Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    Newcastle-Manchester City : un match fou (VIDEO)    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    L'artiste marocain Hammadi Ammor n'est plus    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    CNOM : "Génétique et sport : l'impact de l'hérédité sur la performance sportive"    MCA-WAC (1-1) : Le Wydad victime de la VAR, de l'arbitre et de la CAF    Le roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à Gaza et en Cisjordanie    Hirak: Les Algériens dans la rue malgré la répression    Manifestation à Casablanca après la prière du vendredi en solidarité avec la Palestine    Affaire Ghali : la plainte du Club des avocats transmise au parquet de l'Audiencia Nacional    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Maroc/Covid-19: le bilan de ce vendredi 14 mai    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Afghanistan : attentat dans une mosquée près de Kaboul    Agadir : interpellation d'un individu pour publication d'un contenu violent    La crise des réfugiés rohingyas «ne doit pas tomber dans l'oubli», selon le HCR    La COP26 se tiendra en présentiel à Glasgow (président)    En vertu d'arrêtés conjoints publiés au BO, des sociétés étrangères autorisées à créer des fermes aquacoles à Dakhla    Maroc : Le CESE préconise une nouvelle organisation du souk hebdomadaire    Un séparatiste du «Polisario» lance un appel au meurtre visant des policiers marocains    Changement d'heure: voici quand le Maroc va repasser à GMT+1    Affaire Brahim Ghali : le silence du gouvernement espagnol est «contre-productif»    L'antitrust italien inflige une amende de 102 millions d'euros à Google    Santé connectée: A consommer avec modération !    Transport maritime: programmation d'une liaison spéciale entre Tanger et Algésiras    Covid-19 : l'OMS appelle à renoncer à vacciner les enfants pour donner les doses aux pays défavorisés    Podcast: Punk, en toute transparence    Secousse tellurique de 4,1 degrés dans la province de Driouch    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Secousse tellurique de 4,1 degrés dans la province de Driouch    Japon : l'état d'urgence élargi face à la pandémie    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    Météo Maroc: temps assez stable sur une majeure partie du pays ce vendredi    Célébration du 65ème anniversaire de la création des Forces Armées Royales (FAR)    Coupes de la CAF : Missions périlleuses pour le WAC et le Raja en déplacement    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    L'événement culturel «Mois du patrimoine 2021» en mode virtuel à Dakhla    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le big data, une arme high tech contre la propagation du coronavirus
Publié dans Challenge le 24 - 03 - 2020

En l'absence d'un vaccin et d'un médicament efficaces, seuls l'hygiène et le confinement peuvent circonscrire la propagation du virus. Toutefois, une lutte contre la pandémie passe aussi par une information précise, riche, accessible et en temps réel.
Forts de leur savoir-faire en matière de nouvelles technologies, certains pays d'Asie ont mobilisé le big data et le croisement des données pour le suivi à la trace des personnes infectées par le COVID-19. La carte interactive mise en ligne par ces pays a permis de suivre au jour le jour les foyers d'infection, le nombre de personnes touchées, leurs symptômes, leur âge, leur sexe, leur nationalité et même la rue où ils vivent.
C'est grâce au suivi à la trace des malades que Singapour a réussi à déceler trois fois plus de cas que les autres pays. Les personnes tracées sont assignées au confinement pour quatorze jours. Elles reçoivent des appels vidéo et des visites impromptues pour s'assurer du respect strict du confinement sous peine du port de bracelets électroniques. Le résultat, une très faible propagation du virus, alors que la densité de sa population est très forte et les écoles n'ont pas fermé à ce jour.
Lire aussi : Coronavirus : l'APEBI lance un appel à projets pour l'initiative HackCovid
A côté des scanners thermiques, Taiwan a fait recours au « contact tracking" pour le suivi des personnes ayant été en contact avec les malades ainsi que les contacts de leurs contacts pour les mettre tous en quarantaine. La combinaison des données du big data avec les fichiers de l'assurance maladie a permis de générer des alertes pour indiquer au personnel soignant quand un patient revient d'une zone à risque. De même, les autorités ont instauré un système de rationnement des masques, trois unités par adulte et par semaine. Pour ce faire, l'Etat a exigé des résidents de scanner leur carte d'assurance maladie à chaque passage en pharmacie.
La Chine, de son côté, a intensifié l'utilisation de technologies de pointe, y compris les méga-données, l'IA et la technologie 5G, dans la bataille en cours contre l'épidémie. Le rôle de ces moyens a été déterminant dans l'analyse et la prévention de l'extension de l'épidémie à l'ensemble du territoire. La technologie 5G a été largement appliquée dans le diagnostic des maladies à longue distance et la vérification de la température à distance dans les réseaux de transport.
Contrairement à de nombreux pays, la Corée du Sud a choisi de faire preuve de transparence en localisant les porteurs du Covid-19 et en rendant ces données publiques. Les noms n'apparaissent pas mais l'âge, le sexe, et les trajets quotidiens des personnes concernées sont rendus publics.
En Israël, le gouvernement a mobilisé les technologies de traçage, normalement réservées aux Palestiniens, pour localiser les personnes ayant été en contact avec les porteurs du Covid-19. Ces technologies déployées pourraient inclure un suivi téléphonique en temps réel pour alerter les autorités des violations de la quarantaine.
Dans les pays occidentaux, le recours à ces technologies bute sur la problématique de l'utilisation des données privées, notamment la géolocalisation et la reconnaissance faciale dans l'espace public. L'administration américaine est en pourparlers avec quelques-uns des géants du net comme Facebook et Google. Mais il est nécessaire d'abord de convaincre les citoyens que les renseignements collectés seraient exploitées par les seules autorités de santé publique. En attendant, la Maison-Blanche met à contribution les géants de l'Internet : Amazon, Apple, Facebook, Google, Microsoft et Twitter, pour éviter la diffusion des fakes news au sein de leurs communautés respectives.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.