La réforme du système éducatif, l'autre casse-tête du gouvernement    Dakar: la RAM signe cinq conventions avec des partenaires au Sénégal    Croissance économique : 0,8% attendue pour le T3 2022 (HCP)    Revue de presse quotidienne de ce mercredi 6 juillet    Programme solaire Noor Atlas : Masen lance un appel d'offres    Face au spectre de la récession, Hollywood passe en mode austérité    Al Omrane : révision du taux facial des obligations de la tranche "A"    Prison ferme pour l'ancien PDG de l'aéroport d'Alger    Chaos au Stade de France: trois hommes condamnés    La météo pour ce mercredi 06 juillet 2022    CAN féminine : Le Maroc bat l'Ouganda et se qualifie aux quarts de finale    Maroc : Le Comité CEDAW recommande des avancées égalitaires en arrondissant les angles    Covid-19 : Le ministère de la Santé recommande en urgence une dose de rappel    Cases cochées    Le Groupe AKDITAL lance la Fondation AKDITAL    La FM6E lance Anaboundif, l'appli écocitoyenne pour tous    L'ONU répond à l'Algérie et au Polisario sur l'annulation des visites de De Mistura au Sahara    CAN – Maroc 2022 : Les Lionnes de l'Atlas battent les Grues et se qualifient (vidéo)    BTS : 2.186 candidats réussissent l'examen cette année    CAN féminine: le Sénégal, 1ère équipe qualifiée pour les quarts de finale (VIDEO)    Covid-19: La vague actuelle est une "copie conforme" de la première vague d'Omicron    Météo Maroc: averses orageuses par endroits ce mercredi 6 juillet    France : L'épreuve de feu pour Borne II    Série de réunions au Parlement européen à Bruxelles et Strasbourg    Bourita : une feuille de route de l'avenir des relations bilatérales    « Epargner aux pays africains d'être sévèrement touchés par la vague inflationniste »    Le Wydad s'adjuge le trophée et conserve sa couronne    Dari au Stade Brestois, Laaziri à l'Olympique Lyonnais !    Liga : FC Barcelone prolonge le contrat du jeune marocain Chadi Riad    Covid-19: Le Maroc a enregistré 3849 nouveaux cas et 11 décès en 24H    Jeux marocains du sport en entreprise : De l'or pour la MDJS dans la catégorie gaming    Sahara: Nasser Bourita reçoit Staffan de Mistura    Tunisie: Kais Saied défend son projet de Constitution controversé    Azemmour : La préservation du Malhoune, une priorité...    Non, Dounia Boutazout ne mettra pas un terme à sa carrière    Marrakech. Le groupe espagnol Baiuca fait sensation au FNAP    MOGA Festival revient à Essaouira : Du 28 septembre au 2 octobre 2022    La 17ème édition du festival Timitar du 15 au 16 juillet à Agadir    Harcèlement, viol, chantage... Quand la haute société française bascule dans le gore et demeure impunie    La journaliste Abu Akleh « vraisemblablement » tuée par un tir israélien « non-intentionnel » (Département d'Etat)    Voici le nouvel entraîneur du PSG    Dounia Batma s'offre un relooking (PHOTO)    Medias jordaniens : la gouvernance de la migration au Maroc encadrée par une vision humanitaire et solidaire    Condamné à mort, le Marocain détenu en Ukraine saisit la Cour suprême des séparatistes    Une clôture aux rythmes gnaoua    Moussem d'Asilah : Une 43ème édition saison ouvre la saison estivale    Décès de Abdallah Charif El Ouazzani: les condoléances du roi Mohammed VI    MM. Mayara et Talbi Alami : « La session ordinaire du parlement andin à Laâyoune, une nouvelle consécration de la marocanité du Sahara »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Industrie du poids lourd : Le GPLC tire la sonnette d'alarme
Publié dans Finances news le 26 - 07 - 2013

L'importation de matériels d'occasion est une vraie menace pour l'industrie locale liée à l'automobile. Le manque à gagner au niveau du chiffre d'affaires est estimé à 1 milliard de dirhams.
Le Groupement professionnel du poids lourd et de la carrosserie (GPLC) tire la sonnette d'alarme sur l'impact néfaste des véhicules d'occasion importés sur l'industrie locale.
Au terme de sa dernière Assemblée générale ordinaire, le GPLC a dressé un bilan rétrospectif de la situation du secteur, caractérisée par une baisse importante de la production et des ventes.
Outre la baisse d'activité des secteurs induits et la prudence restrictive des établissements de financement, la contre-performance du secteur est liée en premier lieu à l'importation massive de matériel d'occasion représentant environ 40% de part de marché.
Ceci équivaut à une perte de près de 1 milliard de dirhams de chiffre d'affaires et de 1.000 postes de travail pour l'industrie nationale. Ce phénomène représente une réelle menace pour l'industrie nationale de montage de poids lourds et de construction de carrosseries, et risque d'avoir de graves conséquences si rien n'est fait pour le contenir. Le secteur est un pourvoyeur de valeur ajoutée et a des effets d'entraînement sur d'autres secteurs, sans oublier qu'il présente des atouts indéniables pour l'export. Malgré ce constat alarmant, le Groupement continue son action en mettant à la disposition des transporteurs nationaux des véhicules répondant aux normes de qualité et de sécurité, afin de préserver l'industrie nationale et de protéger le consommateur.
De nombreux opérateurs expriment également leur volonté d'accroître leurs investissements dans ce secteur pour faire du Maroc une plateforme ouverte sur le marché africain.
Par ailleurs, le GPLC, en collaboration avec les autorités publiques, participe activement, à la mise en application de la loi sur le code de la route et de normalisation des équipements automobiles.
Il faut signaler que les poids lourds d'occasion sont une menace sérieuse pour la sécurité routière et pour l'environnement. Ils contribuent également au vieillissement du parc roulant qui a déjà une moyenne d'âge supérieure à dix ans. Les autorités concernées sont appelées, donc, à réviser les normes.
A l'issue de cette AGO, le Bureau présidé par Adil Zaidi a été reconduit pour une durée de trois ans, confirmant la stabilité et la continuité de l'action du Groupement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.