La CEDEAO suit avec une « grande préoccupation » l'évolution de la situation au Burkina Faso    Compteur Coronavirus : 11 nouveaux cas, plus de 6,81 millions de personnes ont reçu trois doses du vaccin    Jazz au Chellah : Dock in Absolute et Ernesto Montenegro Quintet étalent leurs talents    Présidentielles au Brésil: Bolsonaro confiant, Lula appelle à la paix    Casablanca / L'Boulevard : Des débordements entachent la joie des festivaliers    Les liens historiques entre le Maroc et le Pérou ne peuvent être altérés par des positions volatiles    Skhirate-Témara : 700 bénéficiaires d'une caravane médicale    Mondial de football pour amputés : Le Maroc s'incline face au Brésil    Mondial-2022: le Maroc et le Qatar annoncent un accord portant sur la sécurité de l'événement    L'Boulevard envers et contre tout !    Migrants : quatre morts et vingt-neuf disparus au large des Canaries    le ministère des Affaires étrangères met une cellule de suivi et des numéros de téléphone à la disposition de la communauté marocaine    Prévisions météorologiques pour le lundi 03 octobre 2022    Conférence autour du livre «Tifawin» de Khadija Rchouk    Vidéo : Quand Tarab Ambassadors fête comme il se doit la fête d'Al Mawlid    Insolite : Le prince moulay Hicham pousse la chansonnette dans la rue    Migrants clandestins : les familles des disparus haussent le ton    Le FACDI, un incubateur pour le développement de la coopération Sud-Sud    Burkina Faso: sous fond de rivalité entre la Russie et la France    L'armée ukrainienne reprendra d'autres villes du Donbass « dans la semaine à venir », affirme Zelensky    L'hommage de la famille Jamali    Le Maroc en quête des drones chinois "Wing Loong II"    La Libye s'oppose au projet de gazoduc transsaharien porté par l'Algérie    Liquidité bancaire: le besoin à 77,5 MMDH au T2-2022 (BAM)    Guelmim : Journée d'étude sur la problématique de la gestion des ressources hydriques dans la région    Le Maroc compte présenter sa candidature    Marc Lasry, le Marocain copropriétaire de la franchise NBA des Bucks veut racheter l'Inter Milan    Quelle culture voulons-nous ?    Israël : une cellule locale de l'Etat islamique démantelée    L'Ambassade du Maroc met en place une cellule de suivi    Falsification de visas : Arrestation d'une vingtaine de membres d'un réseau criminel    «Crise cardiaque.... Chaque minute vaut une vie»    Le FNUAP salue les progrès du Maroc    Nigeria : l'ARM participe à la 2ème conférence du Réseau des gouvernements infranationaux d'Afrique    Le Maroc au CPS de l'UA: Une consécration de la confiance dont jouit le Royaume    Un témoignage du Bâtonnier Abdelaziz BENZAKOUR    Mohamed Joudar succède à Sajid à la tête de l'UC    Signature d'un Mémorandum d'Entente entre l'ARM et le Forum des Gouverneurs du Nigéria    Renouvellement du Conseil national de la presse : le torchon brûle entre la Fenajic et le gouvernement    SM le Roi félicite le Prince héritier d'Arabie Saoudite    Art et culture : Une Fondation pour El Jadida    Semaine dans le rouge pour la Bourse de Casablanca    Le ministère ne se chargera plus des équivalences des diplômes obtenus à l'étranger    Prêt-à-porter. Camaieu Maroc dans la tourmente    Clôture en apothéose à Dakhla de "Prince Héritier Moulay El Hassan Kitesurfing World Cup 2022"    Programme des principaux matchs du dimanche 2 octobre    L'Ambassade du Maroc met en place une cellule de suivi de la situation au Burkina Faso    CHAN-2022 (tirage): Le Maroc hérite du Soudan, Madagascar et Ghana    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Fellah online : Aires protégées
Publié dans Finances news le 25 - 07 - 2016

Quelques années après l'entrée en vigueur de la loi dédiée aux aires protégées, les militants écologiques dénoncent ses limites. Ils notent notamment l'absence de plans d'aménage­ment et de gestion de ces sites.
Pour rappel, ces plans prévoient des objectifs à réaliser dans l'immédiat et d'autres dans le long terme. Il s'agit des méca­nismes suivis et leur impact sur l'environnement et surtout des besoins financiers sur des bases quinquennales.
Leur durée est fixée à dix ans et les modalités de leur appro­bation et de leur révision sont fixées par voie réglementaire.
Pour se hisser aux normes inter­nationales, le Maroc s'est doté d'un nouveau texte juridique sur les sites naturels.
Il se met ainsi aux normes inter­nationales en la matière sur­tout qu'il présente une diversité naturelle notoire, la deuxième dans le bassin méditerranéen après celle de la Turquie.
En effet, les textes régissant le secteur sont devenus caduques ne répondant ni aux conventions internationales ni à l'évolution socioéconomique que connaît le pays. Le texte le plus significatif est un dahir datant de 1934. Il a été promulgué à une époque où les normes écologiques étaient moins contraignantes. Il faut dire aussi qu'à cette date, les risques de pollution ou de dégradation de l'environnement étaient mineurs.
A quoi sert une loi si elle n'est pas appliquée dans la réalité ou si elle ne bénéficie pas de mesures d'accompagnement ? Le texte sur les aires proté­gées a prévu de doter ces sites de plans d'aménagement et de gestion. A cause de l'exploitation à outrance des ressources pour différentes raisons notamment par l'agriculture et le tourisme, plusieurs sites sont réellement en nette dégradation, incitant des ONG nationales ou inter­nationales à tirer la sonnette d'alarme. Les ressources en eau deviennent polluées, la faune et la flore dont certaines espèces sont considérées comme rares sont menacées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.