Live. Coronavirus : la situation au Maroc, vendredi 7 août à 18h    Dette souveraine : le Maroc veut lever 2 milliards $ sur les marchés    Tourisme national : un secteur d'avenir    Aït Taleb officialise l'indemnisation du personnel médical    Nouveau modèle du développement : La population carcérale participe au processus de réflexion    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    Rentrée scolaire: ce qui va changer au primaire l'année prochaine    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Liban : une instabilité explosive    Accord de sponsoring : Le Raja et OLA Energy renforcent leur partenariat    Ligue des champions : Huit chocs pour quatre billets pour Lisbonne    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Pacte pour la relance économique et l'emploi : A quoi s'engage l'Etat...    Bisazza ouvre sa première vitrine virtuelle au Maroc    Greenvillage.ma : Une plateforme ultra moderne pour le Bio voit le jour    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Botola Pro D1 : Le Wydad rate le coche à Berkane    Change: les devises étrangères contre le dirham marocain    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    HCP: cinq régions concentrent plus de 70% des chômeurs    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    OMS: Six vaccins en phase III des essais cliniques    La terre a tremblé en Algérie    OMS: Dr. Tedros prie les Américains de revenir à l'OMS    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    La fondation Mohammed V entame l'envoi d'aides alimentaires au Liban    Casablanca : un dangereux malfrat retrouvé à Ain Harrouda    Le bilan s'alourdit au Liban    Foot féminin: Le contrat d'objectifs signé    Tour de Pologne : L'état de Jakobsen stabilisé, coureur placé dans le coma    Saaid Amzazi : Le concours commun d'accès aux Facultés de médecine vise à assurer l'égalité des chances    Quelle carrure économique pour le football national ?    Le Raja continue sa pression sur le WAC    Une édition virtuelle : Festival International Maroc des Contes    Guéri du Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout harcèlement    Le CCM prolonge les délais pour le dépôt des demandes de soutien    La convention contre les pires formes de travail des enfants enfin ratifiée    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen au sujet du détournement de l'aide humanitaire par le Polisario et l'Algérie    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    US Round Up du jeudi 6 août – Eric M. Garcetti, Kodak, Jerry Falwell Jr., Alyssa Milano, Mississippi    Soutien aux projets cinémato-graphiques : Le CCM prolonge les délais pour le dépôt des demandes    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Football: L'AS Rome reste propriété américaine    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    Le CNDH présente son mémorandum sur le nouveau modèle de développement    Message de condoléances de S.M le Roi au Président libanais    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Upskilling : Le précieux conseil de PwC aux entreprises
Publié dans Challenge le 30 - 10 - 2019

La notion dite Upskilling a été mise en avant lors de la conférence organisée aujourd'hui à Casablanca par le cabinet international d'audit, d'expertise comptable et de conseil PwC, pour le lancement de la « Ligne de service people and organisation ».
L'Upskilling ou le processus d'enseigner aux employés de nouvelles compétences est aujourd'hui un impératif dans un contexte professionnel hautement compétitif. Animée par le leader dudit événement, Pierre Antoine Balu, partner chez PwC en charge des activités people et organisation en France et en Afrique francophone ainsi que Karim Tazi partner chez PwC mettaient l'accent, cette conférence a eu pour objectif d'inciter les entreprises au Upskilling. Aujourd'hui, tous les métiers sont impactés par le digital, et les dirigeants se retrouvent devant l'obligation de communiquer à leurs employés qu'ils doivent faire face à ce mouvement.
Il est important d'évoluer certes, mais il faut le faire de manière intermittente et collective par l'instauration d'un débat et d'un discours, l'objectif étant d'identifier les atouts de l'entreprise sur lesquels s'appuyer et se concentrer sur les dimensions les plus faibles en vue de les améliorer. Cela passe par la mobilisation des collaborateurs à une grande échelle. Toutefois, des interrogations peuvent être soulevées : comment faire au Maroc, lorsqu'il y a une difficulté déjà à l'accès à l'emploi, auquel s'ajoute une transformation digitale des entreprises actuelles ayant un impact sur les postes actuels ? Qu'en est-il des PME ? Est-ce que les PME sont capables de s'inscrire dans un processus de digitalisation sans appui financier étatique ?
Lire aussi : Jonathan Le Henry, PwC : «Le Maroc doit mettre en place un nouveau pacte industriel»
Pour progresser, il faut une somme d'initiatives. Les PME n'ont pas de moyens certes mais d'autres entreprises vont s'associer pour investir et obtiendront des retours sur investissement avec des formations préparées pour les employés futurs qui seront prêts pour les étapes digitales et la formation.
«Il faut capitaliser sur toutes les générations, y compris celles actuelles et futures, car les compétences sont diverses et variées et faire participer les RH sur les réflexions de l'entreprise afin d'aligner la politique de l'entreprise sur les nouvelles stratégies futures par un recrutement adapté», explique Karim Tazi, partner chez PwC.
Et d'ajouter : «La culture de l'entreprise est le plus important ; il faut mettre fin à cette verticalité, il faut impulser une nouvelle dynamique, et le top management doit décider de la logique de financement et de l'évolution au sein de l'entreprise».
Pour Pierre Antoine Balu, partner chez PwC en charge des activités people et organisation en France et en Afrique francophone, «la destruction technologique induit la restructuration organisationnelle. Il faut savoir modifier le management et les RH se doivent d'être prêtes pour participer à ce changement par le recrutement de nouvelles compétences».
Des compétences qui s'alignent sur la nouvelle stratégie socio organisationnelle et digitale de l'entreprise. PwC a pour objectif d'encadrer les entreprises et les conseiller sur ce mouvement au travers de leur ligne de service dite people et organisation.
Avec 276.000 personnes réparties dans 158 pays, les entités membres du réseau PwC aident les entreprises de toutes tailles, publiques et privées, à créer de la valeur en développant les missions de conseil, d'audit et d'expertise comptable. Au MAroc, Pwc développe cette approche à travers deux entités juridiques, membres du réseau international PwC : PwC Maroc (Audit, expertise comptable et conseil fiscal) et PwC Advisory (Stratégie et consulting, transactions et conseil juridique).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.