19: 116 nouveaux cas en 24H    Covid-19 : le protocole sanitaire marocain adapté aux annonces des autorités    Vidéo. « Green Card » en avant-première au Mégarama de Casablanca    Malgré la crise, les recettes douanières enregistrent un record avec 111,2 Mds de DH en 2021    Lions de l'Atlas: tout ce qu'il faut savoir sur le match Maroc-USA (Amical)    Amnesty International « inquiète » pour l'état de santé d'un militant en détention en Algérie    Le Marocain Nasser Larguet nommé directeur technique national en Arabie saoudite    Paris, première étape du "Light Tour" de l'ONMT    Covid-19. Voici les nouvelles conditions d'accès au territoire national par voie aérienne    Véhicules d'occasion : L'entreprise marocaine Kifal Auto achetée par le Nigérian Autochek    Safae Hbirkou a-t-elle mis fin à sa carrière ? (VIDEO)    Royaume-Uni: l'inflation atteint 9% en avril, une première depuis 1982    Régionales de l'investissement : Une approche sectorielle innovante adoptée pour l'édition 2022    Commerce frontalier en Afrique : Nécessité d'une stratégie de «transformation digitale»    Les villes intermédiaires au cœur du Sommet Mondial de Kisumu    La sélection marocaine scolaire remporte deux médailles de bronze    Equipe nationale : L'annonce de la liste des convoqués reportée à la semaine prochaine    Finale de la Ligue des champions : Les six conditions ''menaçantes'' d'Al Ahly !    Foot asiatique - Arabie Saoudite : Nasser Larguet Directeur Technique National de la Fédération saoudienne    Basketball : Plusieurs blessés après l'effondrement d'une tribune d'une salle à Tanger    Autoproduction électrique: «une réforme qui incitera le privée à investir», assure Leila Benali    Espagne/sécurité sociale: Les Marocains se maintiennent en tête du classement    Plus de 4 millions bénéficiaires du programme d'alphabétisation dans les mosquées    Températures prévues pour le jeudi 19 mai 2022    La Palestine souhaite bénéficier de l'expérience marocaine dans le domaine de la promotion de l'emploi    France : Gesticulations à Grenoble autour du «burkini», autorisé à Rennes depuis 2018    La 15ème édition de Jazzablanca Festival du 1er au 3 juillet    Littérature tunisienne : La clause paternelle ou la rupture atavique    Menart Fair : Les pionniers du mouvement de Casablanca célébrés à Paris    «Dak'art» 2022 : Le Maroc présent en force    Dynamique de Marrakech : Deux autres pays réitèrent leurs appuis à la marocanité du Sahara    Interpellation du suspect impliqué dans le vol sous la menace de l'arme blanche d'une agence bancaire à Casablanca (DGSN)    Canada : Le Maroc à l'honneur du Festival du film de l'Outaouais    Voya envisage de racheter la majorité des activités de gestion d'actifs d'Allianz aux Etats-Unis    Ouverture des points de passage de Bab Sebta et Beni Ansar aux voyageurs    Le temps qu'il fera ce mercredi 18 mai 2022    Plus de 1,2 million d'hypertendus pris en charge en 2021    Marrakech : petite frayeur pour le ministre Skouri et son hôte européen après une panne d'automobile    Le Bahreïn remercie le roi Mohammed VI    France: coup d'envoi du Festival de Cannes    Le Bahreïn exprime sa gratitude pour les efforts du Roi pour préserver l'identité d'Al-Qods    La Palestine souhaite bénéficier de l'expérience marocaine dans le domaine de la promotion de l'emploi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Crise ukrainienne : les ambivalences allemandes suscitent des critiques
Publié dans Barlamane le 23 - 01 - 2022

Les récents propos du chef de la Marine allemande minimisant le danger d'une intervention russe ont provoqué un incident diplomatique avec Kiev, qui se dit «déçu».
C'est un épisode dont se serait bien passé Berlin: en qualifiant d'«ineptie» l'idée que la Russie puisse envahir l'Ukraine et en estimant que Vladimir Poutine «mérite probablement» le respect, le chef de la Marine allemande a provoqué un incident diplomatique avec l'Ukraine et provoqué un tollé. Malgré sa démission forcée samedi soir, 24 heures après la diffusion de ces propos tenus en Inde, le haut gradé allemand embarrasse le gouvernement d'Olaf Scholz qui, depuis son arrivée au pouvoir, peine à convaincre de sa volonté de fermeté vis-à-vis de la Russie.
L'irritation de Kiev est vive. Elle est également alimentée par le refus persistant de l'Allemagne de livrer des armes à l'Ukraine. Alors que les Etats-Unis, le Royaume-Uni et les Pays baltes ont annoncé l'envoi d'armes, Berlin estime que ce type de soutien ne ferait qu'aggraver les tensions.
Cacophonie
«La seule politique appropriée est de nous permettre de nous défendre», a répliqué dimanche, dans une interview au journal allemand Welt am Sonntag, le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba, répétant être «déçu» par cette position de l'Allemagne. En début de semaine, il avait reçu la cheffe de la diplomatie allemande à Kiev. L'écologiste Annalena Baerbock lui avait assuré que son pays ferait «tout pour garantir la sécurité de l'Ukraine».
Même intransigeance affichée par le chancelier social-démocrate (SPD) Olaf Scholz qui ne cesse de répéter que toute agression russe en Ukraine aura un «coût élevé» pour Moscou. Mais «jusqu'à présent, le chancelier s'en est tenu à un programme minimal sur la crise russe: déclarations publiques très courtes, stéréotypées et souvent uniquement en réponse à des questions», a déploré samedi sur Twitter, Ulrich Speck, expert au bureau berlinois du German Marshall Fund (GMF).
Depuis décembre et l'entrée en fonction du successeur d'Angela Merkel, qui gouverne avec les écologistes et les libéraux, «la confusion règne quant à savoir qui détermine désormais l'orientation de la politique à l'égard de la Russie – la Chancellerie dirigée par le SPD ou le ministère des Affaires étrangères dirigé par les Verts ?», observait dans une note publié cette semaine la chercheuse Jana Puglierin, du bureau berlinois du centre de réflexion ECFR (European Council on Foreign Relations).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.