Journée mondiale de l'information: 5 choses que vous pouvez faire pour restaurer la confiance dans le journalisme (Peu importe qui vous êtes)    Brèves    Conflits d'intérêts: L'Istiqlal plaide pour un texte dédié    Article 1067742    Auto Hall clôture le premier semestre dans le rouge    Allemagne : Schalke 04 se sépare de son entraîneur David Wagner    Cheb Khaled: «Maroc, Algérie, Tunisie... Un seul peuple séparé par l'histoire»    Colère et indignation après le meurtre de Naima (micro-trottoir)    Arts : les résultats du programme exceptionnel de soutien 2020 dévoilés    Bourita reçoit le nouvel ambassadeur du Royaume-Uni au Maroc    La chanteuse Chama Zaz tire sa révérence    Travailleuses et travailleurs domestiques: plus de 2.500 contrats de travail conclus (Amekraz)    Bilan quotidien: 1422 nouveaux cas au Maroc, dont 542 à Casa-Settat    Présidentielle en Côte d'Ivoire : l'ONU appelle à un vote «pacifique et inclusif»    US Round Up du lundi 28 septembre Présidentielle/Floride, Amy Coney Barrett, De Blasio, Célébrités    Le Liban, nouveau protectorat français ?    K-pop : 10 millions de vues pour la nouveauté des Blackpink    Chelsea: Hakim Ziyech toujours absent    Campagne d'assainissement : Plus d'un million de bouteilles d'alcool saisies par la DGSN    Mohamed Bachir Rachdi : « Le projet de loi vient donner de vrais pouvoirs d'action à l'Instance, pour jouer son rôle dans un cadre de complémentarité institutionnelle »    Festival de Fès de la culture soufie : une édition en ligne pour 2020 !    «La sortie sur le MFI de septembre était nécessaire»    Raja de Casablanca : Sofac rejoint la liste des partenaires    Le Maroc favorable au document sur le développement de l'éducation    La CGEM explique ses propositions pour la loi de finances 2021    Casablanca: trois escrocs dans les filets de la DGSN    Le gouvernement refuse de créer un fonds pour le cancer    Leicester humilie Manchester City et prend les rênes du championnat    OCP Africa et l'IFC s'allient pour l'agriculture ouest-africaine    Entre masques et doudounes, Roland-Garros lance son édition automnale toit fermé    France: les prévisions du ministre de l'Economie    JO de Tokyo: La natation nationale face au défi de la qualification    A 90 ans, Haja El Hamdaouia met fin à sa carrière    Fusion Atlanta-Sanad: la nouvelle entité voit le jour    France: trois morts dans le crash d'un aéronef    Biélorussie: Une investiture à huis-clos pour Alexandre Loukachenko    Un engagement sans faille en faveur des populations démunies    Stephanie Williams soutient les efforts consentis dans le cadre du dialogue de Bouznika    Entrée en vigueur de la loi relative au droit d'accès à l'information au Maroc    Ce qui est prévu jeudi au Conseil de gouvernement    Tourisme: Lancement de «Madaëf ECO6»    La chanteuse Houda Saad traverse une épreuve difficile (PHOTO)    Coronavirus : le dépistage élargi à tous les laboratoires [Document]    Pédophilie. Ramid fait trembler les assassins    On connaît le premier relégué de la Botola    Annulation de la 14ème édition du Festival international du film de femmes de Salé    Prévisions météorologiques pour la journée du lundi 28 septembre 2020    Les inégalités raciales ont coûté 16.000 milliards de dollars à l'économie américaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mohammed Réda Lahmini : «La reprise de l'activité est liée au respect strict des mesures sanitaires»
Publié dans Challenge le 05 - 05 - 2020

La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) a mis en place trois guides pratiques et un kit de formation au profit des entreprises habilitées à reprendre leurs activités. Mohammed Réda Lahmini, membre de la Commission Innovation et Développement industriel de la CGEM, décrypte ces outils.
Challenge : La commission innovation et Développement industriel de la CGEM vient d'élaborer des guides de mesures sanitaires pour la reprise d'activité des entreprises. Quel est l'objectif visé par ces guides ?
Mohammed Réda Lahmini: Depuis l'avènement de cette crise sanitaire et suite aux Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi, que Dieu l'assiste, le Maroc a agi rapidement et a mis en place tout un dispositif sanitaire, social et économique pour mieux gérer cette période de crise COVID-19. C'est dans ce contexte que la CGEM s'est mobilisée pour servir et accompagner le tissu économique marocain. La reprise graduelle de l'activité économique au sein des entreprises constitue une action prioritaire et est intimement liée à la capacité de celles-ci à mettre en place et à appliquer des mesures sanitaires adéquates.
C'est dans cette démarche anticipative que la CGEM, à travers sa commission Innovation et Développement industriel, a élaboré trois guides pratiques et un kit de formation au profit des entreprises habilitées à reprendre leurs activités. L'objectif est d'accompagner les entreprises notamment les PME dans cette phase transitoire via la mise en place des mesures préventives et sanitaires pour les aider à préparer la reprise progressive de leurs activités tout en assurant une sécurité maximale à leurs collaborateurs et à leurs clients.
Ces outils constituent des solutions concrètes, prêtes à être déployées par toutes les catégories d'entreprises. L'objectif escompté est d'assurer une conformité exemplaire au sein de nos entreprises et limiter au maximum les risques de propagation de cette pandémie.
Quelles sont les principales mesures et bonnes pratiques à promouvoir auprès des entreprises ?
Il s'agit d'un package de reprise complet et intégré comprenant un guide pratique des mesures préventives et sanitaires destiné aux TPME, un autre guide pour les grandes entreprises, un guide pratique d'audit interne sanitaire COVID-19 et un kit de formation sur les mesures sanitaires au profit de l'ensemble du personnel.
Ces guides prévoient un programme de redémarrage prédéfini et rappellent les consignes prioritaires à suivre ainsi que des mesures spécifiques en lien avec les mesures barrières en entreprise, le transport du personnel, l'usage des vestiaires ou encore la restauration collective.
Ils constituent une synthèse des meilleures pratiques mises en place aussi bien au niveau national qu'international et font référence aux mesures déployées par les autorités sanitaires marocaines.
Pour limiter et freiner la propagation de cette pandémie, ces outils listent les principales mesures que chaque employeur doit mettre en place pour assurer les conditions sanitaires nécessaires à la protection de son personnel et du public. Par ailleurs, le kit de formation sur les mesures sanitaires a été élaboré pour sensibiliser les collaborateurs et faciliter le déploiement de ces guides au sein de l'entreprise.
Lire aussi : Ce que vous devez savoir sur le coronavirus
Y a-t-il un lien entre l'élaboration de ces guides et la prolifération de foyers de contamination dans les lieux de travail, notamment les usines ?
L'élaboration de ces guides a été faite dans le but d'accompagner les entreprises habilitées à reprendre leurs activités dans cette phase préparatoire et transitoire. Il s'agit d'une action plutôt anticipative que préventive, visant à aider les entreprises dans la préparation des pré-requis nécessaires au redémarrage afin d'assurer les meilleures conditions sanitaires et préserver la santé de l'ensemble des salariés.
Ces outils retracent des dispositions opérationnelles précises, préconisées pour les entreprises habilitées à redémarrer et destinées à protéger la santé et la sécurité de tous les intervenants, sans exception, adaptées progressivement en fonction des mesures sanitaires édictées par les autorités marocaines. Ces guides requièrent un engagement mutuel de l'entreprise et de ses salariés.
Quels sont les avantages escomptés de la mise en place de ces guides ?
La reprise de l'activité est intimement liée au respect strict des mesures sanitaires et préventives sur les lieux de travail et pendant le trajet, ce qui constitue des pré-requis indispensables. Les avantages escomptés à travers la mise en place de ces guides sont :
* Assurer une conformité sanitaire de toutes les entreprises et de leurs collaborateurs.
* Outiller et soutenir toutes les entreprises notamment les TPE et PME dans divers secteurs d'activité en termes d'expertise, d'encadrement, de coaching, de capacity building, etc.
* Accompagner les entreprises dans la conduite du changement post Covid-19.
* Assurer la continuité et la reprise graduelle de l'activité économique des entreprises.
* Entériner un plan d'action sanitaire Covid-19 avec les organes de gouvernance et les représentants du personnel.
* Renforcer la sensibilisation du personnel sur l'application des bonnes mesures sanitaires à l'extérieur des entreprises.
* Responsabiliser les managers dans l'accompagnement et l'encadrement de leurs équipes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.