Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Un collectif dénonce l'intensification de la répression par "un régime algérien dans l'impasse"    OCI : Les attaques israéliennes contre les Palestiniens aggravent les risques d'instabilité dans la région    Le Groupe arabe à l'ONU loue le rôle du Comité Al Qods    L'avenir du Real Madrid    Indépendance de la justice marocaine : La lettre virulente de Tamek au professeur J. Waterbury    Participation du Maroc à la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'EDD    Londres se défend d'avoir tardé à agir face au variant indien    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Barça : Xavi pour remplacer Ronald Koeman ?    Mohamed Salah Tamek dénonce l'ingérence de John Waterbury dans des affaires portées devant la justice marocaine    Irlande du Nord : Edwin Poots à la tête du Parti Démocratique Unioniste    Hausse de l'IPC dans les principales villes de la région    Détails de la transformation de FinanceCom en O Capital Group    Le HUSA victorieux, la RSB en chute libre    L'Atlético se rapproche du sacre, le Real garde l'espoir    Le Raja arrache le nul face à Orlando Pirates    Des cérémonies célébrant un évènement majeur    Les souks hebdomadaires en milieu rural ont besoin d'être développés    Abdellatif Hammouchi inaugure le club équestre de la Sûreté Nationale à Kénitra    Jacek Oalczak nommé PDG    Une occasion de se remémorer leurs sacrifices et leur dévouement pour la défense de la sécurité du pays et des citoyens    Le café des Oudayas fait peau neuve !    La culture hispanique vue par la bande dessinée et de l'illustration    L'Art moderne & Contemporain marocain à Paris    Abdellatif Hammouchi inaugure de nouvelles infrastructures sécuritaires    Evolution du coronavirus au Maroc : 79 nouveaux cas, 515.023 au total, lundi 17 mai 2021 à 16 heures    Décès de l'acteur marocain Hammadi Ammor, 90 ans : Un immense artiste s'en va    Assurances: les primes émises en hausse de 3,3% à fin mars (ACAPS)    Célébration du 200ème anniversaire de la Légation américaine de Tanger    Aide humanitaire aux Palestiniens: Le Maroc fidèle à ses engagements    La loi N°56.20 offrira un nouveau cadre juridique à la création de musées, avec un label officiel (FNM)    Visas Schengen: les conditions imposées par l'Espagne    Evénements de Cheikh Jarrah: Le silence complice de la communauté internationale    Abdelfattah El Belamachi: "Le Maroc donne à l'Espagne, à l'Allemagne et à l'UE plus qu'il n'en reçoit"    ONMT : 3 partenariats conclus à Dubaï    RAM: Abdelhamid Addou élu au Conseil des Gouverneurs de l'IATA    Coronavirus : Sanofi lancera fin mai la production de son vaccin    65ème anniversaire de la DGSN : Fière chandelle aux agents de la Sûreté nationale dans ce contexte de la Covid    Zidane, entraineur du Real de Madrid, en colère : « Je ne dirai jamais cela à mes joueurs ! »    Abdou Diop: « Le marché de l'audit évolue pour répondre aux besoins et attentes des clients »    Echange de données bancaires : La loi bloquée au Parlement ?    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Défaite de Chelsea en finale de la FA Cup : Pour Tuchel, Ziyech responsable !    Fin du rêve européen pour Selim Amallah et Mehdi Carcela    Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Label Vie / Groupe BMCE Bank : S’agit-t-il d’un règlement de comptes ?
Publié dans Finances news le 19 - 06 - 2008

* Label Vie aurait refusé de reprendre l’enseigne Hanouty, laquelle peine à faire ses marques sur le marché national.
* En représailles, la BMCE aurait décidé de se retirer du syndicat de placement.
* Aux dernières nouvelles, les objectifs attendus pour l’IPO «ont été largement dépassés».
Jamais opération d’introduction en Bourse n’avait fait autant de bruit…, hormis, bien entendu, celle avortée de GSI Maroc ! Des salles de marché jusqu’aux soirées cigares, en passant par les comptoirs de bars branchés, l’IPO d’Hyper SA, société propriétaire de l’enseigne de grande distribution Label Vie, était sur toutes les lèvres. Le débat sur la valorisation de la société a été passionnant. Une première d’ailleurs puisque c’est la même raison avancée par le groupe BMCE Bank pour justifier son surprenant retrait du syndicat de placement de l’opération, intervenu à moins de 24 heures du démarrage de la période de souscription. Une décision inattendue qui a fait jaser plus d’un. Même du côté de Label Vie. Joint par téléphone le jour même du désistement de la banque d’Othman Benjelloun (vendredi matin), Zouheir Bennani, Président de l’enseigne, n’a pas manqué d’exprimer son grand étonnement quant à cette décision. «C’est une énorme surprise. C’est la dernière des choses à laquelle on pouvait s’attendre», avait-il laissé entendre. Un étonnement justifié. Puisque, jusque-là, tout allait pour le mieux entre Label Vie et la BMCE. La collaboration entre les deux «protagonistes» d’aujourd’hui ne date pas d’hier.
Le groupe Benjelloun avait même pris pied dans le capital de Label Vie à un certain moment (entre 2002 et 2007), d’abord via sa filiale de crédit à la consommation, Salafin, et ensuite par l’entremise du fonds Holding Benjelloun Meziane (plus connu sous le signe HBM)… «La BMCE a tenu également à être présente dans le réseau placeur de l’opération. Et de hauts cadres de la banque nous ont accompagnés dans notre road show pour vendre l’opération aux investisseurs institutionnels», nous a confié Z. Bennani.
Que s’est-il alors passé ? Qu’est-ce qui a déclenché les hostilités ? Et pourquoi la banque d’Othman Benjelloun a-t-elle attendu la veille du démarrage des souscriptions pour se retirer de l’affaire?
Le coup de théâtre !
Disons-le tout de suite. L’argument avancé par la BMCE semble bien léger. «Le groupe BMCE Bank était en possession de tous les éléments de l’IPO avant même que cela ne soit rendu public», nous a dit Z. Bennani. «Et les cadres de la BMCE se réunissaient régulièrement, depuis déjà plus d’un mois, avec les équipes de BMCI Finance (conseiller et coordinateur global de l’opération) pour discuter des modalités de la valorisation, de placement des titres…», ajoute-t-il. Si le groupe Benjelloun avait jugé que la valeur était trop chère, pourquoi ne l’avait-il pas manifesté dès le départ ? Pourquoi avoir attendu jusqu’à la dernière minute… ?
Cette affaire recèle, faut-il le dire, beaucoup de non-dits. Et ce n’est pas de la BMCE ni de Label Vie que nous aurons des réponses à nos interrogations. Les réponses sont à chercher ailleurs. Une source digne de foi a bien voulu nous révéler les dessous de cette affaire. «C’est au sommet de la hiérarchie de BMCE qu’a été prise la décision à cause d’un différend avec les actionnaires de la société Label Vie concernant Hanouty», nous déclare notre source.
Le Groupe BMCE chercherait, en effet, depuis quelques mois, un repreneur pour Hanouty, enseigne qui aurait véritablement des difficultés à s’affirmer. «Hanouty est aujourd’hui à la peine. Aucun des objectifs fixés au départ par les promoteurs du projet n’a été atteint. Et le concept même n’a pas trouvé écho chez les Marocains», explique notre source. C’est la raison pour laquelle Label Vie aurait été appelée à la rescousse. «Une proposition alléchante a été faite par la BMCE pour reprendre Hanouty. Les négociations avaient été entamées il y a seulement trois mois, et il était entendu que les actionnaires de Label Vie allaient étudier la question pour donner une réponse finale le plus tôt possible», nous dit notre source. Et le verdict est tombé la semaine dernière. L’idée de reprendre Hanouty n’a pas, semble-t-il, trop accroché les actionnaires de Label Vie… qui ont décliné (poliment) la proposition. Mais la pilule n’est pas passée, faut-il le dire. «Hanouty et Label Vie ont deux business-modèle complètement différents. Marier les deux aurait été une catastrophe», explique notre source. Le refus est donc économiquement justifié.
Mais le Groupe BMCE aurait vraisemblablement vu la chose d’un mauvais ?il. Ce qui expliquerait leur retrait du syndicat de placement.
Cela n’a néanmoins point entravé la bonne marche de l’IPO. Puisqu’à l’heure où nous mettions sous presse (mardi soir), les membres du syndicat de placement venaient tout juste de sortir d’une réunion marathonienne pour faire le décompte des souscriptions.
Et à en croire une source proche du dossier, l’opération a connu un réel succès aussi bien chez les particuliers que du côté des zinzins. «Les objectifs de l’IPO ont été largement dépassés. Le chef de file voulait même clôturer la période de souscription par anticipation, comme prévu dans la note d’information. Mais il a été décidé au final de prolonger les souscriptions jusque dans la matinée du mercredi pour satisfaire la demande de quelques grands souscripteurs qui se sont manifestés à la dernière minute», nous révèle notre source. «L’analyse des profils des souscripteurs montre que ce sont tous des gens avertis. Du coup, il paraît aussi clair qu’évident que le débat sur la valorisation de la société était non seulement inutile, mais également non-fondé», conclut-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.