Coronavirus : le ministère des Finances met fin à la guerre des masques    Plusieurs clusters familiaux de contamination ont été constatés.    Liga : Achraf Hakimi retrouve le Real Madrid    Fadel Sekkat tire sa révérence    Kenzi Hotels héberge le personnel médical    Coronavirus : selon le prix Nobel d'économie 2019, il ne faut pas s'inquiéter de la facture de la crise sanitaire    Le Roi félicite le président sénégalais à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Coronavirus : les autorités marocaines prennent en charge les Marocains bloqués en Turquie    Golf : Report de la 47è édition du Trophée Hassan II et de la 26è édition de la Coupe Lalla Meryem    Marrakech: Environ 1400 chambres d'hôtels mises à disposition du corps médical    Fonds Covid-19 : L'ANAM fait don de 10 MDH    Coronavirus : le port du masque sera-t-il obligatoire même après le confinement ?    Mali : le chef de l'opposition enlevé « va bien », les négociations pour sa libération sont en cours    Commande publique : une réponse urgente à la pandémie Covid19    Covid19: Aucun cas en Corée du Nord ?    De la musique de chambre, depuis sa chambre    Coronavirus : Nezha El Ouafi décrypte sur MFM Radio les mesures prises au profit des MRE    Le PPS appelle à un large débat sur la crise et l'après-crise du Coronavirus    Le gouvernement britannique appelle les joueurs de foot à réduire leur salaire    L'administration publique entre à petits pas dans l'ère du numérique    Retour à la prudence sur les marchés mondiaux    Allégement du déficit du compte courant    Les soldats de l'ombre en rangs serrés contre le Covid-19    Athlétisme: Le programme antidopage mondial fortement affecté    4.835 personnes poursuivies pour violation de l'état d'urgence sanitaire    L'hôpital de campagne de Benslimane prêt à entrer en action    Mobilisation générale contre le coronavirus dans la région de Marrakech-Safi    Report des JO: Des coûts additionnels pour le Japon et la famille olympique    Clap de fin sur la série "Le Bureau des légendes"    Reprise belge du tube caritatif "We Are The World" pour remercier le personnel soignant    En pleine pandémie, une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    Algérie : l'ex-chef de la police écope de 15 ans de prison    Harit renonce à une partie de son salaire    Union européenne : la fermeture des frontières pourrait durer au-delà de Pâques    Chelsea, la Juve, le Bayern et le PSG lorgnent Hakimi    Le musicien marocain avait contracté le Covid-19 : Décès à Paris de Marcel Botbol    Coronavirus : Quand les créations artistiques et littéraires passent au numérique    Une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    «Masrah net»… des spectacles à suivre en direct depuis son salon    Crise du Venezuela: Le nouveau plan de Washington    Nouveau modèle de développement : La Commission spéciale et le ministère de l'éducation donnent la parole aux lycéens    Frontières maritimes : Entrée en vigueur et réserves espagnoles    Les agents d'autorité de la capitale s'estiment insultés par le Wali de Rabat-Salé Kénitra    Condition physique et mode alimentaire au profit des joueurs et joueuses : Le programme individuel spécial de la FRMF    Coronavirus : M'jid El Guerrab interpelle le ministre français de l'Education nationale    Le point avec Abdellah El Ouardi, préfet de police de Casablanca    Prochaine réunion à huis clos du Conseil de sécurité sur le Sahara    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Kristalina Georgieva: «Le Maroc doit maintenir l'effort de réforme»
Publié dans Challenge le 15 - 02 - 2020

Le Maroc est sur la bonne voie dans ses réformes économiques. Telle est la position du FMI.
La Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, a en effet, dans un récent entretien avec la MAP à Washington, fait remarquer que le Maroc a bien avancé dans la mise en place de conditions propices à une croissance plus élevée et plus inclusive, en dépit d'un environnement extérieur difficile. Kristalina Georgieva, qui entamera une visite de travail au Maroc lundi 17 février, a assuré que la résilience de l'économie a été renforcée, et la croissance devrait accélérer progressivement à moyen terme.
« Toutefois, l'effort de réforme doit être maintenu: la croissance, aujourd'hui inférieure à 3 %, n'est pas assez forte pour créer suffisamment d'emplois et réduire les inégalités sociales et régionales. Le chômage demeure élevé, surtout parmi les jeunes et les femmes », a-t-elle indiqué. « Les autorités marocaines sont déterminées à continuer de mener une politique économique de qualité. Les principales réformes ont accéléré depuis 2018, surtout celles visant à améliorer la gouvernance publique (par exemple grâce à la promotion du programme e-government) et le climat des affaires (avec une intensification de la concurrence sur le marché national) », a-t-elle poursuivi. Evoquant l'agenda de sa visite, la première depuis sa prise de fonction à la tête du FMI en octobre 2019, elle a souligné qu'elle chercherait à mettre en avant le solide partenariat qui existe entre le Maroc et le FMI, ainsi qu'à préparer avec les autorités marocaines l'assemblée annuelle du FMI et de la Banque mondiale qui se tiendra en 2021 à Marrakech.
Lire aussi: Comment la SFI entend accompagner le Maroc
La DG du FMI note aussi que pour rehausser le potentiel de la croissance, il sera essentiel de mener à bien les différentes réformes en cours, de continuer à renforcer la gouvernance et réduire la corruption, « comme le reconnaissent d'ailleurs les autorités ». « Il s'agira aussi, pour y parvenir, d'accélérer les réformes fiscales à la suite des assises nationales 2019 sur la fiscalité, de continuer d'assouplir le régime de change afin de limiter les retombées éventuelles des chocs externes sur l'économie et de continuer d'améliorer la coordination et le ciblage des programmes sociaux » a-t-elle estimé.
Pour Kristalina Georgieva, le Maroc est un modèle de véritable coopération entre le FMI et ses pays membres, avec une relation étroite sous la forme d'un mécanisme de précaution. « Ce mécanisme fait office de ligne de crédit, en vue d'offrir au pays une solution de repli et de rassurer les investisseurs, ainsi que de renforcer la résilience de l'économie, d'accélérer la croissance et d'intégrer davantage le pays dans l'économie mondiale », a-t-elle assuré, ajoutant que l'assemblée annuelle, prévue l'an prochain à Marrakech, constituera un jalon important pour le Maroc et le FMI, et permettra aux deux parties de réaffirmer leur partenariat étroit.
« Le Maroc est un endroit idéal pour l'assemblée annuelle du FMI et de la Banque mondiale, qui constitue un des rassemblements les plus importants et les plus ouverts de grands décideurs économiques du monde entier », a-t-elle aussi déclaré. Soulignons que ce conclave rassemble, entre autres, des gouverneurs de banque centrale, des ministres des finances, des représentants du monde universitaire, des chefs d'entreprise, des parlementaires, des membres d'organisations de la société civile, des journalistes…
Organisée tous les trois ans dans un des pays membres, l'assemblée annuelle réunit environ 12.000 personnes pour une semaine de débat et de discussion sur les enjeux cruciaux de l'économie mondiale et du développement. La dernière assemblée organisée en Afrique remonte à 1973 à Nairobi, au Kenya.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.