Le Bahreïn réaffirme son soutien à la souveraineté et l'intégrité territoriale du Maroc    « African Lion 2021 »: Une opération de décontamination au port militaire d'Agadir pour évaluer la réactivité de l'Unité de Secours et Sauvetage des FAR    Sommet de l'Otan: Quand Sanchez s'humilie et humilie son pays    Opération Marhaba 2021: Forte baisse des prix pour la liaison maritime    Début imminent de la construction du gazoduc Maroc-Nigéria    Régionales de l'investissement: les étapes Laayoune et Dakhla font carton plein    « African Lion 2021 »: une opération de décontamination au port militaire d'Agadir    Algérie : le FLN remporte les législatives, le Hirak craint le retour de «la prétention dictatoriale»    À Paris, Saïd Chengriha enterre «le supposé non interventionnisme» de l'armée algérienne    Le nouveau gouvernement israélien compte quatre ministres d'origine marocaine    Melilla : tentative échouée d'entrée de 150 migrants clandestins grâce à la collaboration du Maroc    Euro 2020 : La Slovaquie prend le dessus sur la Pologne de Lewandowski    Vacances au Maroc: les premiers MRE débarquent à l'aéroport de Fès (PHOTOS)    Compteur coronavirus : 476 nouveaux cas, 9.368.046 personnes vaccinées    Murcie. Un marocain abattu par un espagnol sur la terrasse d'un café    L'anesthésie après la vaccination anti-covid peut-elle causer la mort ?    Soulaiman Raissouni et Omar Radi confrontés à de charges concrètes, dit le ministère public    M'Art Studio démarre ses activités avec Marie Bugnon & Jennifer Sormani    Festival universitaire de musique de l'ENCG Kénitra : Une troisième édition pour aiguiser l'art de l'écoute    Le théâtre du Studio des arts vivants reprend ses activités    [ Interview Anas El Filali ] La première production en 3D, 100% marocaine, prête en septembre    Pays de l'Otan : la politique envers la Chine à renforcer, selon le SG de l'OTAN    Entretien entre Erdogan et Biden    La gifle américaine !    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 15 juin    France : vers la levée de l'obligation du masque en extérieur    Les Lionnes de l'Atlas s'offrent le Mali    1,1 milliard d'euros de pertes pour les clubs de Premier League    Retour à la maison pour Buffon ?    Réforme de l'administration : pénalisant ''bug'' législatif !    «JOY» : 11 artistes livrent leur perception de la joie    Flo Arnold dans ses œuvres    Le nostalgique et l'artistique    Usage licite du cannabis : Vers l'adoption définitive de la loi    Euro 2020 : La Suède neutralise l'Espagne    Relance économique : OBG et l'AMDIE préparent un nouveau rapport    La Hongrie soutient le plan d'autonomie au Sahara marocain    Agriculture : un nouveau dispositif de soutien aux petits agriculteurs    Le Maroc réélu au comité des Nations unies sur les disparitions forcées    BKGR: BAM devrait maintenir le taux directeur inchangé    Nomination : Salima Amira, nouvelle DG Maroc chez Microsoft    Ce qui s'est passé lundi sur l'autoroute de Kénitra (DGSN)    Basket : Labib El Hamrani nommé sélectionneur national des seniors    Mohamed Bouldini évoluera en Liga NOS avec Santa Clara    L'ONDA fortement mobilisé pour la sécurité sanitaire des voyageurs    Cette région du Maroc s'apprête à accueillir 500.000 touristes israéliens    LE POUVOIR ALGERIEN SE FICHE DES RESULTATS DES URNES    Hassan Rachik: Madih Al Howiyat Al Marina    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'arganier présente une forte plasticité écologique et climatique (Spécialiste )
Publié dans 2M le 14 - 05 - 2021

La proclamation de la journée internationale de l'arganier, célébrée pour la première fois le 10 mai dernier à Agadir par le Maroc et l'ONU, représente une reconnaissance de la valeur de cette source ancestrale et son rôle dans le développement durable du Royaume. 2M.ma revient avec Abdelaziz Mimouni, Ingénieur en Chef Principal au Centre Régional de la Recherche Agronomique d'Agadir, sur les caractéristiques de cet arbre qui couvre environ 830000 ha du sud-ouest du Royaume et sur les voies de valorisation de cette source ancestrale.
« L'arganier (Argania spinosa (L.) skeels) est une espèce forestière endémique des zones arides et semi-arides du sud-ouest du Maroc. Il appartient au genre Argania, unique représentant de la famille des Sapotaceaes au Maroc. Cette essence est à la fois forestière, fruitière, oléagineuse et fourragère », nous indique le spécialiste.
D'après cet expert, l'arganier est parfaitement adapté à l'aridité du sud-ouest marocain, il possède des mécanismes qui limitent ou ralentissent la chute du potentiel foliaire. Et d'ajouter que cette espèce qui présente une forte plasticité écologique et climatique est bien adaptée à différents types de sol développant ainsi des mécanismes d'adaptation pour subvenir à ses besoins en alimentation minérale en particulier.
Et d'ajouter que l'arganier s'étend sur plusieurs unités et étages bioclimatiques : du semi-aride, frais aux zones tempérées du sud en passant par les zones sub-humides dans la montagne du Haut Atlas et supporte les températures élevées (50°C à Taroudant).
* Journée internationale de l'Arganier: "une valorisation de cette source ancestrale" (M.Hilale)
A quoi la dégradation de cette plantation est-elle due ?
Abdelaziz Mimouni souligne que cet arbre subit une dégradation importante à cause de plusieurs facteurs naturels, mais amplifiés par les actions anthropiques (faites par l'être humain ndlr).
« Les changements climatiques que subit le centre-ouest du Maroc, ces dernières décennies, notamment les températures élevées et la rareté des pluies sur des périodes prolongées ont entraîné des stresses sévères de l'arganier et par la suite une disparition des arbres moins résistants et sis sur des environnements difficiles (montagnes, arides…) », ajoute-t-on.
Toutefois, il souligne que les abattages semblent avoir fortement diminué à ce jour et de nouvelles plantations sont en cours d'être réalisées tant en forêt ou en extension en terre agricole (arganiculture), ce qui constitue une réelle voie de développement qui donnera lieu à une arganeraie durable et rentable, d'après le spécialiste.
Voies de valorisation ..
Par ailleurs, la même source estime que la valorisation de cet arbre passe aussi par la transformation et la mise en valeur de l'huile d'argan aussi bien culinaire que cosmétique, des dérivés des huiles, des matières actives, des extraits de feuilles ou autres produits ou sous-produits de l'arganier au niveau national.
A rappeler qu'au Maroc, la production de l'huile d'argan oscille entre 6.000 et 4000 T/an selon les conditions climatiques avec des exportations de l'huile d'argan qui varient entre 1000 et 1500 T/an .
Dans ce sens, le spécialiste appelle à la modernisation des voies de commercialisation et du marketing de cette source au niveau national et international.
A noter que l'arganier a un rôle important dans la lutte contre la désertification, la protection des sols, l'adaptation aux changements climatiques et leur atténuation.
* Plantation de 50.000 hectares d'arganier d'ici 2030 (M. Akhannouch)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.