Catalogne: La mobilisation se poursuit après de nouvelles violences    Pour sa première implantation au Maroc : Giovanni Galli opte pour le Morocco Mall    Climat: Des ONG fustigent les banques impliquées dans l'entrée en Bourse d'Aramco    Tensions dans le Golfe: La diplomatie aux abonnés absents, regrettent des experts    Cartes d'abonnement. Après le Raja, succès chez le WAC    Communiqué du Bureau politique du PPS    Brexit : l'UE et le Royaume-Uni tombent d'accord    Rien à attendre    Elide Fire: La boule anti-feu fait son entrée au Maroc    Le Maroc s'incline face au Gabon en amical    Une plateforme incontournable de promotion de la filière équine    Argentine: Le social au cœur de la campagne    Malika Demnati expose «le vivre ensemble» à Dar Souiri    La lettre « agressive » de Trump à Erdogan    La FAO salue les efforts du Maroc pour éradiquer la malnutrition    Crédit Agricole du Maroc : L'emprunt obligataire de 850 millions DH acté    Affaire Hajar Raissouni : Grâce royale pour les condamnés, un grand pas en avant    Hilale: L'autonomie est l'unique et seule solution à la question du Sahara    Pouvoir d'achat. Cinq chiffres confirment le pessimisme des ménages    Journée mondiale du don d'organes et de la greffe : entre donneurs et receveurs, l'écart persiste    Témara : Un policier utilise son arme pour arrêter un multirécidiviste    Salé : Mise en échec d'une opération d'immigration illégale    Afriquia : «1.000 idées» pour développer l'entrepreneuriat    La raison ou la haine ?    Des traces de la plus ancienne organisation collective et sociale trouvées au Maroc    Législation. Les députés tracent leur feuille de route    ONU: Hilale dévoile les violations des droits de l'Homme à Tindouf    Euro 2020 : L'Espagne se qualifie au forceps    Djamel Belmadi : Les supporters ont fait un travail magnifique    Avec Halilhodzic, on aura tout vu : une victoire, deux nuls et une défaite    L'ONDA partage à Accra son expérience en matière de transformation numérique des aéroports    Création d'un groupe d'amitié avec le Maroc au sein de la Chambre mexicaine des députés    Diplomatie, anticorruption et décentralisation : Les dossiers du futur président tunisien    Erdogan: La Turquie ne déclarera jamais de cessez-le-feu sans avoir atteint ses objectifs    Insolite : Un parachutiste heurte un lampadaire en plein défilé militaire    60% des femmes en Europe disent avoir subi le sexisme au travail    Le cercle diplomatique de Rabat organise une journée de diagnostic et de sensibilisation au cancer du sein    Divers    La Cité des métiers et des compétences de Laâyoune ouvrira ses portes en 2021    Le HCP et l'UNFPA renforcent leur partenariat    "Candidats au suicide" de Hamza Atifi cartonne en Jordanie    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Surf: Le magazine américain "Traveller" consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Prix Katara du roman arabe : deux Marocains primés    Le Prince Moulay Rachid préside l'ouverture de la 12e Salon du cheval    Halilhodziç demande de la "patience"    Islamophobie: La tribune des 90 personnalités françaises devient une pétition à succès    Ainsi parlait Zarathoustra!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Université d'été de la CGEM : Les confidences d'Abdellatif Zaghnoun
Publié dans Challenge le 14 - 09 - 2019

Le directeur général du groupe CDG, Abdellatif Zaghnoun, a été l'un des invités du premier panel de la dernière journée de l'Université d'été de la CGEM ce 14 septembre à Casablanca. Dans son intervention, il a détaillé les chantiers sur lesquels son groupe se mobilise actuellement et a donné son analyse des enjeux qui attendent le Royaume.
« Le Maroc a besoin d'améliorer son taux de croissance. Nous devons rapidement faire cela pour pouvoir offrir de l'emploi à nos jeunes. Pour réussir son émergence, le Maroc doit opérer des transitions profondes », a-t-il déclaré. Pour lui, le Maroc doit adresser d'urgence quatre enjeux économiques pour réussir son développement économique. « D'abord, la transition territoriale par la mise en œuvre et la réussite de la régionalisation avancée. Le deuxième enjeu, c'est la transition industrielle. Cette transition doit s'opérer par une transformation de notre tissu industriel. Ensuite, il y a la transition numérique et digitale. Et le dernier point concerne tout ce qui est transition écologique et développement durable à travers des projets d'énergies renouvelables », a-t-il soutenu.
Pour être en phase avec ces nouveaux enjeux, la CDG, de son côté, a mis en place une nouvelle stratégie à l'horizon 2022, qui vise à apporter des réponses concrètes. « Dans le domaine de la mise en œuvre de la régionalisation avancée, nous sommes en train de préparer une offre globale intégrée. Cette offre va comprendre toutes les expertises et expériences accumulées par le groupe durant plusieurs années en matière d'ingénierie financière, de financement de PME, d'aménageur à travers notre filiale MEDZ et aussi dans le domaine du développement durable. Cette stratégie prend aussi en compte la transformation industrielle. Ce point est très important parce que le Maroc doit renouveler son outil de production », a confié Abdellatif Zaghnoun.
« Afin d'offrir une capacité maximale d'exécution à cette stratégie, nous avons opéré des changements profonds au sein du groupe avec la mise en place d'une branche d'investissement dont le rôle est d'investir dans des entreprises et des écosystèmes opérant dans les métiers mondiaux. A ce niveau, quatre initiatives ont été prises. D'abord, nous avons créé un fonds de 1,5 milliard de DH destiné à l'investissement dans les écosystèmes en vue de favoriser l'intégration du capital marocain à ces métiers mondiaux. Deuxième point, nous avons créé un fonds de 1 milliard de DH au profit des PME/PMI avec l'objectif de prendre des participations en fonds propres dans ces entreprises, surtout celles qui offrent un potentiel de croissance et qui méritent d'être accompagnées. La troisième initiative est en faveur des jeunes. Nous avons lancé un programme d'accompagnement des jeunes porteurs de projet en 2019 et nous avons mis en place tout un programme d'accompagnement des TPE, des startups. Pour réussir ce défi, nous allons nous faire accompagner par une entreprise internationale ayant accumulé des expériences dans l'accompagnement des startups. Et le quatrième point concerne le renforcement de nos actions dans le co-financement », a conclu Abdellatif Zaghnoun.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.