Sahara marocain : ARTE dévoile les Fake news du polisario    Déclarations irresponsables: l'Intérieur se réserve le droit de recourir à la justice    Dakhla: le tourisme balnéaire au cœur du plan de relance (ONMT)    5ème Convention annuelle des zones économiques : le modèle de Tanger Med Zones dévoilé    Mort de VGE: Macron décrète un jour de deuil national mercredi    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    France: la stratégie vaccinale contre le Covid-19 présentée    Le déficit commercial se réduit à fin octobre    Alerte Météo: chutes de neige, temps froid, rafales de vent et fortes pluies ce week-end    Evolution du coronavirus au Maroc : 4334 nouveaux cas, 368.624 au total, jeudi 3 décembre à 18 heures    Le Sénat donne son feu vert à la convention maroco-espagnole de lutte contre la criminalité    Décès de VGE: le roi Mohammed VI présente ses condoléances à Emmanuel Macron    L'IF de Meknès lance une galerie à l' air libre    Décès de Mohammed Abarhoune    Ligue des champions : Paris revient, Chelsea déroule    Les prémices d' une saison prometteuse pour le CAYB    Hydrogène vert, le Maroc à l'affût des opportunités    Sociétés cotées: décélération de la baisse de l'activité à fin septembre    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, jeudi 3 décembre    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Festival international Cinéma et migrations d'Agadir. Une édition 100% digitale    Le régime algérien prend en otage les séquestrés de Tindouf pour un « choix politique fallacieux »    Le Royaume Uni signe un Mémorandum d'Entente avec le Maroc    Conseil du gouvernement : Prolongation de l'état d'urgence sanitaire au Maroc jusqu'au 10 janvier    Abondantes chutes de neige, vague de froid et fortes averses de vent    CAM au chevet des Fédérations interprofessionnelles de l'Agriculture    Une délégation de la Commission des AE à la Chambre des représentants en visite aux consulats accrédités    CNSS : « le test PCR n'est pas encore remboursable, mais… »    Nouveau consulat des Etats-Unis à Casablanca    2M rénove ses journaux télévisés    Le Groupe arabe salue les efforts inlassables de SM le Roi pour la défense d'Al-Qods    La communauté internationale attendent toujours le gouvernement    Le sport national en deuil : Saïd Bouhajeb n'est plus de ce monde !    Le pire défi de l'Etat-nation    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    «Qendil», nouveau single de Ayoub Hattab    LOI DE FINANCES 2021 : UN BUDGET DE CONVALESCENCE    L'Université Mohammed VI des Sciences de la Santé lance un diplôme inédit    La guerre du Tigré va-t-elle basculer vers la guérilla ?    Jamel Debbouze provoque Booba pour le buzz (Vidéo)    Anesthésistes réanimateurs : Pénurie, flou légal et burn out    Gad El Maleh endeuillé (PHOTO)    Le film polémique « Much Loved » proposé sur Netflix    Election du Maroc au CA du PAM : une reconnaissance de l'action humanitaire du Royaume    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    Covid-19. Un désastre pour les salaires    Cancel Culture : Le bûcher des réseaux sociaux brûle de bon feu    L'ancien président français Giscard d'Estaing est mort du Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coworking : Hello Desk ouvre ses portes à Casablanca
Publié dans Challenge le 23 - 10 - 2020

Niché en plein cœur de la capitale économique, Hello Desk se veut un espace de coworking moderne offrant toutes les commodités nécessaires aux entrepreneurs, freelances et formateurs pour être plus productifs et plus créatifs.
L'éclosion, ces dernières années, d'un tissu entrepreneurial marocain de plus en plus solide et dense a engendré un besoin important en matière d'espaces de coworking. Pour combler ce besoin, plusieurs espaces de coworking tels que Hello Desk ont ouvert leurs portes à Casablanca et dans les autres grandes villes du royaume. Nouvel espace de travail aménagé et équipé, Hello Desk a en effet récemment ouvert ses portes en plein centre de Casablanca. Cette startup propose ainsi 70 postes de travail clefs en main et des salles de réunion, sans durée minimale d'engagement ni caution, destinés aux TPME, aux startups, aux freelances et aux filiales d'entreprises étrangères qui ne souhaitent ni s'engager dans un bail à long terme peu flexible, ni perdre du temps dans l'aménagement et la gestion d'un espace de travail.
Lire aussi| Le Think-Tank IMIS étudie la chaîne de valeur du textile marocain post-Covid
« Sérénité et professionnalisme sont les maîtres mots de ce lieu entièrement dédié au travail et au partage d'idées et d'expériences », confie Omar Laraki, gérant de Hello Desk. « Il y a un besoin au Maroc en termes de coworking. Les entrepreneurs ont besoin de flexibilité, de partage d'expériences et de socialisation et de travailler dans un cadre professionnel plutôt que de chez soi. Le coworking leur permet aussi d'économiser les frais d'aménagement et de bénéficier d'un poste de travail qui soit directement opérationnel », estime-t-il. Hello Desk se veut un lieu convivial, spacieux et lumineux afin d'accentuer la sensation de bien-être et d'épanouissement au travail.
Ainsi, dès l'entrée, un open space accueille les coworkers, et tout autour, plus d'une vingtaine de bureaux vitrés individuels ou multipostes, des salles de réunion de 2 à 10 personnes, des bibliothèques et des espaces détente... « Tout a été pensé pour offrir un environnement de travail agréable et studieux dans une ambiance boisée, chaleureuse et verte. Des prestations sont ainsi offertes, telles que l'accès 7j/7 et 24h/24 à l'espace, la connexion fibre optique, le ménage quotidien, le thé et café à volonté et un service accueil et reprographie. Les solutions de travail débutent à 1250 MAD HT/mois pour une position en coworking et à 2850 MAD HT/mois pour un bureau privé pour une personne », précise le management. Soulignons que Hello Desk a ouvert ses portes début juillet 2020 et est actuellement en phase de commercialisation. Toutefois, la pandémie et ses mesures restrictives ralentissent un peu le business. Il va sans dire que certains porteurs de projets privilégient actuellement le télétravail.
Lire aussi| Energies renouvelables : SM le Roi inquiet du retard
« Mais une fois qu'on aura passé cette phase de crise sanitaire, les entrepreneurs vont se réapproprier la notion du coworking parce qu'elle offre plusieurs avantages par rapport au bail classique », fait remarquer le gérant, soulignant que Hello Desk se veut également un espace écologique qui se soucie de son impact environnemental. « Tous les espaces sont agrémentés de plantes pour créer une ambiance zen et naturelle et booster la créativité des coworkers. Des mesures eco-friendly ont également été mises en place : tri sélectif des déchets, ménage à base de produits naturels, utilisation de matériaux naturels et durables, éclairage LED, etc. », apprend-t-on. Hello Desk a mis en place un dispositif sanitaire pour assurer la sécurité des coworkers. Les espaces sont régulièrement désinfectés, du gel hydro-alcoolique est mis à disposition et la capacité d'accueil a été réduite. En termes d'ambitions, le management entend dupliquer le modèle de Hello Desk dans les autres quartiers de la ville de Casablanca, et aussi dans plusieurs autres villes du royaume dans les prochaines années afin de répondre à la demande croissante qui s'observe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.