Le ministère de l'Intérieur fait une annonce importante    Automobile : Le Maroc importe 1,1% de voitures espagnoles en 2021    Risques climatiques: la Banque mondiale soutient le Maroc    Energie renouvelable: Des Israéliens à l'assaut du marché marocain    Immobilier : l'offre et la demande sur les appartements se dynamisent    Tunisie: la nouvelle constitution adoptée à près de 95% des voix    Transfert de Ziyech: Man United fait une offre à Chelsea mais...    Universités marocaines : Grandes absentes du Classement de Shanghai    Incendie de forêt près de M'diq: les précisions du procureur du roi    Météo Maroc: temps assez chaud et rafales de vent ce mercredi    Pour la fête nationale, les Gabonais choisissent Laâyoune, une première    La police de proximité au centre du nouveau numéro de la revue de la Gendarmerie royale    «La Marocanité du Sahara, une vérité incontestable, le plan d'autonomie, un choix stratégique»    Au moins 50 morts depuis juin au Nigeria    L'armée se retire du Mali après plus de neuf ans d'intervention    Dossier Spécial: Fête du Trône 2022    Géopolitique, l'humanité en « stand by », comment réinventer l'ordre mondial ?    La tribu Ouled Dlim réitère son engagement au processus de développement régional    Liverpool cale encore contre Crystal Palace    En attendant fin novembre prochain...    Programme PRIM : 5 projets en matière de migration sélectionnés dans l'Oriental    Covid-19 au Maroc : 100 nouvelles infections et aucun décès ce mardi    Un film brésilien remporte le Léopard d'Or    La pièce « Al Majdoubia » de Sami Saâdallah remporte le Grand Prix    Le Maroc prépare son dossier de candidature    Abdallah Bouhamidi: Quand le vélo devient un moyen de mesure du degré de la civilisation    Le Maroc, un pays très dépendant du cash, selon une étude    Criminalité: opération coup de poing du pôle DGSN-DGST à Fès    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 16 Aout 2022    Jerada: trois morts par asphyxie au dioxyde de carbone dans un puits d'extraction de charbon    Casablanca / Film éducatif : « La dernière vague » décroche le Grand Prix    Khadija El Bidaouia rassure ses fans et garde espoir (VIDEO)    La Turquie annonce le départ de 5 navires supplémentaires de céréales ukrainiennes    20e édition de L'Boulevard : Le Tremplin du 23 au 25 septembre au R.U.C Casablanca    Lions de l'Atlas. Adil Ramzi: «Je contacterai Ziyech, une fois nommé adjoint de Regragui»    Ligue des champions de la CAF (Dames) : L'AS FAR exemptée des éliminatoires zonales en cours (Agadir)    Crise sino-américaine : Mise en garde US contre les manœuvres chinoises "irresponsables"    Football : le tirage au sort de la Botola Pro D1 et D2 le 19 août    Tournoi feu Ahmed Ntifi : L'Oriental accueille la 34ème édition    Revue de presse quotidienne de ce mardi 16 août 2022    Immigration clandestine: L'UE alloue 500 millions d'euros pour soutenir le Maroc    Le jury du Prix international Booker 2023 présidé par la Franco-marocaine Leïla Slimani    Festival des Marocains du Monde d'Imilchil : Forte participation de la diaspora marocaine    Kitesurf : La 7ème édition de «Dakhla Downwind Challenge» se poursuit jusqu'au 20 août    Dette intérieure : Un encours de 666,1 milliards de dirhams à fin juillet    HCP. 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    Le Celtic pense toujours a Ryan Mmae    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Aéronautique : Spirit AeroSystems prépare un programme pour le Maroc
Publié dans Barlamane le 27 - 06 - 2022

Le leader mondial de la fabrication des aérostructures pour l'aviation civile et militaire, Spirit AeroSystems, a célébré, lundi à Casablanca, le lancement officiel de la production des composants du fuselage de l'avion Airbus A220 sur son site d'Afrique du Nord de 25.000 m2, récemment agrandi à Midparc.
Le site marocain de Spirit a récemment commencé à produire les composants du fuselage, la section avant et arrière de l'avion Airbus A220. Il a développé une expertise dans la fabrication de composants pour les jets d'affaires de Bombardier et a rejoint maintenant les sites de Spirit qui fournissent déjà des programmes commerciaux d'Airbus.
Les composants du fuselage sont expédiés du Maroc pour être assemblés sur le site de Spirit à Belfast en Irlande du Nord. Les deux sites ont été acquis par Spirit en 2020 dans le cadre d'une stratégie de diversification majeure, ajoutant un contenu Airbus significatif et développant davantage l'empreinte mondiale de Spirit, ainsi que ses activités des services après-vente.
A cet effet, le ministre de l'Industrie et du commerce, Ryad Mezzour, s'est dit fier de présenter aujourd'hui la plus grande pièce aéronautique construite en Afrique.
« Aujourd'hui, nous célébrons avec fierté la croissance fulgurante que connait ce site, dont les travaux de construction avaient été lancés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en septembre 2013 à Midparc. Depuis, cette usine à la pointe de la technologie, spécialisée dans la fabrication de pièces et structures aéronautiques, s'est imposée comme l'un des fleurons de l'industrie aéronautique au Maroc« , a-t-il affirmé.
→ Lire aussi : Aéronautique : Inauguration de l'extension du site Safran Nacelles Morocco
Et de souligner: « Le nouveau programme de Spirit de produire sur l'extension de ce site les plus grandes sections du fuselage en Afrique, des parties de haute technicité de l'Airbus A220, renforce davantage le positionnement du Royaume sur des procédés complexes à forte valeur ajoutée, ainsi que le rayonnement à l'international de l'écosystème aéronautique national. Notre partenariat solide avec Spirit poursuivra son chemin avec autant d'enthousiasme et pourrait s'ouvrir, éventuellement, sur d'autres opportunités que nous souhaitons développer davantage au Maroc ». Pour sa part, le Vice-Président et Directeur général de Spirit AeroSystems au Maroc Stephen Orr, a relevé que le groupe a développé une feuille de route ambitieuse pour accélérer la croissance du site avec le soutien du ministère de l'Industrie, affirmant que le groupe est ravi d'étendre sa capacité de fabrication pour inclure ce dernier programme d'Airbus.
« Nous sommes impatient de travailler avec l'équipe de Spirit à Belfast, qui fournit également l'aile intégrée de l'avion A220 et de construire une relation forte et enrichissante avec Airbus« , a-t-il fait savoir.
Dans le même sillage, Mikail Houari, Président, Airbus Afrique et Moyen Orient a fait observer que le Royaume fabrique déjà des pièces pour tous les avions commerciaux d'Airbus, y compris l'A220. « Cet appareil est le dernier ajout à notre gamme de produits et par conséquent à notre empreinte industrielle au Maroc« , a-t-il ajouté.
Avec cette réalisation, a-t-il poursuivi, la fabrication des pièces de l'A220 est désormais bien intégrée dans l'écosystème aéronautique marocain et peut fièrement être décrite comme « Made in Morroco ».
Et de soutenir: « Aujourd'hui, nous célébrons une nouvelle étape importante dans notre relation avec le Maroc et Spirit AeroSystems et nous sommes impatients de continuer à construire ensemble une industrie aéronautique robuste et durable ».
Spirit AeroSystems est l'un des plus grands fabricants au monde d'aérostructures pour les avions commerciaux, les plateformes de défense et les jets d'affaires et avions régionaux. Grâce à son expertise en matière de solutions de fabrication en aluminium et en composite avancé, les principaux produits de la société comprennent des fuselages, des ailes intégrées et des composants d'ailes, des pylônes et des nacelles. Spirit AeroSystems tire parti de décennies d'expertise en matière de conception et de fabrication pour être le fournisseur le plus innovant et le plus fiable d'aérostructures militaires et de matériaux à haute température. Spirit, qui a son siège social à Wichita, au Kansas, et possède des installations aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Malaisie et au Maroc, dessert également le marché de maintenance et réparation des avions commerciaux, régionaux et jets d'affaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.