Un Monde Fou    Coupe Zayed : Le Raja se qualifie pour les quarts de finale    SM le roi Mohammed VI reçoit Antonio Guterres au palais royal de Rabat    La folle équipée du Raja de Casablanca    Un couple marocain meurt dans l'incendie d'un bâtiment en Italie    Hausse du nombre de travailleurs migrants à l'échelle mondiale    Foire régionale des produits du terroir, du 14 au 17 décembre à Taza    L'APRAM célèbre ses 20 ans d'existence    La Cour béninoise de répression des infractions économiques et du terrorisme menacerait-elle l'Etat de droit ?    Carlos Ghosn, l'empereur déchu de l'automobile    L'Iran déterminé à poursuivre ses essais de missiles    Divers    Madrid menace d'assumer le maintien de l'ordre en Catalogne    La commission des accords commerciaux du Parlement européen emboîte le pas à celle des affaires extérieures : Une évidence    Marcelo Gallardo Stratège et idole de River Plate    Valverde : Nous voulons aider Dembélé    Ronaldo : J'aimerais que Messi vienne en Italie    Rkia Derham : L'accord sur la ZLEC, un pas prometteur    Le secret de la longévité des tortues géantes des Galapagos    Rencontres de concertation au sujet des colonies de vacances    Lancement à Kénitra d'un modèle de classes d'enseignement préscolaire    « Ou ana ? », la campagne en faveur des mères célibataires    Insolite : Bague perdue    L'OCP Policy Center devient le "Policy Center For The New South"    Azoulay appelle les Souiris à s'enquérir des intérêts de leur cité    Open Innovation 2018 : BMCI s'engage avec 3 startups à l'issue de son programme    Fès : Convention pour la création d'"une école de deuxième chance" dans l'ancienne médina    Khashoggi désigné "personnalité de l'année" par le Time    Une secousse sismique a été ressentie à Al Hoceima    Migrations: Présentation à Marrakech d'un Manifeste sur les droits des femmes    «Si Dieu nous prête vie» de Intissar Haddiya présenté à Casablanca    Une exposition dédiée à sa «période africaine» : A la rencontre de Mohammed Kacimi au MuCEM de Marseille    Le Festival «Le Morocco Adventure Film» se déroulera à la Villa des arts de Rabat    Cinq grandes professionnelles du cinéma créent la Fondation Tamayouz    Comment l'affaire Hamieddine met le PJD dans la tourmente ?    Afrique. L'intégration des marchés financiers s'impose    Raja-Al Ismaily en 16è de finale retour de la Coupe arabe des clubs champions : Un match sous haute pression    L'ONU aurait besoin de 5 milliards de dollars pour le Yémen    Maladies professionnelles. La stratégie prend forme    Conférence intergouvernementale sur la migration à Marrakech    Bourse. Les transactions en baisse au cours du troisième trimestre    Gilets jaunes, Les mesures prises par Macron    Salé : Arrestation d'un individu impliqué dans un accident de circulation mortel sous l'effet de l'alcool    Le Wyadad et le Hassania en tête    Raja: apaiser la tension du staff technique    Décès à Marrakech de l'icône de la chanson populaire marocaine Hamid Zahir    «Sabah wa Massa» ou l'amour entre vérité et mensonge    Edito : Défenseur de migrants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fath Union Sport, Un club qui renaît de ses cendres
Publié dans Elbotola le 09 - 09 - 2010


Le Fath Union Sport (FUS), section football, compte parmi les clubs les plus anciens du royaume. Sa création remonte à 1946 par des nationalistes qui ont reçu la bénédiction du roi feu Mohammed V, qui les a autorisés à prendre comme emblème le sigle royal de la couronne. Son palmarès est très étoffé. Qu'on en juge : vainqueur de la Coupe du Trône à quatre reprises (1967, 1973, 1974 et 1995), finaliste en 1960 et 2009. Vice-champion du Maroc en 2001. P lusieurs joueurs talentueux sont passés par le FUS tels Larbi Benbarek, Hassan Akesbi, Khalid Maghraoui, Khalid Lebied, Abdallah Blinda, Arrouba, Sghir. Les entraîneurs les plus célèbres qui sont passés par le club sont Guy Cluseau, Ahmed Chhoud, Larbi Benbarek, Hassan Akesbi, Belmekki, Raphael Benatar, Blinda, Mohamed Jabrane, Philippe Troussier, Badou Zaki… Les années de gloire du club rbati se situent durant les années 70, 80 et 90 du siècle dernier sous la houlette des présidents Abdelaziz Slimani et Abdallah Benhsaïn. Actuellement, la section foot a été confiée à Ali Fassi Fihri qui assure du même coup la présidence de la Fédération royale marocaine de football. Après un passage à vide qui a duré plus d'une décennie pendant laquelle la section du football a fait l'ascenseur à plusieurs reprises entre la DI et la DII, le club semble être remis sur les rails après l'arrivée de l'équipe de Mounir Majidi à la tête du Comité directeur, qui a voulu faire du FUS un club modèle digne d'une grande capitale comme Rabat qui connaît des transformations colossales à tous les niveaux. Redonner à ce club sa bonne santé d'antan est la véritable raison de la mobilisation de la nouvelle équipe managériale du FUS. Pour ce faire, la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), parrain historique du FUS, est devenue actionnaire majoritaire du club à hauteur de 85%. Le recrutement du coach, Houcine Ammouta, il y a trois ans, alors que le club rbati était descendu aux enfers, rentre dans le cadre de cette dynamique. Né à Khémisset le 24 octobre 1969, il passa l'essentiel de sa carrière de joueur à l'IZK, puis au FUS et aux Emirats arabes unis. Sa passion pour le football l'a poussé à faire une formation à l'Institut des sports Moulay Rachid et à décrocher un diplôme d'entraîneur de football de l'Institut de Lausanne. Après un excellent parcours à la tête de l'IZK, il a opté pour le FUS en D2. L' objectif était de redorer le blason du club rbati : «J'ai réussi à faire monter le club en élite en une année au lieu de deux. Donc, on a gagné une saison. Au cours de la deuxième année, on s'était fixé comme objectif d'assurer le maintien avec comme bonus une place de finaliste en Coupe du Trône qu'on a perdue contre les FAR, malheureusement. Durant la même année, on a bien négocié notre participation en Coupe d'Afrique. Je pense que durant ces deux premières années de mon contrat, j'ai rempli ma mission», reconnaît Ammouta. Cette année le technicien veut revoir ses objectifs à la hausse, du moins sur le plan national. «Pour continuer la progression du travail entamé, nous nous sommes fixé comme objectif de nous classer parmi les six premiers», explique Ammouta. «Cet objectif est accessible d'autant plus qu'une certaine sérénité commence à s'installer au sein du groupe des joueurs, car la campagne Africaine nous a fait un grand bien. Les huit matches de la Coupe d'Afrique qu'on a joués jusqu'à présent, ont joué un rôle très important dans l'amélioration et la formation des joueurs. Je crois que cette année le parcours de l'équipe sera meilleur que celui de la dernière décennie», ajoute t-il. En revanche, après un bon début en Coupe de la CAF, les Rbatis ont été laminés par les Tunisiens du CS Sfax. Pour Ammouta, cette défaite ne remet pas en cause ses objectifs mais la leçon a été retenue. Je crois que perdre un match contre Sfax en Tunisie n'est pas catastrophique. Le FUS a tenu bon durant les soixante premières minutes, mais nous avons sombré par la suite à cause de quelques fautes individuelles et de l'impartialité de l'arbitre ivoirien qui a officié ce match. En contrepartie, nous avons raté quelques occasions par Benchrifa et Fatihi, en plus du but qui a été refusé par l'arbitre pour un hors-jeu inexistant. Mais, je considère que notre prestation africaine est plus qu'honorable, surtout que nos adversaires sont plus expérimentés que nous au niveau continental, avoue l'entraîneur. Il est vrai qu'il reste encore une chance au retour même si la mission est difficile. Cette saison, Ammouta a assumé seul la responsabilité des recrutements qui ont été opérés par le club. «Oui,j'assume tout seul cette responsabilité. Au cours de cette saison, nous avons recruté Issam Badda et Hicham Fatihi (IZK), Mohamed Zouidi (ASS), Mohamed Amine Bekkali (JSM), Anouar Abdelmalki (CODM) et les pourparlers sont en cours pour renforcer l'équipe. Les joueurs qui nous ont quittés sont : Khalid Fouhami, Aziz Lagraoui, Driss Souiyet, Ali Bouab et Ajraoui. Aujourd'hui, si j'ai un message à lancer, je le fais en direction de notre public à qui je demande de venir nombreux pour pousser l'équipe à aller le plus loin possible surtout en Coupe d'Afrique», conclut l'ex-entraîneur national. Mustapha Yassine ( Soir Echos )

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.