La 1ère partie du PLF 2020 adoptée en première commission par la Chambre des représentants    Dakhla : Akhannouch préside l'ouverture d'un salon sur l'aquaculture    Comment Donald Trump s'est embourbé dans l'affaire ukrainienne    Nouveau Mitsubishi L200. La robustesse pour devise    CNDH : Aucune trace de torture sur les détenus du hirak du Rif    La justice américaine se prononce sur les fouilles d'ordinateurs et appareils aux frontières    Halilhodžić s'exprime sur le cas Hamdallah    Vivo Energy Maroc et Myher Holding co-actionnaires dans la société Sopétrole    Othman Benjelloun et Leila Mezian, primés «Personnalités visionnaires» à Washington    Coupe de la CAF: Groupes équilibrés pour la RSB et le HUSA    Le Raja et le Wydad s'inclinent    L'autre facette de l'Homme des temps modernes    L'international espagnol David Villa annonce sa retraite    Les jeunes du PPS et de l'Istiqlal montrent la voie du changement    Mustapha Bakkoury désigné président du comité de pilotage de l'initiative «Desert to Power»    Couverture sanitaire universelle : Rabat accueille une session de formation sur l'expérience marocaine    Casablanca : Arrestation d'un Algérien pour vol par effraction dans un établissement hôtelier    L'ancien président Lula quitte la prison…    Marrakech accueille la 3ème Conférence de la Femme Africaine    Hommages et rayonnement    FIESAD2019: «Men Po» de la Chine remporte le Grand prix    Les nouveautés du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders    Wafa Assurance. L'acquisition de Pro Assur finalisée au Cameroun    Un mal pour un bien    Une délégation de Bayt Al Hikma reçue au siège du Parti à Rabat    Le groupement parlementaire du PPS scandalisé par une «mesure discriminatoire»    Tournoi Omnium VI: Banco pour Maha Haddioui !    Boeing espère la fin de l'immobilisation au sol du 737 Max avant fin décembre    Lancement du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders à Essaouira    Forum MEDays : le président sénégalais arrive à Tanger    Radio Sol, une nouvelle radio axée « musique et divertissement »    Lancement du Fonds de l'eau de Sebou, un projet pionnier !    Alsa en situation d'oligopole ?    Nouvelle arrestation pour le BCIJ à Guelmim    Une forte délégation marocaine à Johannesburg pour présenter les atouts du Royaume    Le marocain SGTM entame la réalisation d'une embouchure aux environs d'Abidjan    Trois artistes blessés dans une attaque au couteau lors d'un spectacle à Ryad    Insolite : Voler une voiture de gendarmerie    Comment cultiver le stress positif    La pneumonie, tueuse d'enfants    Dernière rentrée de 2019 pour les Bleus    Sterling écarté de l'équipe d'Angleterre    La Supercoupe d'Espagne s'installe en Arabie Saoudite pour trois ans    Lors de l'émission «Décryptage» de MFM Radio    Guerre des chefs à la tête du Polisario    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Les Marocains" de Leila Alaoui atterrissent à Séville    "Lire Casablanca", une invitation à comprendre le développement urbain de la métropole    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fath Union Sport, Un club qui renaît de ses cendres
Publié dans Elbotola le 09 - 09 - 2010


Le Fath Union Sport (FUS), section football, compte parmi les clubs les plus anciens du royaume. Sa création remonte à 1946 par des nationalistes qui ont reçu la bénédiction du roi feu Mohammed V, qui les a autorisés à prendre comme emblème le sigle royal de la couronne. Son palmarès est très étoffé. Qu'on en juge : vainqueur de la Coupe du Trône à quatre reprises (1967, 1973, 1974 et 1995), finaliste en 1960 et 2009. Vice-champion du Maroc en 2001. P lusieurs joueurs talentueux sont passés par le FUS tels Larbi Benbarek, Hassan Akesbi, Khalid Maghraoui, Khalid Lebied, Abdallah Blinda, Arrouba, Sghir. Les entraîneurs les plus célèbres qui sont passés par le club sont Guy Cluseau, Ahmed Chhoud, Larbi Benbarek, Hassan Akesbi, Belmekki, Raphael Benatar, Blinda, Mohamed Jabrane, Philippe Troussier, Badou Zaki… Les années de gloire du club rbati se situent durant les années 70, 80 et 90 du siècle dernier sous la houlette des présidents Abdelaziz Slimani et Abdallah Benhsaïn. Actuellement, la section foot a été confiée à Ali Fassi Fihri qui assure du même coup la présidence de la Fédération royale marocaine de football. Après un passage à vide qui a duré plus d'une décennie pendant laquelle la section du football a fait l'ascenseur à plusieurs reprises entre la DI et la DII, le club semble être remis sur les rails après l'arrivée de l'équipe de Mounir Majidi à la tête du Comité directeur, qui a voulu faire du FUS un club modèle digne d'une grande capitale comme Rabat qui connaît des transformations colossales à tous les niveaux. Redonner à ce club sa bonne santé d'antan est la véritable raison de la mobilisation de la nouvelle équipe managériale du FUS. Pour ce faire, la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), parrain historique du FUS, est devenue actionnaire majoritaire du club à hauteur de 85%. Le recrutement du coach, Houcine Ammouta, il y a trois ans, alors que le club rbati était descendu aux enfers, rentre dans le cadre de cette dynamique. Né à Khémisset le 24 octobre 1969, il passa l'essentiel de sa carrière de joueur à l'IZK, puis au FUS et aux Emirats arabes unis. Sa passion pour le football l'a poussé à faire une formation à l'Institut des sports Moulay Rachid et à décrocher un diplôme d'entraîneur de football de l'Institut de Lausanne. Après un excellent parcours à la tête de l'IZK, il a opté pour le FUS en D2. L' objectif était de redorer le blason du club rbati : «J'ai réussi à faire monter le club en élite en une année au lieu de deux. Donc, on a gagné une saison. Au cours de la deuxième année, on s'était fixé comme objectif d'assurer le maintien avec comme bonus une place de finaliste en Coupe du Trône qu'on a perdue contre les FAR, malheureusement. Durant la même année, on a bien négocié notre participation en Coupe d'Afrique. Je pense que durant ces deux premières années de mon contrat, j'ai rempli ma mission», reconnaît Ammouta. Cette année le technicien veut revoir ses objectifs à la hausse, du moins sur le plan national. «Pour continuer la progression du travail entamé, nous nous sommes fixé comme objectif de nous classer parmi les six premiers», explique Ammouta. «Cet objectif est accessible d'autant plus qu'une certaine sérénité commence à s'installer au sein du groupe des joueurs, car la campagne Africaine nous a fait un grand bien. Les huit matches de la Coupe d'Afrique qu'on a joués jusqu'à présent, ont joué un rôle très important dans l'amélioration et la formation des joueurs. Je crois que cette année le parcours de l'équipe sera meilleur que celui de la dernière décennie», ajoute t-il. En revanche, après un bon début en Coupe de la CAF, les Rbatis ont été laminés par les Tunisiens du CS Sfax. Pour Ammouta, cette défaite ne remet pas en cause ses objectifs mais la leçon a été retenue. Je crois que perdre un match contre Sfax en Tunisie n'est pas catastrophique. Le FUS a tenu bon durant les soixante premières minutes, mais nous avons sombré par la suite à cause de quelques fautes individuelles et de l'impartialité de l'arbitre ivoirien qui a officié ce match. En contrepartie, nous avons raté quelques occasions par Benchrifa et Fatihi, en plus du but qui a été refusé par l'arbitre pour un hors-jeu inexistant. Mais, je considère que notre prestation africaine est plus qu'honorable, surtout que nos adversaires sont plus expérimentés que nous au niveau continental, avoue l'entraîneur. Il est vrai qu'il reste encore une chance au retour même si la mission est difficile. Cette saison, Ammouta a assumé seul la responsabilité des recrutements qui ont été opérés par le club. «Oui,j'assume tout seul cette responsabilité. Au cours de cette saison, nous avons recruté Issam Badda et Hicham Fatihi (IZK), Mohamed Zouidi (ASS), Mohamed Amine Bekkali (JSM), Anouar Abdelmalki (CODM) et les pourparlers sont en cours pour renforcer l'équipe. Les joueurs qui nous ont quittés sont : Khalid Fouhami, Aziz Lagraoui, Driss Souiyet, Ali Bouab et Ajraoui. Aujourd'hui, si j'ai un message à lancer, je le fais en direction de notre public à qui je demande de venir nombreux pour pousser l'équipe à aller le plus loin possible surtout en Coupe d'Afrique», conclut l'ex-entraîneur national. Mustapha Yassine ( Soir Echos )

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.