Nasser Bourita : « La prise de position américaine sur le conflit régional autour du Sahara marocain permet de sortir de l'impasse »    Nouveauté Mercedes Classe E : Un restylage très consistant    Laporta, Font et Freixa déclarés candidats officiels à la présidence du Barça    L'équipe du Maroc rate son entrée face à l'Algérie    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    La France sous cloche à 18h Contrôles aux frontières renforcés    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    Le Groupe d'amitié parlementaire HondurasMaroc réitère son soutien au plan d' autonomie    La reconnaissance américaine de notre souveraineté sur le Sahara accélèrera la résolution de ce conflit artificiel    Saad Dine El Otmani : Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces du Sud    Les barrages remplis à 44,4% au 14 janvier    L'immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai    L'OMS s'oppose aux certificats de vaccination pour les voyages internationaux    Retard des vaccins, l'Europe en colère    Marché obligataire: AGR anticipe la baisse des taux primaires au T1-2021    Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront à la cérémonie d'investiture de Biden    Un dessin de Tintin adjugé au prix record de 3,2 millions d' euros    Martin Scorsese, le parrain des films de gangsters    Maroc-Espagne: contrat pour sécuriser le transport routier des marchandises dangereuses    Industrie pharmaceutique : La FMIIP, désormais fédération sectorielle statutaire externe de la CGEM    Compteur coronavirus : 1.291 nouveaux cas confirmés 1.409 guérisons en 24 heures    Larabi Jaïdi : « Des signes de l'amorce d'un début de convalescence se manifestent »    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Groupe Al Omrane : Près de 7 MMDH investis dans les provinces du Sud    Première promotion de Madaëf Eco6: And the winners are…    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Un webinaire pour débattre sur l'Afrique post-Covid    Une édition pas comme les autres : Le Maroc à l'assaut du CHAN    Les équipes à suivre de très près    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Maroc-USA: Un mémorandum d'entente pour la préservation du patrimoine culturel marocain signé    Dakhla : Lancement de la première campagne nationale de communication sur le métier de l'architecte    Perspectives après l'annonce du vaccin Covid19 : Les Marocains ont le moral    Banque de sang : Des stocks mal exploités, périmés puis détruits !    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Donald Trump mis en accusation Un deuxième "impeachment" historique    Le PSG s ' adjuge le Trophée des champions    Mondial de handball : le Maroc débute contre l'Algérie    Tennis : L'ATP Cup...version 2021    Début d'un confinement strict    Poutine réunit les protagonistes du conflit du Haut-Karabakh    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    2020 : Une présence de taille de la question amazighe malgré la pandémie    Zuckerberg vs Trump. Facebook plonge en bourse    Bientôt un musée à Laayoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Projet de loi de finances rectificative : quoi de neuf sur le volet fiscal ?
Publié dans Challenge le 08 - 07 - 2020

Des prolongements de délais pour des mesures déjà prévues dans la loi de finances de l'année 2020 et quelques menues bricoles.
En fait, presque rien. A part des prolongements de délais relatifs à des mesures déjà prévues par la loi de finances de l'année 2020. Ainsi, en est-il de la « régularisation spontanée de la situation fiscale » pour laquelle étaient prévus deux versements, le premier en fin septembre et le second, en fin novembre. Le nouveau délai prévu par le projet de loi de finances rectificative (PLFR), est le 15 décembre, avec un seul versement spontané. Même chose pour la contribution à verser spontanément au titre des avoirs liquides, à déposer auprès d'une banque. La régularisation de la situation fiscale relative aux revenus fonciers dont le délai initial de déclaration a été fixé au plus tard le 30 juin, a été prolongée au 31 décembre. C'est aussi le cas des avoirs et des liquidités détenus à l'étranger. Le nouveau délai de souscription et de contribution libératoire proposé dans le PLFR est le 31 décembre, au lieu du 31 octobre. Enfin, tous les délais prévus dans le Code général des Impôts ont été suspendus, notamment ceux ayant trait aux procédures de contrôle fiscal, et ce jusqu'au 31 décembre.
Lire aussi | Avocat : voici le nouveau projet de loi encadrant la profession [Document]
Par ailleurs, le champ d'application du paiement mobile a été élargi, ce qui permet aux contribuables de ne plus avoir à se déplacer physiquement pour payer leurs impôts. Enfin, pour donner un coup de pouce au marché de l'immobilier, une réduction de 50% des droits d'enregistrement est prévue au profit des acquéreurs d'immeubles destinés à l'habitation. Compte tenu des difficultés et contraintes inhérentes à la période de confinement sanitaire, une contribution libératoire de 1,5% du montant du ou des chèques impayés, avec un plafond de 10 000 dirhams pour les personnes physiques et de 50 000 dirhams pour les personnes morales, a été proposé dans le PLFR. La déductibilité fiscale des dons accordés par les entreprises au Fonds spécial anti-Covid-19 a été introduite. Néanmoins, cette proposition, en cas d'acceptation par le pouvoir législatif, représenté par le Parlement, devrait aussi prévoir explicitement une application rétroactive de cette mesure, afin de permettre aux entreprises ayant déjà fait des dons au profit du Fonds spécial anti-Covid-19, d'en bénéficier.
Lire aussi | Mihoub Mezouaghi, directeur Maroc de l'AFD : « La sortie de crise Covid reposera sur une relance durable »
Ainsi, ce PLFR, dans son volet fiscal, a des objectifs à très court terme qui reflètent le souci principal de maintien des équilibres macro-économiques. La crise actuelle a pourtant bien révélé les limites et les insuffisances de cette approche dans la gestion des finances publiques. Elle a bien confirmé les maux profonds déjà constatés lors des dernières assises nationales sur la fiscalité. Notre système fiscal n'est ni efficace, ni équitable, ni transparent. Le projet d'une loi-cadre, devant servir de programmation aux réformes fiscales lors des cinq prochaines années, semble avoir été définitivement oublié, voire enterré. Pourtant, c'est l'unique voie devant permettre à l'Etat de renforcer ses propres ressources, de disposer d'une marge de manœuvre plus importante et d'éviter une aggravation de l'endettement public qui frôle actuellement les 100% du PIB.
Par Mohamed Amine
Tribune et Débats
La tribune qui vous parle d'une actu, d'un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Economistes et autres experts, patrons d'entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s'y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.
Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.